Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves
PHOTO - programme1.eps

Le plafond de la nef hexagonale culmine à 18 m, permettant d'exposer des œuvres monumentales.

Premier établissement délocalisé du Musée d'art moderne de Beaubourg, le Centre Pompidou Metz (CPM) s'avère aussi novateur que son aîné en matière d'organisation des espaces. Comptant parmi les plus grands lieux d'expositions climatisés d'Europe, il étrenne le concept de musée sans réserves dans d'immenses volumes pour accueillir l'art contemporain dans toutes ses dimensions.

Dès les premières phases, un trio a tissé le fil conducteur du programme : Laurent Le Bon, alors conservateur du Centre Pompidou, Philippe Hubert, architecte de la Ville de Metz devenu directeur technique du CPM, et le programmateur parisien Jérôme Dourdin ont maintenu durant six ans la cohérence du projet. « D'ordinaire, on construit un musée autour d'une collection existante. Un musée sans collection laisse toute liberté de créer un espace vivant et attractif. Le programme s'est enrichi au fur et à mesure de l'avancée du projet, sans jamais dévier du concept initial », témoigne Jérôme Dourdin, aujourd'hui chargé d'une mission de définition du mobilier muséographique et non muséographique et de la signalétique du CPM.

Metz, un prolongement naturel de Paris

Riche de 60 000 œuvres, dont 2 000 seulement sont exposées, le Musée national d'art moderne du Centre Pompidou trouve au CPM les volumes qui lui faisaient défaut. L'établissement parisien n'a ainsi jamais pu exposer dans ses propres locaux le rideau de parade de Picasso, œuvre majeure de 10 m sur 16,50 m. Les sculptures monumentales ou les œuvres complètes volumineuses trouveront dans les 5 000 m2 de l'espace d'exposition messin un écrin à leur taille. « La richesse des collections donne libre cours à une programmation dynamique, d'autant que les grands plateaux pluridisciplinaires permettent l'expression de toutes les formes d'art contemporain », affirme Laurent Le Bon, directeur du CPM.

Intérieur minimaliste

Conçu pour attirer une clientèle internationale, le CPM doit également fidéliser les touristes de proximité. Imposée par l'absence de réserves, la rotation des expositions doit inciter les visiteurs lorrains, sarrois et luxembourgeois à revenir fréquemment pour y redécouvrir, chaque fois, un musée différent. Les renouvellements par moitié permettent de garder en permanence une partie du musée en activité. Aucune œuvre ne restera à demeure plus de trois ans. « Autant l'architecture extérieure est spectaculaire, autant l'espace intérieur du CPM se veut neutre et minimaliste pour se mettre au service des œuvres », souligne Philippe Hubert, directeur technique du Centre Pompidou Metz. Offrant des volumes uniques en Europe, le musée consacre la moitié de ses 11 000 m2 de surface globale à la présentation des œuvres. Alors que dans certains musées, les réserves, circulations ou bureaux occupent jusqu'à 10 m2 pour 1 m2 d'exposition, l'établissement lorrain réduit ce ratio à 1 pour 1.

Sur le parvis des Droits-de-l'Homme à Metz comme sur celui de Pompidou à Beaubourg, la vie doit naître d'un spectacle permanent. L'espace librairie et la boutique resteront ouverts tard, de même que la cafétéria et le bar dont les terrasses donnent sur un remarquable jardin paysager. Dans l'éclat blanc de la lumière du chapeau de Shigeru Ban, renaît ainsi l'utopie de Beaubourg dont les tuyaux promettaient d'irriguer d'art contemporain l'ensemble du territoire.

Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves
PHOTO - Gros oeuvre1.eps

Technique Un chantier manifeste pour l'entreprise générale

Quitte à démentir le proverbe, Demathieu & Bard prouve l'existence du prophète en son pays. A deux kilomètres de son siège social de Montigny-lès-Metz, le major des indépendants du BTP dans l'Est apporte la démonstration sur […]

PHOTO - TECH Bois3.eps

Technique Une toiture en forme de chapeau chinois

La forme du Centre Pompidou-Metz, c'est surtout la charpente en bois lamellé-collé tressée comme un chapeau chinois. Son montage a débuté fin mars 2009 et s'est achevé en juillet. La charpente est une nappe de bois de 8 500 m2 qui […]

PHOTO - Tech finition1.eps

Technique Des solutions pionnières au service des œuvres

Du sol au plafond du Centre Pompidou Metz, une quarantaine d'entreprises nationales ou régionales du second œuvre ont apporté leur touche aux finitions. Le chantier a permis à nombre d'entre elles de tester des solutions inédites […]

PHOTO - programme1.eps

Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves

Premier établissement délocalisé du Musée d'art moderne de Beaubourg, le Centre Pompidou Metz (CPM) s'avère aussi novateur que son aîné en matière d'organisation des espaces. Comptant parmi les plus grands lieux d'expositions […]

PHOTO - AME urbain1.eps

Aménagement Deux premiers îlots multifonctions

Après des années d'atermoiement, l'épineuse question de la répartition des bureaux, des commerces et des logements a été finalisée en neuf mois, de mars à octobre 2009. « La solution a consisté à rendre les projets autonomes en […]

PHOTO - bilbao flamme.eps

Metz se rêve en Bilbao lorrain

Jamais les Messins n'ont autant entendu parler de Bilbao. Dès l'annonce de l'implantation du Centre Pompidou Metz (CPM) en janvier 2003, la référence basque s'est imposée pour justifier l'engagement de Metz, ville moyenne de 123 […]

DESSIN - Sommaire forum.ai

Fusion

Entre le temps long de l'urbanisme et le temps court de l'architecture, le centre Pompidou Metz a allumé l'étincelle en 2003. Ce 11 mai 2010 avec l'inauguration de l'établissement délocalisé du musée parisien, le feu d'artifice […]

PHOTO - AME ouv1.eps

Aménagement La halle, ou les dessous chics du trait d'union

Perpendiculaire à tous les autres bâtiments du futur quartier de l'Amphithéâtre, la halle accentuera sa singularité par la surface lisse de ses façades de 180 m de long, en opposition avec la diversité architecturale des autres […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital