Le numéro de septembre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de septembre d'AMC est paru
© AMC - AMC N°288-289 septembre 2020, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°288-289 septembre 2020) et disponible en format numérique: un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets, une rencontre avec le sociologue Richard Sennett, un dossier sur les logements pavillonnaires, des détails "façades pliées" et une matériauthèque "tactiles et interactifs". Mais aussi les réalisations du mois: la rénovation de la gare d'Ostende en Belgique, menée par Dietmar Feichtinger, des bureaux à Saint-Lo signés Randja, un lycée technique à Saint-Germain-en-Laye par Tank et Cosa, l'extension d'un équipement scolaire à Lugrin par Ateliers O-S et un centre de loisirs à Athis-Mons par l'agence Graal. En référence, "Georges Candilis, l'unité touristique de Leucate-Barcarès".

 

Edito

 

Radicalisme patrimonial

Le 9 juillet dernier, Emmanuel Macron déclarait qu’il avait acquis «la conviction» –après consultation de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture et la remise du rapport de 3 000 pages de Philippe Villeneuve, l’architecte en chef du monument– que Notre-de-Dame de Paris devait être reconstruite à l’identique. A l’identique? Diantre! Avec sa charpente en chêne millésimé du XIIIe siècle, avec ses rajouts, ses réparations, ses renforts, accumulés au cours des temps? Avec les outils de découpe et les techniques d’assemblage du Moyen Age? Avec sa toiture composée de 1326 plaques de plomb totalisant plus de 200 tonnes? Le radicalisme patrimonial compte donc désormais un nouvel adepte. Sans parler du fait que les risques d’incendie –liés à l’usage du bois– et sanitaires –liés à la fonte du plomb– ne seront en rien évité pour les années et les siècles à venir, cette décision semble faire preuve d’un manque de confiance étonnant dans les techniques et les savoir-faire constructifs d’aujourd’hui. Exit donc l’idée d’un «geste architectural» évoquée par le chef de l’Etat au lendemain de l’incendie, tout comme celle de concours international pour la flèche, visant à répondre aux «enjeux de notre époque», lancée par le Premier ministre d’alors, Edouard Philippe. Il est vrai que ces annonces précipitées avaient échauffé prématurément les esprits et donné lieu à quantité de projets loufoques –transformation de la toiture en piscine, en serre horticole, en verrière lumineuse…–, décrédibilisant par là même toute idée d’intervention contemporaine. Au final, cette affaire laisse l’impression pénible qu’une occasion, qui ne se représentera pas de sitôt, a été perdue: celle d’un grand débat national sur la notion de patrimoine. Et pas seulement à destination des spécialistes mais aussi du grand public, eu égard à la place que tient Notre-Dame dans le cœur des Français. Que faire des monuments du passé au XXIe siècle, quel rôle peut y jouer la modernité, quelle part accorder aux techniques de restauration et d’intervention contemporaines, quelles pratiques et usages nouveaux sont à envisager, induits notamment par le tourisme de masse? Un débat escamoté au profit d’une solution a priori rassurante mais prête-à-penser: «reconstruire à l’identique».

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Susanna Fritscher, Theseus Temple, Vienna

Susanna Fritscher se joue du néoclassicisme à […]

09/09/2021

300 Aprés le Musée d'arts de Nantes, le Louvre Abu-Dhabi et le Centre Pompidou-Metz, l'artiste autrichienne Susanna Fritscher dévoile une nouvelle installation aérienne. Invitée par le musée des Beaux-Arts de Vienne, Susanna Fritscher a investi le Temple de Thésée, icône d'architecture néoclassique qui […]

Portrait de Bruno Gaudin et Virginie Bregal - Atelier Gaudin

Atelier Gaudin - Portrait

20/09/2021

300 Créé en 1998 par les architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, l'Atelier Gaudin s'est toujours efforcé d'échapper à la spécialisation. De l'échelle urbaine à celle de l'architecture, jusqu'à la conception de mobilier, il vise à chaque projet à mettre en œuvre des dispositifs spatiaux et […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25877_1528004_k6_k1_3530899.jpg

Plongée au cœur de Memphis, un showroom par Pig […]

17/09/2021

300 Créé par Pig Design, le showroom Ya SPace à Hangzhou (Chine) célèbre le mouvement Memphis au cœur d'une scénographie librement inspirée de son esthétique archétypale et ludique à la fois. Situé dans la métropole chinoise de Hangzhou, le showroom Ya SPace célèbre la renaissance du groupe Memphis, […]

Portrait de Glenn Murcutt, 2021

L'architecte australien Glenn Murcutt reçoit le […]

17/09/2021

300 L’architecte australien Glenn Murcutt est lauréat de l’édition 2021 du Praemium Imperiale, décerné chaque année par la Japan Art Association. Il succède au duo new-yorkais Tod Williams et Billie Tsien et est le premier australien, toutes catégories confondues, à recevoir ce prix. Tous les ans depuis […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital