Quand Jacques Lucan confronte le logement à l'habiter - Livre

Zoom sur l'image Quand Jacques Lucan confronte le logement à l'habiter - Livre
Habiter, ville et architecture, Jacques Lucan, Editions EPFL Press, 2021

Articles Liés

Jacques lucan « Le macrolot est devenu en France la pensée unique de l’urbanisme »

L'après postmodermisme vu par Jacques Lucan

Seyler-Lucan - 13 logements sociaux - Paris

De Jacques Lucan, on attend des ouvrages denses, précis et rigoureux, qui, tout en revêtant une dimension historique, restent en prise avec la façon contemporaine de faire de l'architecture, ici et maintenant. C'était le cas en 2015 avec son dernier opus, Précisions sur un état présent de l'architecture (lire AMC n°245, octobre 2015), où il s'efforçait de classifier les postures adoptées par les architectes ces trente dernières années. C'est encore le cas avec sa dernière livraison consacrée au logement, dont le titre, Habiter, montre d'emblée l'ambition.

Loin de se contenter d'établir une énième histoire de l'architecture du logement en Europe, Jacques Lucan s'interroge ici plus globalement sur ce que recouvre la question de « l'habiter », sur sa lente évolution depuis deux siècles, et sur les raisons de sa formalisation architecturale, aujourd'hui pratiquement uniforme dans tous les pays développés. Il prend soin de le préciser dès l'introduction : « La question du logement est celle de l'habitat comme milieu, avec ce que ce dernier mot entraîne de dimensions sociales et anthropologiques ». D'où un détour salutaire - en résonance frappante avec la crise écologique actuelle - par l'habitat vernaculaire de l'époque préindustrielle, fortement ancré, par les matériaux employés, les systèmes constructifs et les modes de vie, à un territoire géographique restreint. Le titre de ce chapitre, intitulé « Le temps perdu », suggère que l'architecture du logement a perdu un siècle avant de retrouver très récemment les vertus de l'environnement local. Car les cent pages qui suivent, plus classiques, retracent l'histoire de ce XXe siècle où les architectes, s'affranchissant de l'ancrage territorial, s'emparent de la question du logement de masse, imposée par l'exode rural et la croissance soudaine des villes, sous l'effet de la révolution industrielle et des vagues successives d'immigration. Lucan souligne que si les caractéristiques intérieures de ces logements familiaux - types de pièces, mode de distribution, conditions de confort - seront fixées au milieu du siècle et ne bougeront que très peu par la suite, la façon de les regrouper, la présence ou non d'espaces « partagés », leur rapport à la ville et au paysage, connaîtront de multiples variantes.

 

Ces différentes « formes de l'habitat » sont alors passées en revue, en privilégiant les quatre dernières décennies, de Nouvel à Herzog & de Meuron, de Bruther à Lacaton-Vassal, de Portzamparc à MVRDV. Non sans avoir opéré auparavant un retour à l'anthropologie où Lucan s'interroge, en faisant appel à Paul Ricœur, sur les besoins et surtout les attentes des habitants. Et de conclure, compte tenu de l'impossibilité de connaître celles-ci avec précision, que « ceux qui conçoivent et construisent ne peuvent pas être des traducteurs littéraux des attentes de ceux qui habitent, en même temps que les attentes de ceux qui habitent ne peuvent pas être considérées comme immuables ».

Quand Jacques Lucan confronte le logement à l'habiter - Livre
  • HABITER, VILLE ET ARCHITECTURE, Jacques Lucan. Editions EPFL Press, 398 p., 2021, 37,50 €.

Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC
PHOTO - 27440_1615924_k5_k1_3727211.jpg

L'extension de la mairie de Biot et son monumental […]

30/11/2021

300 Sur la Côte d'Azur à la limite d'Antibes, le village de Biot a doté sa mairie d'un bâtiment semi-enterré conçu par l'agence EGR, qui marque l'entrée nord par sa façade monumentale. Destiné à accueillir les associations locales, il relie par un ascenseur public le plateau habité aux zones de […]

Super-Cayrou, œuvre d'art-refuge en pierres sèches, Encore Heureux architectes, PNR des Causses de Quercy

Prix architecture Occitanie 2021 : les vertus de […]

30/11/2021

300 Attribué tous les deux ans par la Maison de l’Architecture Occitanie-Pyrénées, en collaboration avec la Maison de l'Architecture Occitanie-Méditerranée et avec le soutien du Conseil régional de l'Ordre des architectes, le prix Architecture Occitanie a pour objectif de promouvoir la création […]

Institut de l'audition, VIB Architecture, Paris (XIIe)

Écailles de verre en façade pour l'institut de […]

29/11/2021

300 Dans un site dense et sur une parcelle enclavée sur trois de ses quatre côtés, l'institut de l'audition est issu de la réhabilitation lourde d'une école d'avocats par l'agence VIB Architecture. Les principaux désordres - espaces étriqués et circulations labyrinthiques - sont résolus par la création […]

PHOTO - 27440_1615878_k2_k1_3727052.jpg

EGR - Portrait

29/11/2021

300 Tous trois diplômés de l'Ensa Paris-Belleville, Frédéric Einaudi, Maxime Gil et Anthony Rodrigues ont fondé EGR à Marseille en 2013. Leurs projets aspirent à offrir des réponses justes, sensibles et durables à des cultures et des contextes variés, tout en s'inscrivant dans une continuité vis-à-vis […]

PHOTO - 27440_1615983_k2_k1_3727448.jpg

Dossier détails : façades résilles

26/11/2021

300 À l'heure où les façades s'épaississent sous l'injonction de performance thermique et la quête d'une plus grande inertie, la création d'une sur-façade résillée découle d'un effet minimaliste, qui, le plus souvent, ne participe pas au clos-couvert. Les architectes cherchent à concilier ainsi […]

PHOTO - 27054_1596119_k3_k1_3684330.jpg

Référence : Faye et Tournaire, une modernité […]

26/11/2021

300 Les architectes Paul Faye (1928-2021) et Michel Tournaire (1929-2017) sont les inventeurs, au début des années 1970, de la « sitologie », une méthode d'insertion de l'architecture dans le paysage, qui apparaît en même temps que les premières alternatives écologiques. Formés aux beaux-arts de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital