Réinventer Paris : une nouvelle édition pour transformer des bureaux en logements

Zoom sur l'image Réinventer Paris : une nouvelle édition pour transformer des bureaux en logements
© Direction de l’Urbanisme / Ville de Paris - Réinventer Paris : une nouvelle édition pour transformer des bureaux en logements, Site du Garage Citroën PSA, 62 avenue de la République (Paris XIe))

Articles Liés

Réinventer Paris 2: moins de salade, plus de profondeur

Réinventer Paris : les lauréats

Parkings d’hier et habitat de demain – Deux expositions au Pavillon de l’Arsenal

La mairie de Paris a lancé, mardi 9 février, la nouvelle édition de son appel à projets Réinventer Paris, consacré cette année à la transformation de bureaux en logements. Parmi les premiers sites proposés, d’anciens garages automobiles et l'immeuble des magasins Tati, à Barbès.

Sept ans après la première édition de son appel à projets, après « Les dessous de Paris », « Réinventer la Seine », « Inventons la métropole du Grand Paris » et, en 2017, « Réinventing cities », la ville de Paris a désormais pour ambition de convertir des bureaux obsolètes et vacants en logements abordables. Son nouvel « appel à projets urbains innovants » a pour objectif d’apporter davantage de mixité d’usage dans les arrondissements bien pourvus en bureaux, afin de renouer avec l’hyper-proximité en cœur de ville. La crise sanitaire, le confinement et le télétravail accentuant d'autant l'importance de ces transformations (voir sur le sujet le dossier Transformation d'usage dans AMC n°293-février 2021).  Elle dévoile six premiers sites et invite « tous les propriétaires, gestionnaires de biens et investisseurs à participer à la consultation, en rejoignant la dynamique au cours des prochains mois ».
 
Pour chaque projet, le jury sera composé en majorité de représentants des propriétaires, de représentants de la ville et d’experts de l’architecture et de l’urbanisme. Les lauréats seront sélectionnés sur leur offre de prix, leur caractère innovant et intégré, ainsi que leur faisabilité économique et la viabilité de leur modèle économique.
 

Les six premiers sites du 5e appel à projets Réinventer Paris 

19, rue des Bernardins (Ve) : cette propriété de la ville de Paris accueille les activités de l’université Sorbonne Nouvelle Paris III et déménagera à la rentrée prochaine dans le XIIe arrondissement (surface : 900 m² ; objectifs généraux : part importante de logement social ; lancement de la consultation printemps/été 2021).
 
Avenue Victoria (Paris Centre) : siège de l’AP-HP (surface : environ 25 000 m² ; objectifs généraux : maximum 50% des surfaces affectés à des bureaux et 30% à du logement social comme l’exige le PLU ; lancement de la consultation d’ici l’été 2021).
 
6, rue d’Aboukir (IIe) : un ancien centre de distribution électrique situé à proximité de la place des Victoires. Les activités sur place seront maintenues le temps prévu (surface : 5 000 m² ; objectifs généraux : part importante de logement social, envisager un volet social dans la programmation (hébergement, activités), respect des particularités du site ; lancement de la consultation printemps/été 2021)
 
62 avenue de la République (XIe) : cet ancien garage automobile Citroën est vacant depuis plusieurs mois. Il s’inscrit dans un paysage urbain de l’avenue de la République haussmannien (surface : 6 500 m² ; objectifs généraux : 60% de logements social comme prévu par le PLU, 20% de logements libres. Privilégier une réhabilitation en majorité afin de préserver l’unité urbaine du cœur d’îlot ; lancement de la consultation courant février)
 
29 quai de Grenelle (XVe) : le bâtiment de ce garage Renault a été édifié en 1954 et comporte neuf niveaux. Il accueille des espaces de vente et de réparation automobile, et offre des vues directes sur la tour Eiffel et la Seine (surface : 10 500 m² ; objectifs généraux : 2/3 de la programmation pour du logement, avec une part de logement social familial, et spécifique. Réhabilitation à privilégier sur la majorité ; consultation en cours).
 
4 boulevard de Rochechouart (XVIIIe) : le bâtiment du magasin Tati de Barbès est un site emblématique de l’histoire parisienne de la fin du XIXe siècle avec la brasserie Dupont, puis l'enseigne à bas prix à partir des années 1950. La mutation de ce site doit s’inscrire dans une évolution raisonnée, en lien avec l’histoire populaire du quartier (surface : 6 500 m² ; objectifs généraux : en partie logement, et notamment social. Réhabilitation à privilégier ; consultation en cours).
 
 
 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27440_1615983_k2_k1_3727448.jpg

Dossier détails : façades résilles

26/11/2021

300 À l'heure où les façades s'épaississent sous l'injonction de performance thermique et la quête d'une plus grande inertie, la création d'une sur-façade résillée découle d'un effet minimaliste, qui, le plus souvent, ne participe pas au clos-couvert. Les architectes cherchent à concilier ainsi […]

PHOTO - 27054_1596119_k3_k1_3684330.jpg

Référence : Faye et Tournaire, une modernité […]

26/11/2021

300 Les architectes Paul Faye (1928-2021) et Michel Tournaire (1929-2017) sont les inventeurs, au début des années 1970, de la « sitologie », une méthode d'insertion de l'architecture dans le paysage, qui apparaît en même temps que les premières alternatives écologiques. Formés aux beaux-arts de […]

Cérémonie de remise des prix de l’Équerre d’argent 2021

Équerre d'argent 2021 : la soirée en images

25/11/2021

300 La remise des prix de l'Équerre d'argent 2021 a eu lieu lundi 22 novembre, Station F à Paris, en présence des maîtres d’œuvre et des maîtres d’ouvrage des 25 réalisations nominées, des membres du jury 2021 présidé par Christian de Portzamparc, et des partenaires du prix. Retour en image sur cette […]

PHOTO - 27054_1596041_k2_k1_3684103.jpg

Les espaces intérieurs de Jacqueline Salmon

25/11/2021

300 Si Jacqueline Salmon s'est beaucoup intéressée à l'espace construit, qualifier son œuvre de photographie d'architecture serait réducteur. Futurs antérieurs, l'imposante monographie publiée aux éditions Loco témoigne de « toute une vie photosensible », pour citer Georges Didi-Huberman. En quarante […]

Le jury de l'Équerre d'argent 2021

Équerre d'argent 2021 : les dessous du palmarès

24/11/2021

300 "Une sélection réjouissante", "des œuvres généreuses, modestes ou fortes, intelligentes dans tous les cas", "de jeunes architectes en phase avec leur époque, qui réinventent leur métier"... Au cours des délibérations et pendant la cérémonie de remise des récompenses, les membres du jury de la 39e […]

Équipements de services publics à Neuvecelle (Haute-Savoie), nommés à l'Équerre d'argent 2021, MOA : Commune de Neuvecelle, architectes : Atelier PNG, Julien Boidot, Emilien Robin

Lauréat de l'Équerre d'argent 2021 : un ensemble […]

27/09/2021

300 A Neuvecelle, à côté d'Evian, une même parcelle accueille un ensemble d'équipements publics - gymnase, bibliothèque, écoles, maison de soins. Fruit de la collaboration de trois agences et d'un atelier de paysage, ces bâtiments offrent des parentés sans être similaires. Les superbes paysages […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital