Le numéro de mars d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de mars d'AMC est paru
© photographie Frédérique Félix-Faure - AMC n°285-mars 2020, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°285-mars 2020): une enquête sur les écoles de design et d'architecture d'intérieur, un dossier sur le rénovation environnementale, des détails "façades biosourcées" et une matériauthèque "seconde vie". Mais aussi les réalisations du mois: le bâtiment de l’école d’économie de Toulouse signé Grafton, l'agence des architectes irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara, lauréates du prix Pritzker 2020, 32 logements sociaux signés Sophie Delhay à Dijon, une résidence pour personnes âgées à Huningue (Haut-Rhin) conçue par Dominique Coulon et une école maternelle à Paris par LA architectures. En référence, "Julio Lafuente, un romain organique et baroque".

Edito

Archaïque

A l’époque de l’instantané et de l’immédiat, le dérèglement climatique a contre lui de se produire dans la longue durée. Pourtant certains événements ponctuels lui donnent une consistance plus palpable. Comme cette année, la quasi-disparition de l’hiver, entre décembre et février, sur le continent européen. Comme l’appel à la désobéissance civile publié dans Le Monde du 21 février par près de 1000 scientifiques de toutes disciplines, dénonçant l’inaction des pouvoirs publics: «Les émissions de CO2 ont encore augmenté de 1,5% par an dans les dix dernières années. En France, l’empreinte carbone de chaque habitant est de 11 tonnes d’équivalent CO2 par an. Il est vital qu’elle descende à 2 tonnes d’ici 2050.» Et d’appeler, d’urgence, à la rébellion et au développement d’alternatives. Pour le monde de la construction et les architectes, on peut parier que ce sera l’un des enjeux majeurs de la décennie qui s’ouvre. Le mouvement est déjà amorcé: les réalisations dites «décarbonées» –devançant la RE 2020, qui sera applicable le 1er janvier prochain– ne sont plus si rares. En témoigne notre dossier sur les façades biosourcées: panneaux en paillage de chaume, béton de chanvre, rondins de châtaignier sont au programme. Antimoderne? Régis Debray, dans Le Siècle vert (Gallimard, 2020), remarque que «l’archaïque n’est pas l’anachronique, encore moins le périmé, mais le refoulé, ce substrat invisible qu’une crise générale fait remonter à la surface». Concernant le patrimoine, depuis 2017, l’exigence légale d’isolation thermique ne se traduit pas forcément par l’emmitouflage des bâtiments dans des couches d’ITE au détriment de leur architecture originelle (voir le dossier Rénovation environnementale). On peut même atteindre des performances intéressantes avec une isolation par l’intérieur. La fuite en avant technologique n’est pas toujours la solution. «La Terre est notre client, ce qui nous donne une responsabilité sur le long terme», déclaraient dans une conférence récente les architectes irlandaises Yvonne Farell et Shelley McNamara, lauréates du prix Pritzker 2020 et conceptrices du remarquable bâtiment de l’école d’économie de Toulouse. Et les fondatrices de l’agence Grafton d’ajouter: «L’architecture est l’art de jouer avec la lumière, le soleil, l’ombre, le vent ou la gravité, d’une façon qui révèle les mystères du monde. Et toutes ces ressources sont gratuites!»

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

© photographie de couverture, Frédérique Félix-Faure

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Au Pavillon de l’Arsenal à Paris, un catalogue de […]

02/12/2022

300 À Paris, 70% des autorisations d’urbanisme déposées ces deux dernières années concernent des opérations de transformation, et cette part ne cesse d’augmenter. Le meilleur moyen de baisser les émissions de ce secteur, un des plus carbonés, est de ne pas démolir pour reconstruire, mais de conserver […]

PHOTO - 31228_1825672_k4_k1_4216253.jpg

Initier une échelle de proximité: un groupe […]

16/11/2022

300 Premier équipement public de la ZAC Mellinet à Nantes, le groupe scolaire Alice-Guy conçu par l'agence Raum engage, par l'architecture, la vie collective dans son quartier. Sa capacité d'intégration et d'appropriation passe par la rigueur de sa composition et la richesse des situations spatiales […]

PHOTO - 31228_1825678_k3_k1_4216271.jpg

Prendre soin de la biodiversité : le nouveau siège […]

18/11/2022

300 À Paris (XIIe arr.), la silhouette élancée du nouveau siège de l'AP-HP dessiné par Chartier-Dalix, bénéficie de la concavité de ses trois façades. Avec son assise triangulaire, l'édifice s'écarte de la trame en damier de l'hôpital Saint-Antoine pour développer un cœur d'îlot vert. En 2018, Martin […]

PHOTO - 29036_1700643_k6_k1_3912804.jpg

La minéralité soignée de 100 logements et une […]

25/04/2022

300 Au pied des tours Duo, sur la face nord du quartier Bruneseau, les agences Nicolas Reymond (NRAU) et Michel Guthmann (MGAU) viennent de livrer un programme mixte associant 100 logements, une école, des commerces, des bureaux et un parc de stationnement. Le tout dans deux plots de verre et de métal […]

Jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde), nommé à l'Équerre d'argent 2022 catégorie Espaces publics et paysagers, maîtrise d’ouvrage : EPA Bordeaux Euratlantique, maîtrise d’œuvre : TVK, Pascal Cribier et Patrick Ecoutin

A Bordeaux, TVK décloisonne la pratique du sport […]

15/11/2022

300 A Bordeaux, en rive droite de la Garonne et face à la cité historique, le jardin sportif Suzanne-Lenglen imaginé par TVK forme un maillon essentiel du réseau d’espaces publics structurant la ZAC Garonne Eiffel. TVK qui en a été l’architecte urbaniste mandataire, associé à Patrick Ecoutin pour la […]

Muoto, porte-drapeau à la Biennale de Venise 2023

30/11/2022

300 C'est le studio Muoto qui représentera la France à la 18e biennale d’architecture de Venise, du 20 mai au 26 novembre 2023. Le projet « Ball Theater / La fête n’est pas finie » porté par l’agence, associée à Georgi Stanishev et Clémence La Sagna pour la scénographie, Jos Auzende pour le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital