DOSSIER

Regard de photographe: Samuel Hoppe, ou les rêveries d'un promeneur solitaire (3/4)

Zoom sur l'image Regard de photographe: Samuel Hoppe, ou les rêveries d'un promeneur solitaire (3/4)
© Samuel HOPPE - Chapitre 3: « Matière » - Paris

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Samuel Hoppe

Paris, juin 2016.  "Juin 2016, pendant les inondations, la Seine était sortie de son lit, les arbres faisaient rivage, les quais engloutis par le fleuve laissaient entrevoir une ville moins maitrisée. Je photographiais depuis un pont l’ancienne préfecture du bd Morland qui émergeait de toute sa hauteur au dessus du paysage rendu sauvage. Elle apparaissait comme une forteresse sur son île. J’ai réglé la composition de la photographie, en trois tiers. Les lignes horizontales, les couches successives des matières et couleurs, le ciel, le végétal et l’eau au premier plan. Le rythme rigoureux de la façade quadrillée domine le fleuve, opposant la nature au bâti. C’est sur ces choses là que je m’arrête, en respectant une règle sans y penser. La composition installe l’observateur pour le rendre disponible, laissant libre cours à la rêverie. Un paysage de science fiction où la nature  reprendrait le dessus. Une vision de catastrophe, ici l’inondation."

 

Depuis l’enfance, la photographie accompagne Samuel Hoppe. Né à la montagne, à la frontière Suisse, il regarde la ville comme il regarde un paysage. Rendu disponible par ses balades solitaires, il se laisse immerger dans son environnement, pour restituer le réel dans un ailleurs. Après des études de sémantique il s’est tourné vers le monde du livre pour devenir libraire. Il a ouvert VOLUME à Paris.

Site de Samuel Hoppe

Site librairie Volume

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus