Le vernaculaire selon Bruno Zevi - Livre

Zoom sur l'image Le vernaculaire selon Bruno Zevi - Livre
Dialectes architecturaux, de Bruno Zevi, Éditions du Linteau

Pourquoi ne pas s’inspirer, comme en poésie, des dialectes urbains? des jargons architecturaux? des patois spatiaux? Telles sont les idées qu’expose Bruno Zevi dans ce qui constitue le dernier volume de son "Histoire de l’architecture en Italie". Cette réédition –le livre a été publié en 1996 alors que l’auteur était âgé de 78 ans– est plus que jamais d’actualité, la notion de vernaculaire occupant le devant de la scène.

En 1951, c’est la construction des quartiers neufs de Matera, ville de l’Italie méridionale habitée depuis le néolithique, qui le conduit à s’interroger sur la signification de l’architecture populaire. Non pas qu’il ait cherché à reproduire un répertoire de formes; sa volonté était au contraire d’y trouver le terreau de nouveaux espaces d’humanité en symbiose avec la vie, en privilégiant l’asymétrie et la dissonance. Pour bien comprendre le propos de Bruno Zevi, il faut recourir à la distinction que font les Italiens entre "poésie dialectale" et "poésie en dialecte". Si la première pérennise une tradition et s’inscrit dans une ligne conservatrice, la seconde laisse place au renouvellement –comme en témoigne de façon emblématique la poésie en frioulan de Pasolini. A partir de ce modèle linguistique, l’historien établit ainsi des équivalences avec l’architecture: des langages de périphérie, des espaces et des respirations spatiales différentes. Entre la sacralisation et la désacralisation de ce que représente l’architecture populaire, il en parcourt l’histoire vue par les spécialistes, passant de la Grèce antique à la Renaissance jusqu’au siècle dernier. Il n’hésite pas à mettre en perspective les propos de Piero Pierotti sur l’urbanisme démocratique des bidonvilles, ceux de Bernard Rudofsky et de son exposition "Architecture without Architects" au MoMA (1964-1965), ou ceux de Robert Venturi sur la charge esthétique de la ville de Las Vegas. Très dense, l’ouvrage est une mine où il faut aller ­piocher d’un chapitre à l’autre, tant il recèle de matière sur le sujet mais aussi de prescience. Ainsi Zevi interrogeait-il déjà: "Quand donc se manifestera l’acte courageux qui reconnaîtra les périphéries, le suburbain, le non-planifié, la non-architecture des géomètres et des experts en construction? Quand cesserons-nous de prononcer des discours en latin?"

 

  • Dialectes architecturaux de Bruno Zevi
    Éditions du Linteau, 150 p., 2016, 21 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

24 logements sociaux, Augustin faucheur architecte, Montreuil

24 logements sociaux à Montreuil, par Augustin […]

05/06/2020

300 L'architecte Augustin Faucheur a conçu cette opération de 24 logements sociaux comme un ensemble composite de volumes, unifiés par les matériaux. Sur une parcelle pentue d’un quartier pavillonnaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), ces 24 logements sociausx conçus par l'architecte Augustin Faucheur […]

Chemin des carrières, point d'observation, Alsace, Reiulf Ramstad Arkitekter

Un ruban de corten, en hommage aux carrières […]

04/06/2020

300 Le Chemin des Carrières est un hommage rendu aux chemins de fer alsaciens, au travail des hommes dans l’extraction des carrières. Le ruban de corten imaginé par Reiulf Ramstad Arkitekter se fraye un parcours sur 11km dans un terrain redevenu sauvage. Le Chemin des Carrières, à Rosheim en Alsace, […]

DENSIFIER / DÉDENSIFIER, PENSER LES CAMPAGNES URBAINES, dir. Jean-Michel Léger et Béatrice Mariolle. Photographies de Denis Gabbardo. Préface de Paola Vigano.

La consommation des campagnes urbaines - Livre

04/06/2020

300 La densification des constructions et la diversité des formes urbaines qui en découlent soulèvent de nombreuses questions. Comme le souligne Paola Vigano dans la préface de cet ouvrage consacré aux campagnes urbaines françaises, il faudrait d'abord définir l'objet fondamental qu'est la consommation […]

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital