"Les temps évoluent, pourquoi pas la profession?", Julien Leroy, architecte DE et communicant

Zoom sur l'image Les temps évoluent, pourquoi pas la profession?, Julien Leroy, architecte DE et communicant
Ouverture du tableau de l'Ordre des architectes, point de vue

Articles Liés

«Comment pouvons-nous transformer l'Ordre en un véritable outil du XXIe siècle?»,[...]

L'architecte salarié, cet inconnu au bataillon de la profession

Coronavirus: les architectes face à la crise

Grand chantier annoncé dès sa prise de fonction par Christine Leconte, la présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes, l'ouverture du tableau à tous les diplômés des écoles nationales supérieures d'architecture est sur la table. Depuis sa région "pilote", le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, volontariste à ce propos, a lancé un questionnaire pour prendre le pouls des principaux concernés. Le débat est ouvert. Point de vue de l'architecte DE et communicant, Julien Leroy.

La consultation menée par le Conseil régional de l’Ordre des architectes de Nouvelle-Aquitaine, avec le soutien du Conseil national et intitulée "Reconnaissance de tous les architectes" m’a interpelée. Depuis plusieurs années, des bruits de couloir émanant notamment des nouveaux diplômés regrettent la non-reconnaissance de leur diplôme d’architecte diplômé d’État, dit ADE. Cela sonne comme "sous diplômé", ou quelqu’un qui n’aurait pas encore fini sa formation -n'aurait pas fait sa HMONP-, alors que des études de cinq ans sont, pour le système de l’enseignement supérieure français, de longues études. Gardons à l'esprit qu’avant 2007, les diplômés dit DPLG des écoles d’architecture, pouvaient tous prétendre au port du titre. Mais ne revenons pas sur les évolutions passées, le temps avance et pourquoi pas la profession.
 
Ma curiosité a donc été piquée. J’ai exploré ce questionnaire avec attention pour mieux comprendre les contours d’une telle réflexion sur l’évolution du sacro-saint tableau de l’Ordre qui, sans avoir sa HMONP, son assurance et sa prestation de serment, n’est pas accessible au commun des mortels, juste ADE. Dans un sens, cette distinction permet de garantir une pratique, un métier. 
 
À travers la vidéo de présentation de la démarche du Conseil de l'Ordre de Nouvelle-Aquitaine et les questions posées, la consultation souhaite comprendre à l’instant T, l’évolution de la profession, de sa pratique par TOUS les architectes au sens large du terme. La fameuse mesure 27 de la Stratégie nationale sur l’Architecture du 20 octobre 2015 explique que l’une des missions de l’Ordre des architectes est d’accompagner les évolutions professionnelles de l’architecture. Je me suis donc lancé dans la réponse au questionnaire, heureusement non réservé aux "architectes" de la région Nouvelle-Aquitaine.
 
Pour ma part, diplômé ADE mais également chargé de communication, graphiste, designer de mobilier et…, je vois depuis quelques années un besoin essentiel pour la profession d'évoluer vers un exercice des métiers de l’architecture. Car oui, bien que la maîtrise d’œuvre soit fondamentale pour la profession, celle-ci ne peut se faire sans les autres "architectes", d’intérieur, paysagiste, designer, communicant, etc.. L’adage ne dit-il pas que l’on est plus fort, ensemble ?
 
Cette reconnaissance est importante, car elle va enfin permettre d’arrêter les clivages entre les différents diplômes. Réunir toutes les pratiques de l’architecture au cœur d’un métier, avec toutes ses subtilités, rendra la profession plus forte et plus compréhensible aux yeux du plus grand nombre. Cette réunion des exercices sous un unique tableau permettrait également d’ouvrir des possibles et d’imaginer l’avenir de cette profession qui évoluera encore dans les années futures. Et puis, quoi de mieux qu’un peu de fierté d’appartenir "officiellement" à une profession.
 
Une question se pose tout de même, le métier de médecin est bien généraliste mais recouvre plusieurs pratiques avec pour objectif de soigner. Alors pourquoi l’architecte ne ferait pas de même avec, pour objectif premier, de créer et concevoir des espaces, des lieux de vie agréable à vivre pour tous? Ne l’oublions pas "la création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d’intérêt public".
 
Alors TOUS les architectes, soyons encore plus forts ENSEMBLE ! 
 
Julien Leroy

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Restaurant Titi Palacio Bar, Atelier OLK

À Morland, un restaurant vert signé Olk

05/12/2022

300 À Sully-Morland, dans un quartier où la tranquillité régnait étonnamment pour Paris, la restructuration de l'ancienne préfecture de la Seine (IVe arr.) confiée à David Chipperfield et Calq apporte son lot d’activité. L’agence Olk, du nom de son dirigeant Olivier Lekien (depuis 2019), y a signé un […]

PHOTO - 30893_1803479_k6_k5_4154609.jpg

Anatomies d'architecture - Portrait

05/12/2022

300 Depuis 2018, l'agence Anatomies d'architecture (Ad'A) aborde l'habitat écologique à travers trois activités : la construction bioclimatique et localiste, la recherche et la pédagogie. Les fondateurs d'Anatomies d'Architecture, les architectes Raphaël Walther et Mathis Rager, également conducteur de […]

Au Pavillon de l’Arsenal à Paris, un catalogue de […]

02/12/2022

300 À Paris, 70% des autorisations d’urbanisme déposées ces deux dernières années concernent des opérations de transformation, et cette part ne cesse d’augmenter. Le meilleur moyen de baisser les émissions de ce secteur, un des plus carbonés, est de ne pas démolir pour reconstruire, mais de conserver […]

PHOTO - 31228_1825672_k4_k1_4216253.jpg

Initier une échelle de proximité: un groupe […]

16/11/2022

300 Premier équipement public de la ZAC Mellinet à Nantes, le groupe scolaire Alice-Guy conçu par l'agence Raum engage, par l'architecture, la vie collective dans son quartier. Sa capacité d'intégration et d'appropriation passe par la rigueur de sa composition et la richesse des situations spatiales […]

PHOTO - 31228_1825678_k3_k1_4216271.jpg

Prendre soin de la biodiversité : le nouveau siège […]

18/11/2022

300 À Paris (XIIe arr.), la silhouette élancée du nouveau siège de l'AP-HP dessiné par Chartier-Dalix, bénéficie de la concavité de ses trois façades. Avec son assise triangulaire, l'édifice s'écarte de la trame en damier de l'hôpital Saint-Antoine pour développer un cœur d'îlot vert. En 2018, Martin […]

PHOTO - 29036_1700643_k6_k1_3912804.jpg

La minéralité soignée de 100 logements et une […]

25/04/2022

300 Au pied des tours Duo, sur la face nord du quartier Bruneseau, les agences Nicolas Reymond (NRAU) et Michel Guthmann (MGAU) viennent de livrer un programme mixte associant 100 logements, une école, des commerces, des bureaux et un parc de stationnement. Le tout dans deux plots de verre et de métal […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital