MICHEL ANDRAULT ET PIERRE PARAT

Zoom sur l'image MICHEL ANDRAULT ET PIERRE PARAT
© Hannah Darabi - PHOTO - 15295_917551_k2_k1_2145116.jpg

La séquence des immeubles du Front de Seine. Au centre, la tour Totem.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné

Avec ses boîtes de logements arrimés à 45° sur des fûts porteurs et des poutres en béton précontraint, ses façades vitrées et sa silhouette brutaliste reconnaissable entre toutes, la tour Totem rompt avec l'image monolithique des gratte-ciel du quartier du Front de Seine, à Paris (XVe arr.).

Edifiée entre 1976 et 1979 par les architectes Michel Andrault et Pierre Parat, qui ont eu carte blanche dans le cadre des principes et des contraintes techniques du site, elle compte, avec l'hôtel Nikko, parmi les dernières tours construites sur la dalle. Grâce à sa structure déportée à l'extérieur, l'ouvrage réussit à s'affranchir des modèles consacrés, aussi bien à travers ses visées formelles que par l'organisation de ses plans. Par son puissant jeu sculptural d'espaces et de volumes éclatés, la tour Totem témoigne de l'inventivité conceptuelle du duo Andrault-Parat, lequel signe ici l'un de ses chefs-d'œuvre.

En 1959, dans le XVe arrondissement de Paris, le quai de Grenelle est délesté de ses activités industrielles, après la démolition d'usines du XIX siècle. Entre le métro aérien et la gare de Javel, de vastes terrains en bord de Seine sont libres pour de nouveaux aménagements. Le plan est confié à deux architectes Grands Prix de Rome, Henri Pottier et Raymond Lopez. Ce dernier s'était déjà penché sur une étude des parcelles non utilisées de Paris et lorsqu'il décédera, en 1966, son associé, Michel Proux, prendra sa suite sur le projet du Front de Seine. Selon les principes de la charte d'Athènes, qui sépare clairement les fonctions liées à l'habitat, à la circulation et au travail, un urbanisme sur dalle se déployant sur un kilomètre de long et 200 m de large fédère le nouveau quartier. Deux niveaux au-dessus du sol naturel, la dalle offre un socle pour des tours et des immeubles bas et couvre quatre niveaux de parking. En 1961, la Semea 15 [...]

Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC
PHOTO - 31228_1825672_k4_k1_4216253.jpg

Initier une échelle de proximité: un groupe […]

16/11/2022

300 Premier équipement public de la ZAC Mellinet à Nantes, le groupe scolaire Alice-Guy conçu par l'agence Raum engage, par l'architecture, la vie collective dans son quartier. Sa capacité d'intégration et d'appropriation passe par la rigueur de sa composition et la richesse des situations spatiales […]

PHOTO - 31228_1825678_k3_k1_4216271.jpg

Prendre soin de la biodiversité : le nouveau siège […]

18/11/2022

300 À Paris (XIIe arr.), la silhouette élancée du nouveau siège de l'AP-HP dessiné par Chartier-Dalix, bénéficie de la concavité de ses trois façades. Avec son assise triangulaire, l'édifice s'écarte de la trame en damier de l'hôpital Saint-Antoine pour développer un cœur d'îlot vert. En 2018, Martin […]

PHOTO - 29036_1700643_k6_k1_3912804.jpg

La minéralité soignée de 100 logements et une […]

25/04/2022

300 Au pied des tours Duo, sur la face nord du quartier Bruneseau, les agences Nicolas Reymond (NRAU) et Michel Guthmann (MGAU) viennent de livrer un programme mixte associant 100 logements, une école, des commerces, des bureaux et un parc de stationnement. Le tout dans deux plots de verre et de métal […]

Jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde), nommé à l'Équerre d'argent 2022 catégorie Espaces publics et paysagers, maîtrise d’ouvrage : EPA Bordeaux Euratlantique, maîtrise d’œuvre : TVK, Pascal Cribier et Patrick Ecoutin

A Bordeaux, TVK décloisonne la pratique du sport […]

15/11/2022

300 A Bordeaux, en rive droite de la Garonne et face à la cité historique, le jardin sportif Suzanne-Lenglen imaginé par TVK forme un maillon essentiel du réseau d’espaces publics structurant la ZAC Garonne Eiffel. TVK qui en a été l’architecte urbaniste mandataire, associé à Patrick Ecoutin pour la […]

Muoto, porte-drapeau à la Biennale de Venise 2023

30/11/2022

300 C'est le studio Muoto qui représentera la France à la 18e biennale d’architecture de Venise, du 20 mai au 26 novembre 2023. Le projet « Ball Theater / La fête n’est pas finie » porté par l’agence, associée à Georgi Stanishev et Clémence La Sagna pour la scénographie, Jos Auzende pour le […]

Vers une architecture bas carbone et du vivant / Énergie fossile

Un documentaire pour s'engager vers une […]

29/11/2022

300 Le mouvement Unisson(s) propose un court-métrage présentant des solutions en faveur d’une « architecture bas-carbone et du vivant », mêlant analyses de réalisations exemplaires et vulgarisation des règlementations européennes et françaises en vigueur. Des informations pas vraiment inédites, mais […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital