Le numéro de novembre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de novembre d'AMC est paru
AMC n°273-novembre 2018

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°273-novembre 2018): une enquête sur les stations de ski, un dossier sur l'innovation dans le logement social, des détails sur les atriums et passerelles, et une matériauthèque consacrée aux composites de fibres techniques. Mais aussi les réalisations du mois: la rénovation de la scène nationale de Chalon-sur-Saône par Hebbelinck/Hart Berteloot, l'institut de mathématiques à Orsay par Jean Guervilly et Françoise Mauffret, l'ambassade de France à Haïti par Explorations, ainsi que l'aménagement d'un studio multiusage à Paris par Freaks. En référence, les maisons écologiques et participatives à Berlin de Frei Otto (1925-2015).

Edito

 

Voie étroite


Le deuxième semestre de l’année déverse son lot de grands prix –de l’Architecture, de l’Urbanisme, du Paysage– et désormais ses Journées nationales de l’architecture (JNA)– dans l’indifférence générale des médias et de l’opinion publique. Tout se passe comme si ces disciplines constituaient un monde à part, sans intérêt pour le commun des mortels, alors même qu’elles conditionnent, jour après jour, son cadre de vie. Là où la mode, avec la fashion week, a monopolisé les caméras, les JNA (oui, elles ont bien eu lieu, du 19 au 21 octobre) sont passées inaperçues. Les heureux récipiendaires des grands prix –Pierre-Louis Faloci pour l’architecture, TER pour l’urbanisme, Jacqueline Osty pour le paysage–, célébrés par les «professionnels de la profession», restent inconnus de la presse généraliste, qui, par ailleurs, questionne très rarement le bâti et le territoire. Il faut au moins trois jours d’inondation et malheureusement une dizaine de morts pour qu’on entende quatre experts débattre sur l’étalement urbain  ou l’artificialisation des sols.
D’où vient cette indifférence, voire cette défiance, à l’égard de la fabrication du cadre de vie? Plusieurs raisons sont souvent pointées: l’absence d’initiation à l’école et au lycée, la complexité et le manque de lisibilité des processus de production de la ville, l’incompréhension de la nature du travail de conception… Peut-être l’architecture du quotidien –expression si souvent répétée– serait-elle justement trop proche du quotidien des Français pour les intéresser vraiment? Trois expositions remarquables à Paris tentent pourtant de stimuler la réflexion et d’éveiller l’imaginaire du public. Au pavillon de l’Arsenal, «Capital agricole» explore les possibilités de retrouvailles entre la ville et l’agriculture pour imaginer le futur d’une métropole «recultivée». Au musée des Arts décoratifs, l’architecte designer Gio Ponti transfigure n’importe quel programme –de la machine à café au gratte-ciel–, montrant qu’une créativité inventive et joyeuse reste possible dans tous les domaines du quotidien. Enfin, au palais de Tokyo, l’artiste architecte Tomas Saraceno met littéralement en lumière toute la poétique et l’ingéniosité qui transparaît à travers les structures arachnéennes tissées par des araignées. C’est peut-être sur cette voie étroite, associant pédagogie et poésie, que l’architecture parviendra à toucher le cœur –et le cerveau– du grand public.


Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition «Pablo Valbuena. Si le temps est un lieu » au CENTQUATRE à Paris

Pablo Valbuena s’installe au CENTQUATRE, à Paris

15/02/2019

Sculptures éphémères et immersives, les œuvres de l’artiste espagnol Pablo Valbuena soulignent l'architecture du lieu qui les accueille tout en la prolongeant. Avec «Si le temps est un lieu», l’artiste espagnol signe sa première […]

MVRDV, Les archives ouvertes du Musée Boijmans van Beuningen à Rotterdam en construction

A Rotterdam, le Depot Boijmans, signé MVRDV, prend […]

15/02/2019

Ce sont des archives d’un nouveau genre que l’agence néerlandaise MVRDV est en train d’édifier à Rotterdam, à quelques encablures du Musée Boijmans van Beuningen dont elles abriteront les réserves ainsi que des œuvres de […]

Atelier Lavit - Écosite, à Sorgues

Double peau ajourée pour observatoires hôteliers, […]

14/02/2019

Après la réalisation des suites du domaine du château de Raray, l'architecte italien Marco Lavit a conçu un nouveau complexe hôtelier sur l'étang de la Lionne, dans le Vaucluse. A quelques kilomètres d’Avignon, cette réserve de […]

Rendez-vous à suivre

Huit rendez-vous d'architecture du 14 au 20 […]

14/02/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. La crèche, des plans-types aux nouvelles pratiques éducatives Le 14 février, à 19h, au pavillon de l’Arsenal, à Paris L' […]

« Station Blocpark », projet lauréat de Réinventer Paris 2, site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), The Wall-Arkose, porteur, Baehr & Landau architectes

Les lauréats de Réinventer Paris 2 (7/20): Station […]

13/02/2019

Le jury de Réinventer Paris 2 a sélectionné, sur le site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), le projet "Station Blocpark" porté par The Wall-Arkose et conçu par Baehr & Landau architectes. Indispensables artères […]

AMC n°40-octobre 1976, couverture

Dans les archives d'AMC: 1976, l'atelier Ciriani […]

13/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus