Michel Ragon, 1924-2020

Zoom sur l'image Michel Ragon, 1924-2020
© Thesupermat - Michel Ragon, écrivain et critique d'art, 1924-2020

Décédé le 14 février 2020 à l'âge de 95 ans, l'écrivain Michel Ragon était un grand critique et historien de l'architecture, auteur notamment d'ouvrages sur l’architecture et de l’urbanisme moderne, sur les utopies des années 1950-60 ou encore l'implication des habitants dans la construction de leur environnement.

"Je n'ai rien contre les historiens d'art, ni les historiens de l'architecture. Bien au contraire, je leur suis reconnaissant des précisions qu'ils m'apportent et qui me servent de références pour mon travail. Mais il s'agit là de critique a posteriori. La critique architecturale que j'essaie de faire et qui, dans une large mesure, est encore un genre à créer, est une critique d'actualité", écrivait Michel Ragon en 1964, au rédacteur en chef de L'Architecture d'aujourd'hui, Alexandre Persitz. Le critique comme intermédiaire entre le professionnel de l'art et le public -et pas seulement entre pairs-, voilà l'engagement social que n'a eu de cesse de défendre Michel Ragon.

Prospective

Né à Marseille en 1924, écrivain, poète, critique d’art et historien, Michel Ragon publie son premier ouvrage sur l’architecture en 1958, Le Livre de l’architecture moderne. En 1965, Les visionnaires de l'architecture est lui axé sur les expérimentations des années 1950-60. Défenseur d'une architecture prospective, dénonçant l’indigence esthétique et "l’impasse" de l’urbanisme occidental, Michel Ragon devient alors le porte-voix d’une jeune génération d’architectes engagés dans l’expérimentation de nouvelles formes urbaines. Il fonde en 1965, le Groupe international d’architecture prospective (Giap), qu’il anime jusqu’au début des années 1970.

Implication habitante

Son engagement social s'affirmera à travers ses innombrables écrits, expositions et conférences. Il nourrit c'est certain, la publication en 1977 de L'architecte, le prince et la démocratie, ouvrage sur le thème de la participation habitante et de l'autogestion. Alors qu'au même moment l'architecture devient "d'intérêt public" par la loi, Ragon y réfute la terminologie moderniste "d'usagers" et appelle les "habitants" à prendre en main leur environnement, à devenir les maîtres de chez eux, de véritables maîtres d'ouvrage. Opposant le "logement marchandise" au "logement fonction sociale", "l'habiter fonctionnaliste" à "l'habitat poétique", l'ouvrage fait le point sur les expérimentations d'alors à Grenoble, Bologne et aux Etats-Unis. Et il interpelle les concepteurs de l'époque: "tant que les architectes modernes ne sauront pas répondre aux fonctions psychiques de l'habiter dans leurs immeubles collectifs, le pavillon aura plus de séduction que l'appartement". Un pamphlet d'inspiration anarchiste -idées dont Ragon n'a cessé d'être proche-, autant qu'un livre d'histoire, à relire alors que l'implication des habitants devient la norme dans la fabrication du cadre de vie.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500560_k7_k1_3471957.jpg

Offrir la science au regard, l'Imredd par Marc […]

15/06/2021

300 Au cœur de la ZAC Méridia, le bâtiment compact de l'Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (Imredd) conçu par Marc Barani apparaît dans la blancheur opalescente des lames de verre qui habillent ses façades. A l'intérieur, de grands volumes creusés mettent en […]

PHOTO - 25413_1500781_k2_k1_3472544.jpg

Les lieux mémoriels d'aujourd'hui - Livre

15/06/2021

300 Dans une société globalisée où même la mémoire s'assimile à un bien de consommation et que la patrimonialisation des catastrophes est devenue systématique et presque banale, on peut s'interroger sur la pertinence de construire un mémorial au XXIe siècle. Pour l'architecte anglo-ghanéen David Adjaye, […]

Abonnés AMC

Grand Palais éphémère, Wilmotte & Associés, Paris (VIIe)

Signé Wilmotte, le Grand Palais éphémère déploie […]

14/06/2021

300 Ils étaient nombreux à s’étonner ce jour-là de découvrir un bâtiment… entièrement vide ! Le Grand Palais éphémère, conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte à l’entrée du Champ-de-Mars à Paris, a ouvert ses portes la semaine dernière à quelques privilégiés. Le projet, porté par la Réunion des […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478036_k5_k1_3420501.jpg

Hommage: Gottfried Böhm, déconstructiviste avant […]

04/05/2021

300 Emblématique du renouveau architectural en Allemagne de l'Ouest dans l'après-guerre, l'architecte Gottfried Böhm s'est éteint à 101 ans. Son œuvre était influencée par l'esthétique brutaliste des années 1960, puis par le courant postmoderne. Premier lauréat germanique du prix Pritzker en 1986, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500555_k2_k1_3471932.jpg

Piétons en suspension au Portugal

11/06/2021

300 La commune d'Arouca, à l'est de Porto (Portugal), peut désormais se targuer de posséder le pont suspendu pédestre le plus long du monde. Culminant à 175 m de la terre ferme, prise entre deux escarpes granitiques, cette structure métallique propose une promenade sur gorges de 516 m de long au-dessus […]

Point de vue de Mathias Rollot, enseignant-chercheur

"Il faut ouvrir une école tournée vers […]

11/06/2021

300 "Aujourd’hui, le cœur des savoirs n’est plus la séparabilité, mais à l’inverse, les liens, les interdépendances, les cohabitations." La thèse défendue dans de multiples disciplines (économie, médecine, anthropologie, etc.) par l'ouvrage collectif Relions-nous ! La construction des liens, l'an 1, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital