"Cessons d'opposer théoriciens et praticiens", réponse collective à la SFA

Zoom sur l'image Cessons d'opposer théoriciens et praticiens, réponse collective à la SFA
Point de vue sur l'enseignement de l'architecture

Articles Liés

"Ma thèse en agence d’architecture", par Aurore Reynaud, doctorante en architecture

Les 12 travaux d'une doctorante en architecture

Plongée dans les dédales de la recherche architecturale – Exposition

Des architectes, des géographes et des urbanistes, enseignants et chercheurs au sein des écoles d'architecture, réagissent collectivement à l'appel à contributions lancé par la Société français des architectes (SFA). Dans un texte titré "L'enseignement du projet en danger", la SFA s'inquiète des conséquences de la réforme de l'enseignement de l'architecture mise en œuvre en 2018 et 2019 et qui nuirait, d'après elle, à sa qualité.

 

Cessons d'opposer théoriciens et praticiens

Réponse collective à la SFA

 

Publié sous l’intitulé L’enseignement du projet en danger, le dernier « appel à contribution » de la Société française des architectes [1] affirme que les enseignants avec des profils de « chercheurs » récemment recrutés par les ENSA mettraient en péril l’Architecture. Cela, parce que ces derniers seraient incapables tant de « faire du projet » que de « l’enseigner ». L’origine de cet appel ? Une inquiétude palpable : celle d’être visé par quelque chose s’apparentant à une forme de « remplacement », des « praticiens » par les « chercheurs» [2].

 

Plutôt que de regretter cette polarisation « de plus en plus grande » entre l’une et l’autre catégorie, l’appel concentre ses forces à creuser plus loin le gouffre en cherchant les moyens d’exclure à son tour ces « chercheurs ». En proposant un propos très unilatéral, autant qu’en se concluant sur un très explicite « Mobilisons-nous ! », cet appel semble, hélas, confondre appel à communication scientifique et tract idéologique corporatiste. Pour qu’une rencontre intellectuelle soit l’occasion de débats et de désaccords fructueux, il faudrait au contraire que soient mis en présence les éléments de la complexité du réel, de façon à la fois assez équitable et assez subtile, pour que chacun et chacune puisse y trouver prise et contribuer à sa manière à la question. D’où ce billet-point de vue collectif, né d’une impossibilité de répondre à l’appel en l’état. 

 

Nous condamnons la division disciplinaire opérée par la SFA entre « docteurs » et « non-docteurs ». L’heure ne doit pas être à l’opposition d’un camp contre un autre, pour autant que nous jouons toutes et tous dans la même équipe : celle d’une discipline composée tant de « théorie » que de « pratique » [3].

 

L'enseignement de l’architecture a considérablement évolué depuis plusieurs décennies, en synergie avec les évolutions d’une profession d’architecte en pleine métamorphose. Les établissements et leur tutelle ministérielle ont progressivement choisi de donner une place grandissante à la recherche dans la formation initiale et d’œuvrer à un rapprochement croissant avec l’Université. D’une part, les Écoles ne conduisent plus uniquement aux savoirs, savoir-faire et titres légitimant de la maîtrise d’œuvre (ne conduisant d’ailleurs plus directement à un DPLG). D’autre part, la maîtrise d’œuvre en son nom propre n’est plus le seul métier de l'architecture, loin de là, de sorte qu’il semble que ce soit plutôt aux trois formes de pratiques proposées par Stéphane Hanrot – pédagogique, scientifique et opérationnelle [4] – qu’on puisse revenir, pour se faire une idée, plus juste et plus complexe à la fois, du réel professionnel concret de la discipline architecturale contemporaine. Depuis quinze ans déjà, se développent aussi des doctorats en architecture pleinement structurés autour de problématiques qui intéressent directement le champ de la conception architecturale et urbaine, et des méthodologies qui s’ancrent dans les réalités opérationnelles des architectes. Tout cela construit dès à présent un corps de potentiels enseignants-chercheurs souvent expérimentés, à la fois sur le terrain opérationnel et en dans les milieux pédagogiques et scientifiques des écoles.

 

Un phénomène de rapprochement heureux, qui ne date donc pas de la réforme de 2018, et que toutes les ENSA ont déjà largement éprouvé ces dernières décennies. De nombreuses aventures pédagogiques mises en place ces dernières années à l’échelle nationale ont prouvé que les relations entre types de pratiques et types de profils enseignant·e·s étaient aussi riches et variés qu’uniques en tous points – pour la plus grande satisfaction des étudiant·e·s et des projets eux-mêmes.

 

S’il paraît tant impossible que dommageable de réduire les parcours et situations à deux catégories bien distinctes qui devraient nécessairement s’opposer, c’est au contraire à s’ouvrir, finalement, au grand oublié de l’histoire qu’il conviendrait de s’atteler : à savoir la pédagogie elle-même. Les questions didactiques, une fois de plus évacuées par des débats entre « théorie » et « pratique » autant qu’entre intérêts personnels divergeant, doivent revenir au centre des discussions sur l’enseignement du projet. Ce dont nous avons besoin, ce sont d’appels à contributions plus équitables et réconciliateurs sur la pédagogie du projet d’architecture elle-même, pour solidifier nos théories et nos pratiques de l’enseignement. Il faudra sans doute pour cela re-questionner, individuellement et collectivement, les implications réelles discrètement à l’œuvre derrière nos défenses idéologiques ; s’il est vrai en tout cas que, comme l’écrivait Theodor Adorno, « les différences de convictions, qui reflètent celles des intérêts réels, sont elles-mêmes faites pour dissimuler l’accord sur l’essentiel [5] »…

 

[1] Bulletin de la SFA n°56 « L'enseignement du projet en danger », https://sfarchi.org/wp-content/uploads/Bulletin-56-appel-à-contributions.pdf

 

[2] « Au CNECEA comme dans les écoles, la polarisation se fait de plus en plus grande entre, d’une part, les enseignants de projet et, d’autre part, les « chercheurs », comme si la place de ceux-ci dans les écoles ne pouvait être assurée qu’au détriment des premiers », L'enseignement du projet en danger

 

[3] « L'architecture est une science qui embrasse une grande variété d'études et de connaissances (...). Elle est le fruit de la pratique et de la théorie » Vitruve, De l’architecture, Livre I., trad. Ch-L. Maufras, 1847

 

[4] Stéphane Hanrot, À la recherche de l'architecture, Essai d’épistémologie de la discipline et de la recherche architecturales, Paris, L'Harmattan, 2002

 

[5] Theodor Adorno, Prismes. Critique de la culture et société (1955), Paris, Payot, 2010, p.36.

 

Co-signataires :

Julie André-Garguilo, architecte HMONP associée Atelier Arpent, doctorante, enseignante à l'ENSA Paris-Est

Julie Ambal, paysagiste DPLG, docteure, enseignante vacataire ENSAP de Bordeaux

Benjamin André, étudiant en architecture

Marco Assennato, philosophe, docteur en SHS et en Architecture, enseignant à l'ENSA Paris-Malaquais

Caroline Bauer, architecte DPLG, docteure en histoire de l'art, enseignante à l'ENSAP Lille

Remi Baudoui, historien urbaniste, doctorat d'urbanisme et de science pilitique, Professeur des Universités, ancien chef du bureau de la Recherche Architecturale

Nabil Beyhum, codirecteur EVCAU, doctorat de sociologie urbaine, enseignant Ensa Paris Val de Seine

Pierre Belli-Riz, architecte urbaniste, docteur en urbanisme, maître de conférences ENSA Grenoble

Camille Bidaud, architecte DE, docteur en architecture, Maîtresse de conférences Associée ENSA Normandie

Catherine Blain, architecte, Ph.D., enseignant-chercheure à l’ENSAP Lille

Gauthier Bolle, architecte DPLG, docteur en histoire de l’architecture, maître de conférences à l’ENSA Strasbourg

Anne Bondon, historienne, docteur en architecture, maître de conférences ENSA Bretagne

Henri Bony, architecte HMONP praticien, enseignant à l’ENSAPM et à l’ENSAB

Chantal Callais, architecte DPLG, docteur en histoire de l’architecture, enseignante chercheure à l’ensap Bordeaux

Loup Calosci, géographe, architecte DE, doctorant et enseignant à l'ENSAPB

Ségolène Charles, architecte DE et urbaniste, Atelier du Lieu, docteure en Architecture

Anne-Marie Châtelet, architecte DPLG, docteure HDR, enseignante à l’Ensa Strasbourg

Kévin Chesnel, architecte DE, doctorant - UMR AAU - équipe CRENAU / ENSA Nantes

Florent Chiappero, architecte, docteur en architecture

Eric Daniel-Lacombe, architecte DPLG praticien, docteur en urbanisme, professeur TPCAU ENSAPLV

Margaux Darrieus, architecte DE, docteure en architecture, journaliste, enseignante à l’ENSA Paris-Malaquais

Lionel Debus, architecte-urbaniste, doctorant en aménagement et architecture, enseignant ENSA de Strasbourg

Orfina Fatigato, architecte, docteur en architecture, enseignante à l'ENSA Malaquais et au DiARC de Naples

Isabelle Favre, géographe-urbaniste, doctorante en géographie

Emma Filipponi, architecte DE, docteur en Histoire de l’Architecture, Post-Doc à l’ENSA Paris Malaquais.

Florian Faurisson, architecte DE, doctorant en architecture

Federico Ferrari, architecte et docteur en urbanisme, ENSA Nantes - UMR AUSser/ACS

Matthieu Fuchs, architecte HMONP associé Mil-lieux, enseignant associé à l'ENSA de Nancy

Marie Fruiquière, étudiante en double master Architecture - Urban Planning (ENSA Strasbourg - College of Architecture and Urban Planning, Université de Tongji, Shanghai), stagiaire recherche (Laboratoire AMUP, ENSA Strasbourg), en préparation d'un projet de thèse de doctorat

Hervé Gaff, architecte DPLG, ancien praticien, docteur, enseignant à l'ENSA Nancy

Emmanuelle Gallo, architecte DPLG., docteure en histoire de l’art, maîtresse de conférences associée à l’ENSAPLV

Clarisse Genton, architecte DE, doctorante

Maxime Geny, architecte DE, doctorant en architecture

Alain Guez, architecte-urbaniste DPLG, docteur, HDR, professeur à l’Ensa de Nancy

Xavier Guillot, architecte DPLG, docteur en urbanisme, HDR, professeur à l’ENSAP Bordeaux

Luc Gwiazdzinski, géographe, enseignant-chercheur en aménagement et urbanisme, UMR 5194 Grenoble

Laure Jacquin, architecte HMONP, praticienne, docteur en architecture, enseignante ENSA-PB

Thierry Jeanmonod, architecte DPLG, urbaniste et diplômé de sciences politique, maître de conférences retraité, ENSAP de Bordeaux

Guy Lambert, maître de conférences à l'ENSA de Paris-Belleville

Margotte Lamouroux, architecte DE, journaliste spécialisée, enseignante, membre associé du LET

Rémi Laporte, architecte, doctorant, enseignant ENSA Clermont Ferrand

Valérie Lebois, docteure, enseignante-chercheure à l’ENSAS

Patrick Leitner, architecte DPLG, docteur, maître de conférences à à l'ENSA Paris-La Villette

Fabienne Louyot, architecte DPLG Laps architecture, doctorante ENSA-PB / IPRAUS

Luna d’Emilio, architecte, docteur en Urbanisme et Architecture, enseignante ENSA Lyon

Caroline Maniaque, professeur HDR, ENSA Normandie

Adrien Marchand, architecte DE, doctorant en architecture, enseignant vacataire ENSA Nancy

Elke Mittmann, docteur en histoire de l’art, maître de conférences, ENSA Strasbourg

Nicolas Monnot, architecte D.E., praticien, designer civique, chargé de cours ETSAM

Roberta Morelli, ingénieur-architecte, docteur en ingénierie de la construction, maîtresse de conférences à l’ENSAPB

Léa Mosconi, architecte HMNOP, docteure en architecture, maîtresse de conférences associée ENSAPVS

Alexandre Neagu, architecte DPLG, agence DATCHA, doctorant LAVUE CRH, enseignant ENSA Montpellier

François Nowakowski, architecte DPLG et urbaniste, maître de conférences à l'ENSA de Lyon

Can Onaner, architecte DPLG, docteur, professeur à l'ENSAB

Christel Palant-Frapier, historienne de l'architecture, maîtresse de conférences à l’ENSA Versailles

David Peleman, Architecte, Ingénieur, Docteur, éditeur (OASE Journal for Architecture)

Juliette Pommier, architecte DPLG, docteur en architecture, enseignante à l'ENSAP Lille

Guillaume Rangheard, architecte DE, doctorant, enseignant à l'ENSA-Marseille

Mathias Rollot, architecte DE, docteur en architecture et enseignant-chercheur à l’ENSA de Nancy

Juliette Rom, architecte DE         

Clara Sandrini, architecte DPLG, docteure et HDR en architecture, enseignante-chercheure à l'ENSA de Toulouse

Philippe Simon, architecte DPLG, urbaniste, professeur TPCAU à l’ENSA Paris-Val de Seine, chercheur ACS

Christine Simonin, architecte DPLG, enseignante à l'ENSA de Paris-Belleville

Marion Serre, architecte, praticienne, docteure, enseignante ENSA Marseille

Charline Sowa, architecte DE, urbaniste praticienne en CAUE, docteure en architecture

Nicolas Tixier, architecte, DR et HDR, professeur TPCAU Ensa de Grenoble

Dimitri Toubanos, Architecte HMONP, Urbaniste Sciences Po, docteur en architecture, enseignant à l'ENSAPVS et à l'ENSAPB

Gabriella Trotta-Brambilla, architecte et urbaniste PhD, thèse en Urbanisme-Architecture soutenue en 2013, maître de conférences associé TPCAU ENSA Grenoble

Marie Wozniak, architecte DPLG, docteur en Sciences des Territoires, directrice de l'ENSA Grenoble

Chris Younès, psychosociologue, docteur et HDR en philosophie, enseignante à l'ESA

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Chantiers communs 2020, Basse-Normandie

La Basse-Normandie en "chantiers communs" pendant […]

26/02/2020

Territoires pionniers (anciennement la maison de l’architecture de Basse-Normandie) invite tous les publics à se retrouver, à réfléchir, à échanger et à agir ensemble pour construire son cadre de vie plus durable, au fil d’une soixantaine […]

Jeux olypiques Paris 2024, village des athlètes, lot D, Saint-Ouen

Paris 2024: la construction en forme olympique

25/02/2020

La compétition pour sélectionner les maîtres d'œuvre du futur village des athlètes, pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, a dévoilé son podium. Un territoire de 51 ha étalé sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus