"Quels sont les bâtiments, même publics, qui sont receptionnés sans aucune réserve? Beckmann N'Thépé, à propos de la bibliothèque universitaire de Marne-la-Vallée

Zoom sur l'image Quels sont les bâtiments, même publics, qui sont receptionnés sans aucune réserve? Beckmann N'Thépé, à propos de la bibliothèque universitaire de Marne-la-Vallée
© Sebastien LE CLEZIO - Beckmann-N'Thépé Architectes

Dans une lettre ouverte à la presse, les architectes Beckmann-N'Thépé rectifient des informations relayées publiquement concernant la bibliothèque universitaire Paris-Est de Marne-la Vallée. Alors que ce bâtiment est terminé depuis quatre ans - il a été nommé à l'Équerre d'argent 2012 - , il n'est toujours pas ouvert aux étudiants qu'il est censé accueillir, bloqué par la maîtrise d'ouvrage opposant des réserves à sa réception définitive.

 

LETTRE OUVERTE A LA PRESSE

Plusieurs articles sont parus depuis lundi 25 janvier 2016 sur la bibliothèque universitaire Paris-Est de Marne-la-Vallée, polémique initiée par Le Parisien et relayée parfois sans vérification par d’autres dont la presse professionnelle.

 

Nous souhaitons par cette lettre ouverte faire une réponse brève et rectifier certains propos :

 

1.  Le différend qui oppose l’Université à l’agence concerne quelques réserves à la réception, qui ne justifie nullement le refus de réception de la bibliothèque et son fonctionnement depuis quatre ans. Il faut rappeler que l’expertise judiciaire toujours en cours, initiée par l’Université elle-même, porte sur seulement 5 réserves dont 4 sont aujourd’hui déjà solutionnées.  La 5e est bloquée par le maître d’ouvrage lui-même qui ne répond pas aux dernières demandes de l’expert (datant de juillet 2014).

2.      Quels sont les bâtiments, même publics, qui sont réceptionnés sans aucune réserve ? La dernière grosse polémique sur la Philharmonie de Paris est un exemple probant que des milliers de réserves n’empêchent pas une ouverture si le maître d’ouvrage le souhaite vraiment… Malgré notre proposition, l’Université a toujours refusé de réceptionner et d’ouvrir la bibliothèque.

3.      L’Université annonce haut et fort que notre cabinet est assigné. A l’heure actuelle nous n’avons reçu aucun courrier le prouvant. Pour parfaite information, notre cabinet a lancé depuis juin 2015 une action en réclamation contre l’Université pour multiples préjudices, et également une procédure  auprès du Tribunal Administratif afin d’être indemnisé des différents préjudices causés par l’Université pour un montant de 1 189 607,24 € HT.

4.      En ce qui concerne l’escalier cité, le problème est présenté au même niveau que la tragédie du stade de Furiani ! Nullement un problème de conception, le défaut mineur réellement soulevé résulte d’un débat pointu entre techniciens. La solution de piliers de renfort est basée sur un avis non contradictoire d’une société payée directement par l’Université. Donc alors que le terme « impraticable » reste à prouver, il faut préciser que le bâtiment peut ouvrir et fonctionner sans cet accès (en fait secondaire du point de vue de la sécurité du public).

5.      Enfin, 35 millions d’euros correspond au coût global d’opération là où le coût de construction n’est en fait que de 20 millions d’euros.

 

Cela fait 20 ans que ce projet est attendu. Cela fait 10 ans que nous l’avons imaginé. Et oui, cela fait donc 4 ans que notre cabinet, calomnié maintenant aussi publiquement, se bat pour que ce bâtiment soit utilisé par des étudiants qui en sont vraiment privés. Oui, cela fait 4 ans que nous affirmons que la bibliothèque peut ouvrir et fonctionner normalement mais l’Université a décidé de pas engager des frais de fonctionnement limitant son entretien au chauffage au mépris de ce que nous considérons être une bonne gestion des deniers publics. Oui, cela fait 4 ans que nous sommes bloqués juridiquement et que nous sommes devenus victimes d’une attitude incompréhensible de la maîtrise d’ouvrage dont la justice est aujourd’hui saisie parce qu’elle nous cause de nombreux préjudices.

 

Beckmann-N’Thépé architectes

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Habitat, 87 logements en accession et sociaux à Nantes (Loire-Atlantique), Berranger Vincent (architectes), Ataraxia et Groupe Pichet (maître d'ouvrage)

Berranger-Vincent - 87 logements à Nantes - […]

20/11/2017

L’opération de 87 logements en accession et sociaux livrés par l’agence Berranger-Vincent à Nantes fait partie des huit réalisations encore en lice pour le prix de l'Equerre d'argent 2017. Annonce des résultats le 27 novembre 2017. Une des […]

Trophée de l'Equerre d'Argent, sculpté par Bruno Romeda

Equerre d'argent 2017: les huit bâtiments […]

20/11/2017

Huit réalisations sont encore en lice pour recevoir l'Equerre d'argent 2017. Le nom du lauréat de la 35e édition du prix, récompensant le meilleur bâtiment ou ouvrage d’art livré sur le territoire français au cours de l’année […]

Equerre d'argent 2017, le vote du public

Equerre d'argent 2017: votez pour votre lauréat

20/11/2017

L’Equerre d’argent 2017 sera remise le 27 novembre à l'un des huit bâtiments finalistes sélectionnés par le jury, qui auditionnera leurs architectes et maîtres d'ouvrage avant d'annoncer le palmarès. D'ici là, et pendant que […]

Anne Démians, architecte

Anne Démians

20/11/2017

L'architecte Anne Démians dirige depuis 2005 une agence de 25 personnes intégrant des ingénieurs et des urbanistes. En 2008, Anne Démians est désignée, par Paris Habitat et Cogedim, architecte mandataire d’une opération d’habitations […]

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, 26 logements participatifs à Montreuil (Seine-Saint-Denis), NZI (architectes), CPA-CPS/ATHENAE CONSEIL (maître d'ouvrage)

NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, […]

13/11/2017

L'opération de 26 logements participatifs, conçue à Montreuil (Seine-Saint-Denis) par NZI architectes fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017. De multiples montages financiers sont possibles […]

Pôle intermodal, Dominique Perrault architecte, Naples, Italie

Dossier spécial: espaces souterrains

17/11/2017

Longtemps considérés comme des espaces de services et de relégation, les sous-sols sont en passe de devenir tendance, d’être assimilés à une manne salvatrice pour le devenir de nos métropoles saturées. Le phénomène est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus