Mitsu edwards et jean le lay* (ingénieurs) « nos recherches esthétiques et techniques doivent être menées avec les concepteurs des projets. »

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Mitsu edwards et jean le lay* (ingénieurs) « nos recherches esthétiques et techniques doivent être menées avec les concepteurs des projets. »
PHOTO - 182ƒ.jpg

La structure et la peau d’un bâtiment ont un rôle visuel autant que porteur. Il est essentiel qu’elles dépassent le simple objectif statique qui leur est dévolu car elles seront le quotidien des usagers de l’édifice et de tous ceux qui seront amenés à le voir. Notre travail est donc autant une recherche d’esthétique qu’une mise au point technique et il doit être fait en lien étroit avec les concepteurs des projets. À partir de l’idée formelle d’un architecte, nous cherchons à aller au-delà des fondamentaux structurels pour atteindre une certaine finesse, et peut-être développer d’autres utilités que nous savons réalisables. Connaître les moyens et les artisans qui sont à notre disposition est une condition indispensable à l’amélioration de la forme. Notre réflexion est menée à plusieurs échelles pour produire différentes perceptions de l’objet final. D’abord, il y a le dessin de la structure qui peut devenir un motif. Ensuite, il y a le choix des matériaux qui la composent, de leur matérialité, de leurs qualités sensibles et enfin, la conception de leurs connexions. Tout cela fait également partie de notre travail. C’est ainsi qu’il devient une recherche esthétique et participe à la question ornementale d’un ensemble bâti. La performance structurelle, la géométrie d’ensemble et la combinaison des éléments sont trois choses que nous abordons et qui peuvent déterminer l’identité de l’objet construit. Nous identifions d’abord les besoins techniques puis nous faisons avancer le projet en étroite collaboration avec les architectes. La synergie entre les différents intervenants permet d’optimiser la conception d’une idée dessinée et c’est, pour nous, la meilleure façon de faire. Parfois, il sera même impossible d’établir la paternité de la forme d’une structure ou de celle d’une peau. En lui donnant un rôle (structurel, de protection solaire) nous permettons aux architectes de se libérer d’une certaine autocensure qui règne depuis longtemps face à la gratuité de l’ornement.

* Directeurs RFR, ingénierie structure et enveloppe.

Mitsu edwards et jean le lay* (ingénieurs) « nos recherches esthétiques et techniques doivent être menées avec les concepteurs des projets. » Mitsu edwards et jean le lay* (ingénieurs) « nos recherches esthétiques et techniques doivent être menées avec les concepteurs des projets. »
PDF de l'article

Façades Ornementales

La maîtrise de l’image d’un bâtiment est l’une des préoccupations majeures des architectes. Mais depuis Adolf Loos et ses écrits acerbes sur le décor, la façade ornementale est décriée. Les critiques de sa gratuité et de sa […]

PHOTO - RH1969-0086ƒ.jpg

Nieto sobejano Musée San sebastián

À San Sebastián, le musée San Telmo est installé depuis 1932 dans un couvent dominicain du XVIe siècle au pied du mont Urgull le séparant de la mer. En 2005, la ville décide d’agrandir l’institution pour élargir ses collections et […]

DESSIN - _01_sahrdc_13_NB.jpg

Anagram Bureaux New dehli, inde

Les architectes indiens d’Anagram ont réalisé avec un budget réduit ce petit bâtiment de bureaux pour une organisation non gouvernementale. L’édifice s’installe à l’angle de rues piétonnes très animées, sur une parcelle de 50 m2 […]

PHOTO - Jorge Ayala_ Beijing_ Stadiumƒ.jpg

L’ornement est-il toujours un crime ?

La profusion de façades ornementales dans l’architecture contemporaine impose à nouveau de questionner les critiques formulées il y a plus de 100 ans. Le décor ou recouvrement de façade, qualifié alors d’inutile et d’artifice par […]

PHOTO - MOATI-RIVIERE_façadeƒ.jpg

Moatti & rivière Centre culturel Arles

Dans le cadre d’un vaste projet de renou-vellement urbain mené sur des ateliers SNCF fermés depuis 1985, une ancienne chaudronnerie a été transformée en centre culturel. Pour la réhabilitation de cet édifice dédié à la […]

PHOTO - Copyright Satoru Mishima05_1.jpg

Foa Centre commercial Leicester

Jusqu’alors installés en zone périurbaine, les centres commerciaux rejoignent les centres-ville pour en devenir des éléments constitutifs. Comment intégrer ces programmes autarciques dans un contexte urbain et culturel dense ? […]

PHOTO - GAUTRAND-ORIGAMI-355-VFƒ.tif

Manuelle gautrand Bureaux Paris, 8E

Conçu pour un investisseur privé, à moins de 200 mètres de l’Arc de triomphe, l’immeuble abrite 300 postes de travail. La vocation emblématique d’un siège social et l’implan-tation de cette parcelle ont conduit l’architecte a […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital