Mettre la ville en culture - Livre

Zoom sur l'image Mettre la ville en culture - Livre
© Editions Openfield - La ville Agricole, Rémi Janin, Editions Openfield, 2018

Articles Liés

"Capital agricole": plus qu'une semaine pour découvrir l'exposition manifeste du pavillon[...]

Fabriques architectures paysages, Pierre Janin et Rémi Janin

Si les projets de fermes urbaines et réflexions à propos de l’agriculture citadine fleurissent, Rémi Janin, agriculteur et paysagiste, laboure depuis déjà une décennie le champ des interactions possibles entre l’activité agricole, le paysage et la ville – ce qui constitue la vocation première de l’agence Fabriques, fondée avec son frère. Pareille démarche fait qu’il ne se contente point de jardinages urbains: pour lui, la ville dans son ensemble doit inclure une dimension nourricière.

Historiquement, la plupart des cités ont germé sur les terres les plus riches, pourvoyant à l’alimentation des populations. Aujourd’hui, écrit Rémi Janin, il faut que la ville «apprenne à être économe de son sol fertile, en s’interrogeant préalablement sur la potentialité nourricière» de tout projet d’aménagement ou de construction. Les possibilités abondent: toits plantés, plantation de comestibles sur voirie, parcs et délaissés, recours mesuré aux cultures hors sol…

Nouveaux sillons agricoles

En territoire périurbain, la densification des zones bâties doit permettre de sanctuariser les zones agricoles, souvent vues comme des réserves foncières pour de futures constructions, et d’insérer des cultures dans les innombrables interstices vides, bords de rivières et de routes, espaces extérieurs des zones d’activité, etc. Quant aux bourgs ruraux, souvent déclinants, ils se redynamiseraient grâce à des vergers et potagers partagés, établissant «un rapport actif aux habitants». De fait, dans les campagnes, c’est la fonction agricole qui doit accueillir de l’urbanité, sous forme d’usages supplémentaires ouverts aux citadins: cueillette, randonnée, sports non invasifs, activités festives ou culturelles. Sans compter la conversion en habitats touristiques et lieux de travail des stabulations et autres équipements délaissés de l’agriculture industrielle. Aux paysagistes, urbanistes et architectes de creuser tous ces nouveaux sillons, à condition qu’une connaissance de l’agriculture leur soit donnée durant leur formation.

  • La ville Agricole, Rémi Janin
  • Editions Openfield, 2018, 75 p. 12 €

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital