Les 100 bâtiments de 2015 sont à découvrir dans l'annuel d'AMC

Zoom sur l'image Les 100 bâtiments de 2015 sont à découvrir dans l'annuel d'AMC
AMC n°247 - décembre 2015 - janvier 2016

Photo de couverture signée Luc Boegly : centre médical à Vézelay, BQ + A, Équerre d'argent 2015

La sélection des 100 réalisations de l'année et les événements qui ont marqué 2015 (expositions, livres, chantiers, distinctions, disparitions...), le palmarès complet des prix d'architecture du Moniteur avec les projets lauréats de l'Équerre d'argent et du prix de la Première œuvre sont à découvrir dans l'annuel d'AMC.

 

 

 

 

 

ÉDITO

Si ce n’était les attentats barbares du 13 novembre dernier, à Paris, qui ont particulièrement endeuillé la profession – et nous dédions ce numéro aux jeunes architectes tombés sous les balles terroristes –, l’année 2015 aurait dû se terminer sous de meilleurs auspices. Même si l’activité reste globalement en berne, la construction de logements a enfin cessé de reculer et l’on prévoit même une légère croissance pour l’an prochain. En juillet, une ordonnance gouvernementale relative aux marchés publics a pérennisé la procédure du concours d’architecture. Mais surtout, les promesses du rapport Feltesse-Duport sur l’enseignement et la recherche et celles du rapport Bloche sur la créativité ne sont pas restées lettre morte. Elles ont commencé à se concrétiser sous la double forme d’un projet de loi – adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, aujourd’hui en examen au Sénat – et d’une « Stratégie nationale » qui donnent une vigueur nouvelle à l’architecture, à sa pratique et même à sa place dans la société, telle qu’aucune initiative gouvernementale ne l’avait fait depuis la loi de 1977. Il était temps, tellement les conditions d’exercice de cette profession ont évolué depuis quarante ans, avec l’extension sans fin des zones pavillonnaires, le recyclage des bâtiments obsolètes, la multiplication des acteurs participant à la conception des bâtiments, la numérisation et le BIM, et l’impératif de la transition énergétique. Les 30 mesures retenues en octobre par Fleur Pellerin (cf. p. 44) sont-elles de nature à dessiner les contours de « la profession de demain » et, encore plus ambitieux, à « redonner du sens à l’espace dans lequel nous vivons » pour reprendre ses propres termes ? Certes, faire passer de 170 m² à 150 m² le seuil du recours à un architecte ne va pas améliorer d’un coup la qualité de l’habitat individuel. Certes, la présence obligatoire d’un architecte pour la réalisation du projet « architectural, paysager et environnemental » des lotissements aurait dû être effective depuis longtemps. Mais l’élan est donné. Il pourrait faire en sorte que les quatre bâtiments conçus par Bernard Quirot en pierre, bois et tuile – et pourtant bien contemporains –, qui ont reçu l’Equerre d’argent 2015, admirablement inscrits au pied du village de Vézelay, ne soient plus une exception dans le paysage français.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

SOMMAIRE

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital