Rencontre avec Marc Barani et Bernard Desmoulin, des architectes bientôt immortels

Zoom sur l'image Rencontre avec Marc Barani et Bernard Desmoulin, des architectes bientôt immortels
© Bruno Levy / Le Moniteur - Bernard Desmoulin et Marc Barani, élus à l'Académie des beaux-arts, en interview dans Le Moniteur, le 16 octobre 2019

Articles Liés

Marc Barani, architecte - Portrait

"L'innovation est en partie une désobéissance qui a réussi", par Marc Barani

Bernard Desmoulin

Marc Barani et Bernard Desmoulin seront installés courant 2020 à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France. Avec la volonté de la décloisonner. Interview croisée avec les journalistes Milena Chessa et Jacques-Franck Degioanni, à retrouver en intégralité dans Le Moniteur n°6059-29 novembre 2019.

Le Moniteur: Vous avez été élus à l'Académie des Beaux-Arts le 14 novembre 2018. Comment se déroule le processus? Quand y serez-vous installés? De qui prononcerez-vous l'éloge?

 

Bernard Desmoulin: J'ai reçu, un jour, l'appel d'un académicien qui m'a demandé si je voulais faire acte de candidature au fauteuil laissé vacant par Yves Boiret (1926-2018). J'ai hésité… Mais il est difficile de dire non! J'ai appris alors que Marc Barani, qui est pour moi une caution morale et intellectuelle, avait été également approché pour succéder à Claude Parent (1923-2016). Je ne me voyais pas refuser si lui acceptait. J'étais très étonné que mon nom ait circulé, sachant aujourd'hui combien il est difficile de se mettre d'accord sur une candidature. Et quand je vois tous les critères requis, je me demande bien comment je suis arrivé au bout! En ce qui me concerne, je serai installé le 21 octobre 2020. Un académicien croisé voici peu m'a dit: « Il te reste un an? Tu n'y arriveras jamais! » Il faut écrire l'éloge, créer le « Comité de l'épée » pour la financer par souscription, etc. Yves Boiret, mon prédécesseur, était architecte en chef des monuments historiques. Il a joué un rôle important dans le domaine du patrimoine. Il se trouve que j'ai travaillé sur un de ses bâtiments, le musée des Augustins à Toulouse. Mais je ne suis pas architecte du patrimoine. C'est ce qui m'a sauvé, d'ailleurs…

 

Marc Barani : Cela s'est passé de la même façon pour moi, avec cette différence que, le meilleur ambassadeur pour ma candidature, c'était l'auditorium que j'ai réalisé pour l'Institut de France (voir AMC n°278-mai 2019). J'avais déjà un pied dans la porte! J'ai hésité, comme Bernard, c'est tout de même une responsabilité! Et pour y faire quoi? Et puis je me suis souvenu d'une discussion avec l'architecte Alessandro Anselmi [né en 1934, NDLR] quand j'étais étudiant. On parlait de l'actualité du Mouvement moderne. Il m'avait dit : « A l'époque, l'Académie bloquait tout. C'était normal de la faire éclater. » Ce que les modernes ont fait, avec l'idée de rupture comme source d'innovation. Il avait ajouté : « Et maintenant que tout est cassé, pourquoi casser ce qui l'est déjà ? » Je crois qu'il faut tisser de nouveaux liens dans notre monde fragmenté. L'Académie y a un rôle central à jouer, mais elle peut aussi être conseil auprès de l'Etat sur les débats du moment, sur les relations public/privé, par exemple. Une question qui va bien au-delà de la seule architecture.

 

Que comptez-vous y faire ?

B. D. : Ce qui m'intéresse dans l'Académie des Beaux-Arts, au travers des disciplines qu'elle abrite, c'est qu'elle forme le socle commun...

 

Propos recueillis par Milena Chessa et Jacques-Franck Degioanni

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 28011_1644932_k4_k1_3792691.jpg

Arcades en série : un centre culturel communal par […]

06/07/2022

300 À Roquevaire (Bouches-du-Rhône), l'agence Huit et demi distribue les programmes variés de ce centre culturel communal autour d'une vaste cour extérieure, cerclée des arcades abritant les circulations. Au bord de l'Huveaune, fleuve qui structure Roquevaire, près de Marseille, ce centre culturel […]

PHOTO - 29820_1743636_k2_k1_4007792.jpg

La mue achevée du Musée de Cluny

06/07/2022

300 Le musée national du Moyen Âge, musée de Cluny, achève enfin sa rénovation, menée conjointement par l'architecte Bernard Desmoulin, le scénographe Adrien Gardère et l'ACMH Paul Barnoud. À Paris, au cœur du Quartier latin, le musée national du Moyen Âge vient de rouvrir ses portes, après un long […]

Les nids de Tadashi Kawamata, au Donjon de Vez

Micro maquettes et méga cabanes au Donjon de Vez

04/07/2022

300 Jusqu'au 30 octobre 2022, les architectes contemporains colonisent le Donjon de Vez (Oise). La forteresse médiévale expose une collection de cabanes, maquettes et prototypes, réunis par le galeriste Philippe Gravier. Nostalgie de l’enfance, refus de l’habitat classique, assemblage de matériaux bruts […]

Conférence de Atelier PNG à la Maison de l'architecture Île-de-France

Atelier PNG, en conférence à la Maison de […]

04/07/2022

300 L'architecte Grichka Martinetti, cofondateur de l'Atelier PNG, lauréat de l'Équerre d'argent 2021 pour les équipements de services publics à Neuvecelle (Haute-Savoie, avec Julien Boidot, Emilien Robin, arch. et Ateliers des Cairns, pay.), donnera une conférence le lundi 11 juillet 2022, à la Maison […]

PHOTO - 28011_1644923_k5_k1_3792666.jpg

Gommer les limites : un centre de loisirs par […]

04/07/2022

300 L'architecte Nicolas Simon livre un centre de loisirs au plan rationnel et aux surfaces maximisées, pour favoriser l'appropriation des usages. A Menucourt, près de Cergy- Pontoise, le nouveau centre de loisirs tire parti du dénivelé pour s'abstraire des vues alentour et offrir des hauteurs sous […]

AMC n°306 - juin, juillet 2022, spécial Intérieurs

Le numéro spécial Intérieurs d'AMC est paru

04/07/2022

300 Au sommaire du numéro d'AMC spécial Intérieurs qui vient de paraître (n°306 - juin, juillet 2022) et disponible en format numérique : une enquête sur le commerce, entre deux mondes, entre boutiques réelles et e-commerce, mais aussi la mue du musée de Cluny, un portrait de l'agence MBL et une visite […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital