«Notre travail, c'est de créer de l'inattendu», Craig Dykers et Kjetil Trædal Thorsen, agence Snøhetta

Zoom sur l'image «Notre travail, c'est de créer de l'inattendu», Craig Dykers et Kjetil Trædal Thorsen, agence Snøhetta
© © BJORNAR OVREBO / LE MONITEUR - L’Américain Craig Dykers (à gauche) et le Norvégien Kjetil Trædal Thorsen ont créé l’agence Snøhetta en 1989.

Articles Liés

H2O et Snohetta à l'abordage du musée de la Marine

La nouvelle ère du privé à Paris Rive Gauche

L'épopée Paris Rive Gauche - Livre

Alors que le nouveau siège parisien du journal Le Monde s'achève dans la ZAC Paris Rive gauche, la journaliste du Moniteur Marie-Douce Albert a rencontré ses architectes, les fondateurs de l'agence Snøhetta, à Oslo. Les Norvégiens revendiquent le caractère altruiste de leurs projets. Une interview à retrouver en intégralité sur LeMoniteur.fr.

Le Moniteur: Sur quelles valeurs avez-vous fondé Snøhetta en 1989 ?

 

Kjetil Trædal Thorsen : La plupart des principes que nous défendions il y a trente ans sont toujours au cœur de notre travail. Au commencement était surtout l'idée de mêler l'architecture avec le paysage. Nous en avions assez de voir toute l'attention portée aux objets. Le paysage était le parent pauvre des projets. Nous voulions voir comment ces deux disciplines pouvaient s'enrichir mutuellement.

 

Y parvenir nous a pris longtemps mais la manifestation la plus aboutie de cette réflexion est l'opéra d'Oslo, achevé en 2008 : les typologies architecturales y ont été redéfinies puisque le bâtiment allie un équipement artistique haut de gamme et un vaste espace public grâce à sa toiture accessible à tous.

 

Craig Dykers : Dans ce cas, la relation entre architecture et paysage prend une dimension métaphorique.

 

Mais notre travail porte beaucoup sur l'emprunt direct à des éléments de paysage, comme la végétation, dans un objectif de durabilité. Par exemple, créer un toit végétalisé peut avoir un impact qui dépasse, et de loin, le bâtiment lui-même parce qu'il génère un habitat pour les populations d'abeilles ou d'oiseaux.

 

K. T. T. : L'architecture peut devenir un support du milieu local. En France, pour le centre international de l'art pariétal de Lascaux [le bâtiment qui abrite une réplique de la célèbre grotte, inauguré en 2016 à Montignac (Dordogne), NDLR], comme le bâtiment se prolonge jusqu'à atteindre le sol, il ne s'agit pas que d'une toiture plantée mais d'une partie intégrante de l'habitat naturel.

 

Très tôt, le sujet du développement durable vous a donc intéressés…

 

C. D. : En effet. Avant même que ce terme existe !

 

K. T. T. : Nos bâtiments, toutefois, ne s'exclament pas : «Oh, regardez comme nous sommes durables !» Certains expriment leur intérêt pour ce sujet en affichant la machinerie environnementale, les tripes vertes de leurs réalisations. C'est un premier pas mais nous souhaitons que ces idées trouvent aussi leur juste place dans la conception. Le résultat final doit fonctionner...

 

Propos recueillis par Marie-Douce Albert

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Richard Klein, architecte, professeur d'histoire de l'architecture à l'ENSAP Lille, président du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA)

«Nous qualifions des candidats, sans postes de […]

16/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa. Rencontre avec Richard Klein, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477815_k6_k1_3420158.jpg

Enseignement de l'architecture: comment […]

15/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa, reflétant une profession en […]

PHOTO - 24961_1477803_k2_k1_3420134.jpg

David Chipperfield - Portrait

14/04/2021

300 Après ses études à l'université Kingston et à l'AA School, David Chipperfield crée son agence à Londres en 1985. David Chipperfield donne rapidement un développement international à son agence, construisant au Japon, aux Etats-Unis ou en Espagne. C'est à Berlin qu'il développe sa maîtrise des lieux […]

AMC n°295 - avril 2021, couverture

Le numéro d'avril d'AMC est paru

14/04/2021

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°295-avril 2021) et disponible en format numérique: un événement sur l'enseignement de l'architecture et les débats qui agitent les enseignants des Ensa, un dossier sur l'habitat pour séniors, des détails "cloisons mobiles" et une matériauthèque […]

Abonnés AMC

Place et commerce, Bauchet & de La Bouvrie, Antogny-le-Tillac

Refaire place : esplanade publique et petit […]

13/04/2021

300 A Antogny-le-Tillac, bourg de campagne situé entre Tours et Poitiers, la mairie a fait l'acquisition d'une ancienne ferme, voisine d'une vaste zone de stationnement bitumée. L'ensemble, idéalement placé sur la rue principale, est désigné pour devenir le nouvel espace public central. C'est la jeune […]

Un an d'école d'architecture confinée

Un an d'école d'architecture confinée: "où sont […]

12/04/2021

300 Voici plus d’un an que les étudiants français suivent la majorité de leurs cours à distance. Parmi eux, les élèves des vingt écoles d’architecture françaises. Enquête auprès d'eux, pour évoquer leur scolarité confinée, les difficultés à s'impliquer sur le long terme dans un enseignement par écrans […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital