Le numéro de septembre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de septembre d'AMC est paru
AMC n°253-septembre 2016

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°253-septembre 2016): un dossier sur le paysage urbain du XXIe siècle avec les macrolots, un regard sur le pavillon français de la Biennale de Venise 2016, des détails sur les grands porte-à-faux et une matériauthèque sur les produits hydrofuges et hydrophobes. Mais aussi les réalisations du mois: les archives métropolitaines de Bordeaux par Robbrecht en Daem, des logements sociaux à Paris par Vincent Parreira, la reconversion de l'imprimerie Mame à Tours par Franklin Azzi et l'aménagement paysager d'une colline en Espagne par Como crear historias. En référence, le palais d'Iéna (1936-1948) de Gustave Perret à Paris.

 

Édito

Seconde zone

Temps de crise oblige, on n’aura jamais autant parlé –et montré– d’architecture dite "ordinaire" ou "du quotidien". Les expos de l’été en témoignent. De la Biennale de Venise (jusqu’au 30 novembre) à l’exposition Constellation.s d’Arc-en-Rêve à Bordeaux (jusqu’au 30 septembre), il n’est question que de logements pour les personnes démunies, d’équipements de proximité, de petits locaux commerciaux ou artisanaux, de bâtiments agricoles, voire d’hébergements d’urgence ou de camps de réfugiés. Généralement situés dans des territoires oubliés, des territoires de seconde zone, des territoires qui n’attirent pas spontanément les capitaux. C’est bien sûr le rôle social de l’architecture qui est ici mis en avant et même mis en scène. C’est sa capacité à créer, au-delà d’un bâtiment ou d’un abri, ces "nouvelles richesses"– pour reprendre le titre du pavillon français de Venise (lire p.14)– qui ne sont pas monétaires: intensification des liens sociaux, développement du savoir-faire des entreprises locales, et même renforcement de la démocratie de proximité. La crise n’est pourtant pas le seul déclencheur de cette redécouverte des ressources locales. L’économie mondialisée et la technologie qui se sont imposées depuis trente ans ont produit dans les grandes métropoles une architecture déterritorialisée, générique: mêmes quartiers, mêmes centres commerciaux, mêmes immeubles de bureaux sur tous les continents. L’architecte a le sentiment d’avoir perdu peu à peu la maîtrise de l’environnement construit. Comme l’écrit Rem Koolhaas, désormais "la culture numérique et le capital réclament leurs droits dans le domaine de l’urbain avec une stratégie astucieuse: en appelant leur ville "intelligente", ils condamnent "notre" ville à être stupide" (*). Dès lors, pour faire valoir ses prérogatives et son savoir accumulé depuis des siècles, ne resterait-il plus à l’architecte, comme champ d’action, que les territoires délaissés, les programmes modestes, les matériaux recyclés, la relation directe avec l’habitant. Le constat est cruel même si, on est bien d’accord, l’architecture de proximité est aussi indispensable que la médecine de proximité. Et que les architectes ont enfin obtenu, depuis l’adoption du projet de loi CAP au début de l’été, la signature des permis d’aménager les lotissements de la France périurbaine.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

(*) Ressources urbaines latentes, collectif, p.91, MetisPresse, 2016.

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27440_1615934_k8_k1_3727266.jpg

Dans la Nord, une école pour révéler le paysage […]

06/12/2021

300 À partir d'un programme modeste -l'extension d'une école pour y loger trois classes de maternelle-, le projet conçu par les architectes lillois du Studio Rijsel capitalise l'existant d'un centre-bourg: il en exploite les différentes épaisseurs et l'ouverture sur le paysage pour se déployer à […]

PHOTO - 27440_1615879_k2_k1_3727053.jpg

Studio Rijsel - Portrait

06/12/2021

300 Edouard Cailliau et Thomas Lecourt sont diplômés de l'ENSAP de Lille, respectivement en 2011 et 2010. Avant de fonder leur agence en 2017, Edouard Cailliau et Thomas Lecourt ont travaillé pendant dix ans dans des agences lilloises telles Face B, Plaatform, ou Beal & Blanckaert. Ils ont choisi […]

PHOTO - 27440_1615919_k6_k1_3727183.jpg

La Villette version bois des Flandres, Neutelings […]

03/12/2021

300 Épicentre de la reconversion du site Tour & Taxis, les sept halles marchandes à proximité du canal qui traverse Bruxelles - l'ancienne gare maritime - ont été réhabilitées par Neutelings Riedijk. Elles abritent dix pavillons de bois accueillant bureaux et commerces, ainsi qu'un vaste espace […]

Henri Franchon-Antoine Lecharny, Mind Map Palais de Tokyo

Audi talents - Derniers jours au Palais de Tokyo

03/12/2021

300 Au Palais de Tokyo, quelques jours de Mind Map et puis s’en vont. Les designers repérés par les Audi Talents sont présentés, bellement mais si peu de temps dans le spacieux fief de l'art contemporain, avenue d’Iéna à Paris. Pour qui peut encore s’y déplacer jusqu’au 5 décembre 2021, l’expérience […]

Capsule solitaire WorkWithIsland

Le renouveau du poste de travail au salon du […]

03/12/2021

300 Du 5 au 7 octobre 2021, s’est tenu à Paris un rendez-vous qui avait manqué ces deux dernières années : Workspace Expo. Dans les halls de la Porte de Versailles, 280 exposants étaient présents, avec une montée en qualité indéniable. Un salon du bureau version française que l’Europe commence à […]

65 logements et 4 commerces, Perraudin architecte, Archiplein architecte associé, Plan-les-Ouates (Suisse)

Radicalité massive : en Suisse, Perraudin et […]

02/12/2021

300 En Suisse, en périphérie de Genève, Gilles Perraudin et Archiplein livrent un ensemble de 68 logements, répartis en deux immeubles. Les architectes tirent profit de l'orthogonalité du plan masse du nouveau quartier dans lequel ils s'implantent, pour pousser à son paroxysme l'utilisation de la pierre […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital