DOSSIER

Regard de Stéphane Asseline, photographe à l'Inventaire Général du Patrimoine (4/4)

Zoom sur l'image Regard de Stéphane Asseline, photographe à l'Inventaire Général du Patrimoine (4/4)
© Stéphane Asseline - Marseille était capitale européenne de la culture - Viaduc d’Arenc depuis l’A55 - film argentique Ektachrome E200, boitier Pentax 6x7cm - travail personnel

Articles Liés

La photographie, œuvre ou document? Le regard de Stéphane Asseline, photographe à[...]

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Stéphane Asseline

Marseille, mai 2013. «  Compositions et cadrages viennent sur l’instant mais j’affectionne les rapports  4x5 ou 6x7 j’évite les super grands angles ou les téléobjectifs. J’installe le paysage dans le cadre que je place à hauteur d’œil au plus proche de la vision humaine. Je me situe dans une relation intime avec ce qui m’entoure, vagabond solitaire je me suis laissé envahir par la cité, la poétique de l’espace. Une parenthèse qui m’a permis de me confronter à une autre ville brassée comme le sont beaucoup de banlieues où je travaille pour des sujets d’inventaires, la mer en plus. »

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus