Le numéro de novembre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de novembre d'AMC est paru
AMC n°300-novembre 2021, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°300-novembre 2021) et disponible en format numérique: un événement sur l'Exposition universelle de Dubaï, un dossier sur l'architecture élémentaire, des détails "façades résilles" et une matériauthèque consacrée aux antichocs et amortissants. Mais aussi les réalisations du mois: la réhabilitation de halles marchandes à Bruxelles par Neutelings Riedijk ; l'extension de la mairie de Biot par EGR ; des logements bureaux et parking à Nantes par Raum ; et une école maternelle à Vendegies-sur-Écaillon par Studio Rijsel. En référence, Jean Tschumi et le siège de l'OMS.

Édito

Décoinçage

Si la forme d'une ville change plus vite que le cœur d'un mortel, pour reprendre le vers bien connu de Baudelaire, les questions majeures qui se posent à l'architecture traversent le temps sans prendre une ride. Le titre de cet édito du numéro 300 d'AMC pourrait reprendre, sans craindre la péremption, celui du numéro 200 (octobre 2010), signé alors par Frédéric Lenne : « Réinventer l'habitation ». Il y était question de l'accumulation de normes et de réglementations en tout genre, qui pesaient sur la conception des logements et conduisaient à réduire leur surface, leur luminosité, leur qualité d'usage. Les maires des grandes villes de France avaient même publié un manifeste - resté lettre morte -, réclamant que le logement soit considéré comme une « grande cause nationale ». Dix ans plus tard, le constat est unanimement partagé : en Ile-de-France par exemple, les T4 en accession ont perdu quelque 10 m² en moyenne (enquête Idheal), les cuisines ont quasi disparu en tant que pièces indépendantes, les terrasses ou balcons sont de plus en plus rares. Pourtant, ce que n'ont pas réussi à faire les architectes ou les élus des métropoles, qui dénoncent depuis belle lurette cet état de fait, dix-huit mois de crise sanitaire y sont parvenu : la qualité architecturale de l'habitat, habituellement cinquième roue du carrosse des politiques publiques en matière de logement - loin derrière les aspects quantitatifs et de financement - s'est invitée à la table gouvernementale à l'initiative de la ministre Emmanuelle Wargon, qui a lancé en février la réflexion « Habiter la France de demain ». Au bout de huit mois de travaux, des propositions ont été formulées, s'appuyant sur les récents rapports Girometti-Leclercq et Rebsamen, dont certaines constituent un choc culturel : sortir de l'idéal pavillonnaire ; imposer des surfaces minimales et une double orientation pour les logements privés destinés à être loués - notamment ceux bénéficiant d'un avantage fiscal - ; créer 20 000 logements par an - contre 5 000 aujourd'hui - en transformant des bureaux obsolètes ; permettre la réversibilité des bâtiments par la création d'un permis de construire multidestination ; implanter des tiers-lieux en pied d'immeuble pour faciliter le télétravail. « Le qualitatif décoincera le quantitatif », assure la ministre. Compte tenu des évolutions lentes en la matière - et la permanence des résistances culturelles toujours sous-estimées -, rendez-vous au numéro 400 pour évaluer si le décoinçage annoncé a bien eu lieu.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

 

Le numéro de novembre d'AMC est paru
Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC

Muoto, porte-drapeau à la Biennale de Venise 2023

30/11/2022

300 C'est le studio Muoto qui représentera la France à la 18e biennale d’architecture de Venise, du 20 mai au 26 novembre 2023. Le projet « Ball Theater / La fête n’est pas finie » porté par l’agence, associée à Georgi Stanishev et Clémence La Sagna pour la scénographie, Jos Auzende pour le […]

Vers une architecture bas carbone et du vivant / Énergie fossile

Un documentaire pour s'engager vers une […]

29/11/2022

300 Le mouvement Unisson(s) propose un court-métrage présentant des solutions en faveur d’une « architecture bas-carbone et du vivant », mêlant analyses de réalisations exemplaires et vulgarisation des règlementations européennes et françaises en vigueur. Des informations pas vraiment inédites, mais […]

AMC n°309-novembre 2022, couverture

Le numéro de novembre d'AMC est paru

28/11/2022

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°309-novembre 2022) et disponible en format numérique: une enquête sur le boulevard périphérique de Paris, un dossier sur la biodiversité urbaine, des détails "surélévations" et une matériauthèque "biodégradables". Mais aussi les réalisations du […]

PHOTO - 30893_1803606_k6_k1_4154796.jpg

Dans l'existant, des logements hors standard par […]

28/11/2022

300 Sur le canal Saint-Martin, la reconversion en logements d'un ancien bâtiment des douanes par l'architecte François Brugel (agence FBAA) démontre le potentiel d'une telle démarche : en mettant à profit la typologie mi-domestique mi-utilitaire des entrepôts, elle crée des espaces d'habitation […]

PHOTO - 30893_1803654_k21_k15_4155077.jpg

Détails : coupoles et dômes

25/11/2022

300 Constatant que la forme du dôme est plus rigide qu'une couverture plane, les bâtisseurs d'antan ont rapidement abrité l'espace habitable sous une coupole. L'igloo découle de cette idée et d'une extrême économie de moyens. En la matière, le Panthéon de Rome (125 ap. J.-C.) ou le Duomo de Florence […]

Médiathèque Charles-Nègre à Grasse (Alpes-Maritimes), Équerre d'argent 2022, catégorie Culture, jeunesse et sport, maîtrise d’ouvrage : Ville de Grasse ; architectes : Ivry Serres Architecture et Beaudouin Architectes

"Il se dégage de la médiathèque de Grasse une […]

24/11/2022

300 Lors de la cérémonie de remise de l'Équerre d'argent 2022, l'architecte Gilles Perraudin a rendu au nom de l'ensemble des membres du jury, un vibrant hommage à travail des architectes Ivry Serres, et Emmanuelle et Laurent Beaudouin, concepteurs de la médiathèque Charles-Nègre de Grasse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital