DOSSIER

Regard de Stéphane Asseline, photographe à l'Inventaire Général du Patrimoine (1/4)

Zoom sur l'image Regard de Stéphane Asseline, photographe à l'Inventaire Général du Patrimoine (1/4)
© Stéphane Asseline, ADAGP 2014 - Vue du pigeonnier de l’abbaye de Saint-Louis du Temple - numéro d’immatriculation : IVR11_20149100010NUC4A - numérique, boitier Hasselblad H3D2-39Millions de pixels

Articles Liés

La photographie, œuvre ou document? Le regard de Stéphane Asseline, photographe à[...]

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Stéphane Asseline.

Tôt le matin, Paris-Saclay, décembre 2012. « Ces deux images sont des outils d’étude topographique mis à la disposition des aménageurs. Elles accompagnent le diagnostic patrimonial de l’ensemble des communes de l’OIN. Réalité physique, politique, socio-économique : l’ambition de cette vaste entreprise était de rendre compte des métamorphoses du territoire. »

 

« L’interprétation et la représentation du territoire est un sujet récurant, qui fait l’objet de réflexions de nombreux écrits et pas uniquement au sein de l’inventaire. Davantage tenue par les limites de temps et les conditions matérielles, la commande est plus contraignante. Mais l’engagement photographique est égal qu’il s’agisse d’archiver le patrimoine ou d’explorer un paysage libre. Le fichier numérique imposé, s’il présente des avantages comme celui d’être facilement diffusable et reproductible, il est aussi prévisible et souvent impersonnel. La possibilité du choix me donne ma liberté, mais le protocole instille une possibilité écriture. »


Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus