Une semaine supplémentaire pour candidater au prix AMO

Zoom sur l'image Une semaine supplémentaire pour candidater au prix AMO
© AMO - Prix AMO 2018

Prolongation: les candidatures pour le prix AMO 2018 sont ouvertes jusqu'au 20 avril à minuit. 

Depuis 1984, l’association AMO, Architectes et Maîtres d’Ouvrage remet son prix tous les deux ans à un bâtiment remarquable, fruit d’une collaboration exemplaire entre une maîtrise d’ouvrage et une maitrise d’oeuvre. A l’initiative du nouveau bureau de l’association présidé par l’architecte Martin Duplantier, ce prix habituellement dédié à l’habitat ou aux lieux de travail, a été entièrement repensé autour de cinq nouvelles catégories « inédites et transversales ».

Le jury, composé de trois architectes, trois maîtres d’ouvrage, trois personnalités indépendantes et un représentant du ministère de la Culture, récompensera ainsi :
  • La mise en œuvre la plus audacieuse
Matériaux, filières, systèmes constructifs ancestraux ou innovants, mixtes ou unitaires, préfabrication 3D : ce prix distingue la capacité d’engendrer l’extraordinaire en sortant des sentiers battus, en prenant des risques, en parvenant à convaincre usagers, investisseurs, collectivités, entreprises, etc.
  • La typologie la plus créative
Lieu de vie, lieu de travail, troisième lieu, espace en plus, volume capable, espace mutable, lieu du hasard et lieu hasardeux : ce prix distingue l’imagination, convaincu que l’espace peut dé-normer nos émotions.
  • Le lieu le mieux productif
Comment travaille-t-on à l’heure de la 4e révolution industrielle ? L’ère du tertiaire serait-elle révolue ? Le travail redeviendrait-il physique ? Ce prix récompense la meilleure réponse proposée: celle qui augmente productivité et valorise une production durable.
  • La plus belle métamorphose
Reconversion, restructuration, réhabilitation, extension : autant de termes qui désignent la transformation d’un bâtiment pour abriter d’autres usages, écrire une nouvelle page. Ce prix distingue la plus belle métamorphose, menée dans les règles de l’art ou franchement déconcertante.
  • Le meilleur catalyseur urbain
Un projet peut agir vertueusement sur son environnement et son territoire. Bonnes pratiques, externalités positives, écosystème élargi, fertilisation croisée : la vocation de l’architecture est sociale et son engagement est durable. Ce prix ne s’y trompe pas.
  • Le grand prix 

Il sera décerné à l’un des lauréats de l’année parmi ces cinq catégories. 

 

Pour l’association, outre sa nouvelle image, cette refonte se traduit par de nouveaux engagements énoncés comme tels :

  • Promouvoir de nouvelles pratiques dans le montage, la conception, la gestion de projets immobiliers.
  • Désamorcer les conflits de compétences au profit de nouvelles manières de gérer, de mutualiser et de coconstruire la ville.
  • Aborder la ville par le prisme de la construction mais aussi de la transformation, de l’addition, de la superposition, du réemploi.
  • Anticiper et participer à l’émergence de nouveaux usages, de nouvelles activations, de nouvelles temporalités dans le projet urbain.
  • Assumer la responsabilité du secteur de la construction face à son empreinte carbone en encourageant des pratiques, des modes opératoires et des matériaux sobres.
  • Aborder toutes les échelles et valoriser les externalités positives que les uns et les autres peuvent engendrer.
  • Rrassembler les acteurs les plus audacieux et partager les expériences pionnières.
 
Les candidatures de ce prix AMO - nouvelle formule sont ouvertes jusqu’au 20 avril 2018 à minuit. 
La remise des prix aura lieu le 9 novembre 2018.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue aérienne de lotissements en France

Grand débat national: les audacieuses propositions […]

20/03/2019

L’Académie d’architecture, les principaux syndicats d'architectes et de grandes associations professionnelles se sont rassemblés pour apporter leur contribution au grand débat national, sous forme de 73 propositions. Après la déroute du vote de la […]

AMC n°50-décembre 1979, couverture

Dans les archives d'AMC: 1979, hommage à Carlo […]

20/03/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Coedition, aménagement intérieur par Luca Nichetto

Coedition, le premier showroom d’un jeune […]

20/03/2019

L’ouverture du showroom Coedition à Paris est une aventure franco-italienne. L’éditeur est un duo père-fils qui fabrique ses meubles en Lombardie et collabore avec des designers des deux côtés de la frontière, et au-delà. Samuel Coriat, le […]

Extension d'école maternelle, LT2A architectes, Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien architectes, Loos (Nord)

Extension d'école en site occupé, par LT2A […]

19/03/2019

La jeune agence parisienne LT2A, fondée par les architectes Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien, livre la rénovation et l'extension d'une école maternelle à Loos (Nord). Le marché lancé pour l’extension de cette école maternelle […]

Centre technique municipal du Blanc-Mesnil (André Lurçat, arch., 1963), octobre 2018

Au Blanc-Mesnil, on rase André Lurçat

19/03/2019

Après-guerre, la ville du Blanc-Mesnil s'enorgueillissait d'une vingtaine de bâtiments signés André Lurçat. Aujourd'hui, elle a fait le choix de démolir le centre technique municipal, construit en 1962 par l'architecte. En […]

Journée-débat:

Quelle place pour le genre en architecture? […]

19/03/2019

Le vendredi 22 mars 2019 au 11 Conti-Monnaie de Paris (VIe arr.), la journée-débat "Genres et espaces" réunira chercheurs, associations, collectifs et enseignants des écoles d'architecture, proposant une réflexion inclusive dans leurs travaux. De la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus