Le paysage à la croisée des regards

Zoom sur l'image Le paysage à la croisée des regards
© Coédition Ecole de Blois et Editions de La Villette - Vous avez dit paysage ?, Les cahiers de l'école de Blois N° 15

Les récentes livraisons des Carnets du paysage et des Cahiers de l’école de Blois, revues respectives de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles et de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) Centre Val de Loire, interrogent la discipline de manière complémentaire.

Avec « Sacré », la première analyse le rapport rationnel et spirituel de l’homme à la nature, suivant trois parties : sacralités, désacra-lités, transferts. En ouverture, une relecture de saint Fiacre, le patron des jardiniers, rappelle le miracle qui a accompagné l’édification du premier monastère à l’aide d’un bâton, devenu bêche, creusant la terre ; plus généralement, elle présente la spatialité chrétienne comme inspirée du paysage des forêts. Un parcours à travers les continents confirme la thèse selon laquelle les rituels sont associés au paysage, « endroit où le ciel et la terre se touchent ». Les exemples puisent dans les bois sacrés du Bénin, la vénération de certaines montagnes en Chine et au Maroc, jusqu’aux formations rocheuses de l’Australie aborigène. La deuxième partie amène le lien désacralisé à la terre, avec le développement de l’agriculture qui la place dans une vocation essentiellement productrice.

 
En cœur de ville à Singapour, une forêt luxuriante a néanmoins été protégée, grâce à ce qu’elle abrite depuis le XIXe siècle : 100 000 tombes. Le dernier volet présente une évolution de la relation qui unit sociétés contemporaines et environnement, dans une reconstruction de ce rapport au monde. L’artiste japonais Koichi Kurita célèbre la terre dans ses installations qui semblent la « recueillir » et renforcer la pensée que « c’est au plus bas de la terre qu’on ouvre les yeux sur le monde ». Cet ensemble de réflexions met en lumière une capacité tout humaine à investir la nature et à concevoir un dialogue fécond avec elle. Plutôt qu’une approche thématique, le dernier numéro des Cahiers de l’Ecole de Blois propose une réflexion par projets, invitant douze auteurs à les qualifier.
 
 
Il s’agit de redonner une définition à la discipline qui permette de se repérer, par l’union des notions de métier (pragmatique) et du sensible (arts et sciences humaines), alors que la tendance actuelle est à la dispersion. Quatre exemples sont ainsi déroulés en France pour leurs spécificités de contextes et d’objectifs, représentant une variété des possibles. Les aménagements répondent à une attente de reconversion de terrain (retour vers une agriculture biologique, durable) ; à un contexte de maîtrise des phénomènes naturels (flux torrentiels de Haute-Savoie) ; ils questionnent le « paysage de l’échange » né de l’évolution des voies de transport au seuil des métropoles, ou le rôle de transmission historique d’un territoire, à travers une valorisation touristique (ligne Maginot). Une étonnante mosaïque de textes abonde dans le sens d’un paysage qui déborde positivement du cadre. Littérature et poésie achèvent cet itinéraire qui pose le paysage dans une appréciation à la croisée des frontières. De cette multiplicité, de l’audace parfois des chemins suivis résulte un sentiment de liberté qui fait du paysage un champ toujours à défricher.
 
  • "Sacré, Les carnets du paysage N° 31", collectif dirigé par Jean-Marc Besse et Gilles A. Tiberghien, coédition Ecole nationale supérieure de Paysage et Actes Sud, 240 p., 28 €.
  • "Vous avez dit paysage ?, Les cahiers de l'école de Blois N° 15", coédition Ecole de Blois et Editions de La Villette, 93 p., 18 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Enzo Mari portrait

Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la […]

27/10/2020

300 Le décès d'Enzo Mari, père fondateur d'un design pour un homme de la sobriété, sonne comme un lever de rideau, alors que son œuvre brille actuellement -autant que son œil était vif- dans les salles du musée milanais de La Triennale. A 88 ans, le grand Enzo Mari, créatif insatiable, défenseur avant […]

Appel aux étudiants, pour réfléchir aux lieux du […]

27/10/2020

300 Derniers jours pour participer à "Traversées", le concours d'écriture en français et en portugais, ouvert aux étudiants en architecture et en urbanisme, pour réfléchir de façon créative au contexte que nous traversons, à l'heure de la pandémie, des confinements et couvre-feu. Lancé par l’Ambassade […]

RCR Arquitectes au Centre Pompidou à Paris

RCR Arquitectes et MiAS font leur entrée au musée

26/10/2020

300 Le Centre Pompidou à Paris présente, jusqu'en mai 2020, les 73 croquis et 10 maquettes de l'agence catalane RCR Arquitectes, lauréate du prix Pritzker en 2017 qui intègrent la collection d’architecture du Musée national d'art moderne. Le studio MiAS Arquitectes expose quant à lui 42 maquettes, 14 […]

LiquenLAV. Valentin Sanz, architecte

LiquenLAV, architecture, design et graphisme - […]

26/10/2020

300 Basée en Espagne, à Almenar de Soria, l'agence d'architecture, de design et de graphisme ­LiquenLAV a été fondée par Valentin Sanz. Valentin Sanz est d’abord architecte, mais il développe au cours de réalisations un intérêt particulier pour le design d’objet et de mobilier. Diplômé de l’université […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital