Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar
PHOTO - 011_Image16497.jpg

Pour valoriser une citadelle de Vauban négligée et pallier la pénurie budgétaire qui freine l'entretien des monuments historiques, Lucas Bacle sollicite toutes les propriétés du béton dans un projet qui offre à ce patrimoine une strate contemporaine contemplative.

Immense statue rongée par l'estuaire, l'usure et le temps, la citadelle de Blaye (33) œuvre de Vauban, est un lieu où le temps semble s'être arrêté. Propriété d'une petite ville ne disposant pas des moyens nécessaires à l'entretien de ces 25 hectares de pierre recelant 10 000 m2 d'édifice vide, elle n'attire pas d'investisseur et 90 % des édifices sont laissés à l'abandon. Les protections patrimoniales prohibant toute construction dans l'enceinte de la citadelle et sur son glacis, seule la restauration des bâtiments vides est envisagée.

Pour anticiper l'évolution de l'intérêt porté à ce monument majeur en ces temps de pénurie budgétaire, une intervention en quatre temps distincts est proposée.

Disséminés sur des points névralgiques de la citadelle, une quinzaine de refuges aux géométries variées concrétisent le premier temps de l'intervention. Le béton est utilisé ici comme enveloppe en allant au plus simple et au plus économique pour magnifier les ruines, l'estuaire, le sol et le ciel. Préfabriquées et déposés sur site, ces petites architectures peu coûteuses n'en ont pas moins une finition parfaite. Cette première phase est complétée par la restauration d'une construction existante où l'intégration d'un accueil, de sanitaires et d'une cuisine partagée vient épaissir le rempart séparateur des villes haute et basse.

Le second temps du projet se situe dans l'alignement de l'entrée principale, où « l'âtre » et sa cheminée offrent aux passants un lieu de partage et de contemplation. Niché dans une percée de la butte, le troisième temps propose une immense table. Sous un abri qui cadre le paysage, on peut partager un repas, mais aussi transformer le lieu en salle de spectacles à ciel ouvert. La quatrième intervention scénarise l'estuaire en créant trois bassins de rétention de hauteur différente en phase avec les marées.

Générateur de formes sculpturales préfabriquées ou coulées en place, le matériau béton s'impose par sa minéralité et son aspect monolithique en écho au lieu.

Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar Nominé Lucas Bacle Valorisation patrimoniale et paysagère d'une citadelle, Blaye ENSAP Bordeaux. Directeur d'études : Xavier Leibar

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital