PLU bioclimatique, esthétique parisienne et controverses urbaines, le programme d'Emmanuel Grégoire pour Paris

Zoom sur l'image PLU bioclimatique, esthétique parisienne et controverses urbaines, le programme d'Emmanuel Grégoire pour Paris
©  Pierre VASSAL-HAYTHAM PICTURES / VILLE DE PARIS - Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

Articles Liés

Réinventer Paris: un nouveau modèle pour fabriquer la ville?

Chapelle international, l'anti-ZAC

Oui, il faut construire la tour Triangle !

Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de Paris, notamment en charge de l’urbanisme et de l’architecture, expose ses grandes ambitions pour réformer les règles d'aménagement de la capitale.

Les services de la Ville de Paris se lancent dans une réforme de fond. Moins d’un an après sa nomination, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire Anne Hidalgo, en charge de l’urbanisme et de l’architecture, lance de nombreux chantiers, qu'il expose aux journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde dans un long entretien. On y apprend, entre autres, le lancement d'une réforme ambitieuse des modalités de rédaction et d'instruction des permis de construire pour favoriser la concertation préalable entre les acteurs d'un projet de construction, les institutions et ses riverains. "Le dépôt d’un permis de construire doit correspondre à l’aboutissement d’un processus de concertation et non à son point de départ", estime l'élu. L'objectif affiché de ce retournement méthodologique étant de favoriser des projets ancrés dans leur contexte, de s'assurer "de la qualité du projet et d’éviter qu’il ne soit refusé, dans la suite du processus, pour des raisons réglementaires, locales ou politiques."

Manifeste de l'esthétique parisienne

Pour faire de l'urbanisme réglementaire -donc de la fabrique de la ville- un moment de culture partagée, Emmanuel Grégoire annonce la mise en place de "Controverses urbaines", conférences régulièrement organisées avec des établissements d'enseignement supérieurs. Il s'agira plusieurs fois par an, de nourrir le débat autour de la mise au point d'un "PLU bioclimatique", annoncé pour fin 2023, début 2024. Le nouveau document visera selon l'élu à favoriser "une densification raisonnée, une mixité sociale et une mixité d’usage, et un équilibre entre bâti et espaces verts de pleine terre". L'esprit de la loi sera également nourri d'un "Manifeste de l'esthétique parisienne" en cours de rédaction. Nom intrigant pour le travail de répertoire sur la ville et le bâti réalisé par des spécialistes, sur commande de la Ville et piloté par le Pavillon de l'Arsenal. Enfin, l'entretien est également l'occasion de revenir sur les débats concernant l'aménagement des quartiers Ordener-Poissonniers (XVIIIe arr.) et Bercy-Charenton (XIIe arr.), où la densité et les hauteurs projetées font débat. Sur ce dernier notamment, Emmanuel Grégoire estime que "le vrai débat porte sur la volumétrie. L’enjeu est d’en dégager une qui soit suffisante pour assurer un équilibre économique sur cette ZAC dont le foncier n’appartient pas à la Ville de Paris, qui doit financer de nombreux espaces et équipements publics, mais aussi permettre une intensité urbaine en y développant commerces et services autour de cette idée forte qu’est la « ville du quart d’heure »." Et de conclure, "je pense que la hauteur peut avoir des avantages intéressants mais pas n’importe où."

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500560_k7_k1_3471957.jpg

Offrir la science au regard, l'Imredd par Marc […]

15/06/2021

300 Au cœur de la ZAC Méridia, le bâtiment compact de l'Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (Imredd) conçu par Marc Barani apparaît dans la blancheur opalescente des lames de verre qui habillent ses façades. A l'intérieur, de grands volumes creusés mettent en […]

PHOTO - 25413_1500781_k2_k1_3472544.jpg

Les lieux mémoriels d'aujourd'hui - Livre

15/06/2021

300 Dans une société globalisée où même la mémoire s'assimile à un bien de consommation et que la patrimonialisation des catastrophes est devenue systématique et presque banale, on peut s'interroger sur la pertinence de construire un mémorial au XXIe siècle. Pour l'architecte anglo-ghanéen David Adjaye, […]

Abonnés AMC

Grand Palais éphémère, Wilmotte & Associés, Paris (VIIe)

Signé Wilmotte, le Grand Palais éphémère déploie […]

14/06/2021

300 Ils étaient nombreux à s’étonner ce jour-là de découvrir un bâtiment… entièrement vide ! Le Grand Palais éphémère, conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte à l’entrée du Champ-de-Mars à Paris, a ouvert ses portes la semaine dernière à quelques privilégiés. Le projet, porté par la Réunion des […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478036_k5_k1_3420501.jpg

Hommage: Gottfried Böhm, déconstructiviste avant […]

04/05/2021

300 Emblématique du renouveau architectural en Allemagne de l'Ouest dans l'après-guerre, l'architecte Gottfried Böhm s'est éteint à 101 ans. Son œuvre était influencée par l'esthétique brutaliste des années 1960, puis par le courant postmoderne. Premier lauréat germanique du prix Pritzker en 1986, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500555_k2_k1_3471932.jpg

Piétons en suspension au Portugal

11/06/2021

300 La commune d'Arouca, à l'est de Porto (Portugal), peut désormais se targuer de posséder le pont suspendu pédestre le plus long du monde. Culminant à 175 m de la terre ferme, prise entre deux escarpes granitiques, cette structure métallique propose une promenade sur gorges de 516 m de long au-dessus […]

Point de vue de Mathias Rollot, enseignant-chercheur

"Il faut ouvrir une école tournée vers […]

11/06/2021

300 "Aujourd’hui, le cœur des savoirs n’est plus la séparabilité, mais à l’inverse, les liens, les interdépendances, les cohabitations." La thèse défendue dans de multiples disciplines (économie, médecine, anthropologie, etc.) par l'ouvrage collectif Relions-nous ! La construction des liens, l'an 1, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital