Lotissement d'architectes : retour d'expérience sur les jardins de la Pirotterie, à Rezé

Zoom sur l'image Lotissement d'architectes : retour d'expérience sur les jardins de la Pirotterie, à Rezé
© Créaphis Editions - Lotissement avec architectes. Les jardins de la Pirotterie à Rezé. Photographies de mark lyon.Textes par Sabine Guth et François-Xavier Trivière. Photographies de Mark Lyon.

Le lotissement "Les Jardins de la Pirotterie" constitue l'une des opérations de logement les plus innovantes de ces vingt dernières années : il s'agit d'un programme de maisons locatives HLM, dans la ville de Rezé, au sud de Nantes. Il s'inscrit dans le mouvement qui, au début des années 2000, a voulu introduire la maison populaire dans le champ culturel de l'architecture. Sa singularité : le collectif d'architectes Périphériques l'a conçu comme un lotissement, c'est-à-dire en divisant un terrain en lots attribués à des architectes différents. Retour sur une expérience à la croisée de l'architecture, de la maîtrise d'ouvrage et d'une maîtrise d'usage des habitants.

Maison à 100 000 euros ; exposition « Voisins-voisines » ; programmes de recherche du Puca ; nouvelles émissions de télévision consacrées à la maison, etc. : au début des années 2000, pour les architectes, les maîtres d’ouvrage et même le ministère chargé du Logement, la maison individuelle devient enfin un objet de désir et de projet, après avoir été l’objet soi-disant rêvé par une majorité de citoyens. Comme toujours en France, ce sont toutefois les maîtres d’ouvrage sociaux qui s’y sont lancés : à Rezé, par exemple, cette commune de l’agglomération nantaise déjà bien connue pour sa Maison radieuse (Le Corbusier), sa mairie (Alessandro Anselmi), sa médiathèque
(Fuksas) et Les Cap-Horniers, un programme de logements sociaux du jeune Dominique Perrault. Le maître d’ouvrage Atlantique Habitations y a, en effet, pris le risque de faire construire des maisons d’architecte par le collectif Périphériques (Marin + Trottin, Paillard + Jumeau, architectes), agitateur d’idées qui, le premier, avait initié, dès 1997, une réflexion sur la maison, de manière à la sortir des mains des pavillonneurs. Par leur forme, leur couleur, leurs matériaux, leur implantation sur la parcelle, les trente maisons expérimentales dues à six équipes d’architectes bouleversent les codes de la maison et du lotissement et construisent aussi des relations inédites avec le jardin et avec l’espace public. Que tirer d’une telle expérience du point de vue du goût, de l’habitabilité ou de la sociabilité ? Contre le jugement défavorable souvent porté sur cette expérimentation, l’architecte Sabine Guth et le sociologue François-Xavier Trivière ont mené une enquête approfondie auprès des habitants et des principaux acteurs de ce « lotissement avec architectes », d’où il ressort que la déconstruction du modèle pavillonnaire est un succès lorsqu’elle permet à l’habitant d’afficher son individualité, fût-ce au moyen d’une architecture non choisie. Au plaisir d’habiter exprimé par les habitants correspond, pour le lecteur, celui de découvrir le splendide reportage du photographe américain Mark Lyon, d’autant plus que l’ouvrage se présente comme un objet singulier, avec reliure à la suisse, fils de couture apparents et grands rabats, ce qui permet une parfaite lecture à plat. Enfin un livre qui se libère de l’obsédant rapport texte/image, en sachant accorder à la photographie une place égale à celle du texte.

  • LOTISSEMENT AVEC ARCHITECTES. LES JARDINS DE LA PIROTTERIE À REZÉ, Textes par Sabine Guth et François-Xavier Trivière. Photographies de Mark Lyon. Créaphis Éditions, 25?€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital