DOSSIER

PREMIÈRE ŒUVRE 2013 / NOMINÉ - ARNAUD COUTINE - EXTENSION DE MAISON

Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2013 / NOMINÉ - ARNAUD COUTINE - EXTENSION DE MAISON
©  Simon Bauchet - Extension de maison, Arnaud Coutine, Lamorlaye, nominé à la Première œuvre 2013 : vue générale de l'extension

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2013 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2013 / NOMINÉ - LOÏC PICQUET - RÉHABILITATION ET EXTENSION DE MAISON

PREMIÈRE ŒUVRE 2011 / NOMMÉ - CUT ARCHITECTURES - RESTRUCTURATION ET EXTENSION D'UNE[...]

Depuis le jardin, agrandir ce pavillon des années 1950 déjà reconfiguré à deux reprises n'était pas simple. Impossible de boucher la vue de la fenêtre du salon ou de priver la chambre semi-enterrée de son éclairage naturel. Plafonnée par l'altimétrie du chéneau pour ne pas s'élever devant un chien-assis, l'intervention était également bornée en longueur par la présence d'un pommier planté au milieu du jardin. Exit donc l'agrandissement de plain-pied, les architectes ont opté pour un volume sur pilotis chargé d'abriter la nouvelle cuisine/salle à manger. Inscrite dans la continuité du rez-de-chaussée, l'extension est parfaitement calibrée pour répondre aux exigences de l'existant. Reliée a minima à la maison par un sas vitré, elle se tourne vers l'arrière boisé de la parcelle, au plus près du pommier tant apprécié. Pour rejoindre le jardin en contrebas, un escalier métallique se glisse entre le nouveau volume et l'ancien palier couvert transformé en cellier. Au volume complexe et opaque de la maison, les architectes opposent une extension épurée qui joue sur les transparences. La structure en acier est enveloppée d'une peau de verre nuancée qui diversifie les perceptions de la végétation : vitrage extra-clair pour les baies et verre armé en bardage. Le choix des éléments de structure s'est avéré essentiel à l'optimisation du volume habitable dans l'enveloppe disponible. Poteaux et poutres sont réalisés avec le même profil, plancher et toiture sont constitués de bacs collaborants de 5 cm d'épaisseur qui maximisent la hauteur sous plafond à l'intérieur et sous le volume. Il a d'ailleurs fallu décaisser d'un mètre le terrain existant afin d'assurer l'habitabilité de la sous-face et créer le « séjour d'été » ou la « salle de jeu de plein air » des habitants et de leurs petits enfants.

 

Visitez le site de l'architecte : www.coutinemarinot.com

 

 

 


Extension de maison, Arnaud Coutine, Lamorlaye, nominé à la Première œuvre 2013 : vue intérieure

 


Extension de maison, Arnaud Coutine, Lamorlaye, nominé à la Première œuvre 2013 : vue extérieure de l'extension

 


Extension de maison, Arnaud Coutine, Lamorlaye, nominé à la Première œuvre 2013 : coupe transversale

 

Extension de maison, Arnaud Coutine, Lamorlaye, nominé à la Première œuvre 2013 : plan du RDC

  • Lieu :  Lamorlaye, Oise
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'oeuvre : Arnaud Coutine, architecte (Coutine Marinot architectes) ; Charles Portefaix, BET structure
  • Surface : 30 m2 Shon (sous pilotis, 55 m2)
  • Coût : 153 000 € HT

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus