DOSSIER

Regard de photographe: Les vestiges d'empire de Thomas Jorion (1/4)

Zoom sur l'image Regard de photographe: Les vestiges d'empire de Thomas Jorion (1/4)
© Thomas Jorion - Hôtel des mines - Madagascar

Articles Liés

Regard de photographe: Les vestiges d'empire de Thomas Jorion

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Thomas Jorion

Diego Suarez, septembre 2014. « Dans chacun de mes projets, je recherche des lieux de mémoire, les traces de l’obsolescence de nos sociétés. Ils sont l’occasion de voyages organisés depuis Paris, base de mes recherches documentaires et autres travaux personnels. Mes séries d’images, organisées dans un même projet, se confrontent les unes aux autres. Je compose un récit les faisant entrer en résonnance. C’est en fin de journée, à l’heure où le soleil descend sur l’horizon, où la lumière devient plus douce que j’ai découvert l’hôtel des mines à Diego Suarez. Rebaptisé hôtel de la marine, dans les années 1920, il fut longtemps le plus bel hôtel de la ville, les fastes d'autrefois ne sont plus qu’un lointain souvenir. Composition, détails d’ornementation, couleurs, le bâtiment menacé d’effondrement est dorénavant capturé dans le cadrage frontal de la photographie dès lors document d’inventaire. » 

 

C’est à travers une série d’images publiées dans son dernier livre Vestiges d’empire, que Thomas Jorion témoigne d’une partie de notre histoire. Autodidacte, Thomas Jorion laisse libre court à l’intuition et développe une forme d’expression associant rigueur et esthétisme. Il mêle ce qui relève de l’objectivité à ce qui relève de la subjectivité, donnant une dimension supplémentaire au vestiges d’un empire déchu.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus