Lettre ouverte: quand l'Etat entretient la précarité des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture

Zoom sur l'image Lettre ouverte: quand l'Etat entretient la précarité des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture
Lettre ouverte des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture

Articles Liés

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des architectes

Les écoles d'architecture brûlent de colère

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

Quelques heures seulement après sa nomination, la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot a pu découvrir une lettre ouverte signée des enseignants des écoles d'architecture et dénonçant la précarité de leurs confrères contractuels et vacataires. Une action lancée le 4 mars 2020, qui regroupe désormais plus de 200 signatures et s'inscrit dans une année marquée par la mobilisation accrue des enseignants et des étudiants de ces établissements, pour dénoncer le manque de moyens humains et financiers dont ils sont les victimes.

Ils sont désormais plus de 200 enseignants des écoles nationales supérieures d'architecture, tous statuts confondus, à dénoncer dans une lettre ouverte adressée aux ministres de tutelle de ces établissements, la Culture et l'Enseignement supérieur, la précarité dans laquelle sont entretenus leurs collègues contractuels et vacataires, recrutés pour renforcer des équipes enseignantes en sous-effectifs. Professeurs et maîtres de conférence titulaires, présidents des conseils d'administrations, chercheurs, doctorants et retraités de la fonction publique s'insurgent contre les pratiques de l'Etat qui ne rémunère pas ces agents à hauteur de leur qualification et des services rendus. Alors qu'ils constituent, d'après le texte de la lettre ouverte, près de 50% des enseignants exerçant dans les écoles d'architecture, et qu'ils sont diplômés de licence, master et doctorat, les contractuels et les vacataires sont «les seuls employés de la fonction publique de catégorie A à être rémunérés au taux du SMIC mensuel (indice majoré 325), ceci en violation de textes législatifs majeurs», peut-on lire.

Nécessaire équilibrage des traitements

«Le scandale de l'exploitation des vacataires est vieux comme les écoles. Ce n'est pas une raison pour l'accepter», estime Alain Enard, ancien enseignant à l'école d'architecture de Paris-La Villette, dans les commentaires publiés à la suite de la lettre ouverte. «Sans les contractuels et les associés, les écoles d'architecture ne sont plus en mesure d'assurer leur mission de service public de formation à l'architecture», dénonce pour sa part Catherine Deschamps, professeure à l'école d'architecture de Nancy. A l'heure où les établissements préparent leur grille pédagogique de rentrée et le recrutement des renforts dont ils auront besoin, les signataires de la lettre demandent donc «l'équilibrage de traitement des enseignants contractuels et des vacataires. Il s’agit de fixer la rémunération des enseignants contractuels "en référence à ce que devrait normalement percevoir un fonctionnaire exerçant les mêmes fonctions" (art. 5.2.2 Circulaire du 20 octobre 2016).» A travail égal, salaire égal en somme. La lettre ouverte réclame également la reconnaissance d'enseignements déconsidérés dans les recrutements de titulaires et pourtant indispensables aux futurs architectes, ceux des langues étrangères et des outils informatiques.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tente Superpausée, Collectif Vous, Ploemel (Morbihan), un espace détente sur trampolines de bateau

Bel été

31/07/2020

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et les livres à ne pas manquer, une sélection de réalisations...). Et n’oubliez pas de […]

Ecole polyvalente de 12 classes et multi-accueil petite enfance, Paris XVIIIe arr., TOA architectes

Coup d'œil sur Chapelle international #4: grandir […]

31/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

La paysagiste Jacqueline Osty, Grand Prix de l'urbanisme 2020

Jacqueline Osty, la paysagiste faiseuse de ville, […]

30/07/2020

300 Le Grand Prix de l’urbanisme 2020 est décerné à la paysagiste Jacqueline Osty. La distinction, attribuée par le ministère de la Transition écologique aux professionnels de l'aménagement du territoire pour leur participation à faire progresser la fabrique urbaine, lui sera officiellement remise à la […]

310 Logements familiaux et étudiants, Ignacio Prego architectures, Paris XVIIIe arr.

Coup d'œil sur Chapelle international #3: mixité […]

30/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

Le quartier Chapelle international en chantier, Paris XVIIIe arr., AUC urbaniste

Coup d'œil sur Chapelle international #1: l'AUC […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Hôtel Logistique et équipements publics, Paris XVIIIe arr., A.26 architectures

Coup d'œil sur Chapelle international #2: 400 […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital