"Nous voulons créer une enclave inclusive", Yannick Beltrando, urbaniste du quartier Saint-Vincent-de-Paul à Paris

Zoom sur l'image Nous voulons créer une enclave inclusive, Yannick Beltrando, urbaniste du quartier Saint-Vincent-de-Paul à Paris
© Anyoji Beltrando - PHOTO - 26720_1577271_k10_k9_3640002.jpg

"Dans ce secteur composé de grands enclos peu ouverts sur la rue, quelle stratégie avez-vous adoptée pour connecter le quartier à la ville tout en gardant son identité ? En France, on veut toujours désenclaver. Parfois c'est indispensable, mais ici, où il n'y a aucun problème pour se déplacer, ce n'est pas nécessaire. Le site présente de nombreuses qualités : il est paisible, planté de très beaux arbres, et les murs d'enceinte des grandes parcelles historiques voisines lui donnent une dimension intime et domestique. Nous avons voulu approfondir cette forme urbaine propre à ce secteur de Paris pour créer ce que les Belges nomment une "enclave inclusive", avec des qualités d'intériorité et potentiellement très vivante. Nous avons gardé la forme urbaine de l'enclos en limitant la circulation routière à une seule voie qui fait le tour du site, avec l'entrée et la sortie au même endroit, et en multipliant les accès et cheminements piétons. C'est par une programmation que l'on ne trouve pas ailleurs que nous l'avons largement ouvert et que le quartier deviendra une destination. Comment avez-vous travaillé sur la programmation ? A l'origine, la dominante du programme était résidentielle. Nous avons proposé de développer davantage la mixité fonctionnelle en créant un socle de 5 000 m2 abritant des activités liées à l'économie sociale et solidaire. Nous avions pressenti qu'il fallait regrouper les commerces à un seul endroit, autour d'une cour, dispositif que l'on trouve souvent à Berlin ou Stockholm. Mais il ressortait des études de commercialisation qu'il n'y avait pas suffisamment de passage. Au moment des Grands Voisins, l'affluence dans cette cour, qui accueillait des commerces, nous a donné raison. Cette occupation temporaire a aussi démontré l'opportunité que présentaient les cours anglaises existantes, qui, parce que les loyers y sont moins chers, permettent de développer une diversité de petites activités, lesquelles créent de la mixité fonctionnelle et attirent un public différent. Pour que des flux soient générés en permanence, le "Super Equipement", qui mêle une crèche, une école et un gymnase, et dont les espaces doivent aussi ouvrir hors du temps scolaire, se trouve à l'extrémité du site. Comment avez-vous répondu aux enjeux de densité, alors que 60 % du bâti existant est conservé ? Afin d'atteindre la densité demandée, il était prévu par exemple de démolir un petit bâtiment, l'ancienne lingerie. Mais lors des Grands Voisins, celui-ci est devenu le cœur du quartier. Il nous est apparu évident qu'il fallait le garder. En contrepartie de cette part importante d'édifices conservés, les nouveaux bâtiments monteront à 31 m, soit jusqu'au plafond des hauteurs. Ce qui, selon nous, produira les contrastes forts dont sont faites les villes. Ces contrastes ont demandé de nombreux réglages au niveau des prospects."

 

Propos recueillis par Margot Guislain

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k2_k1_3684073.jpg

La recherche en agence (2/5) : construire un […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

AMC hors série

Le hors-série spécial santé d'AMC est paru

13/10/2021

300 Au sommaire du numéro hors-série spécial santé d'AMC et disponible en format numérique, un entretien avec Reinier De Graaf, architecte urbaniste associé d'OMA, ainsi qu'une sélection de 20 réalisations livrées en France et dans le monde, présentées en détails. En couverture, le service […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital