Renée Gailhoustet, poète du logement - Livre

Zoom sur l'image Renée Gailhoustet, poète du logement - Livre
© Editions du Patrimoine - « Renée Gailhoustet. Une poétique du logement » Bénédicte Chaljub

Articles Liés

Marc Barani et Renée Gailhoustet, médaillés de l'Académie d'architecture

Si Jean Renaudie et ses logements en «étoiles» à Ivry-sur-Seine sont reconnus, il en va autrement pour Renée Gailhoustet. Architecte entre 1962 et 1998, elle a longtemps été oubliée parmi les acteurs remarquables du logement social. L’histoire retient davantage ce compagnon de route et ses acolytes de l’Atelier de Montrouge -Pierre Riboulet, Gérard Thurnauer et Jean-Louis Véret. Renée Gailhoustet est pourtant à l’origine de plusieurs opérations dans la continuité des fameuses «étoiles».

Au départ, rien ne prédestinait Renée Gailhoustet à l'architecture. Après avoir passé son enfance en Algérie, son pays natal, elle s’installe à Paris en 1947 pour étudier le cinéma mais se tourne finalement vers la philosophie. En parallèle, elle milite activement au Parti communiste et son passage dans les années 1950 à l’Ecole nationale des beaux-arts ne fait que conforter son engagement social. A l’heure de la construction de masse, elle dénonce l’échelle des opérations, la séparation des fonctions, l’habitat standardisé. Et lorsqu’elle intègre l’agence de Roland Dubrulle en 1962 avec pour mission la rénovation urbaine de la commune d’Ivry-sur-Seine, elle cherche à contourner ces règles qui normalisent les grands ensembles. Au Liégat à Ivry-sur-Seine (1971-1982), dans le quartier de la Maladrerie à Aubervilliers (1975-1985) ou à Saint-Denis Basilique (1977-1986), elle met tout en œuvre pour éviter la «cellule» standardisée. 

Une pionnière du hors standard

Car même si elle est d’abord influencée par Le Corbusier et ses unités d’habitation, elle s’inspire davantage de la liberté créative de Team 10 et de ses membres, tels Alison et Peter Smithson ou Shadrach Woods, qui cherchent à dépasser le fonctionnalisme du mouvement moderne. Dès lors, à l’instar des cinq principes de Le Corbusier, Gailhoustet développe tout au long de sa carrière plusieurs leitmotivs: au sein du logement social qu’elle construit essentiellement en béton brut, elle réalise des terrasses ou patios en pleine terre, des espaces de vie selon une géométrie composée de triangles ou de cercles, des séjours distributifs, des chambres ouvertes, des espaces sans fonction prédéfinie et, quand cela est possible, des duplex ou triplex. Une démarche qui fera d’elle une pionnière en matière de logement social hors normes. Car, pour elle, «il est normal qu’à la variété des individus répondent de multiples propositions spatiales». Cet ouvrage richement illustré invite à plonger dans l’univers personnel de cette architecte engagée, qui habite ses œuvres depuis 1968. Il en révèle toute l’ingéniosité, sous la plume de Bénédicte Chaljub, qui a consacré sa thèse à l’œuvre de Renée Gailhoustet en relation à celle de Jean Renaudie (2007) et est l’auteure de "La politesse des maisons". Renée Gailhoustet architecte (Actes Sud, 2009). Un sujet toujours d’actualité, puisqu’à 90 ans, l’architecte vient de recevoir le Grand Prix de Berlin, après avoir reçu la médaille d’honneur de l’Académie d’architecture en 2018.

  • Renée Gailhoustet. Une poétique du logement, Bénédicte Chaljub. Editions du Patrimoine, 176 p., 150 ill., 2019, 25 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Argyroglo Martin - La Courneuve - Cité des 4000 - 40 X 50 - Tirage 5:30

La photo d'archi s'engage : vente d'œuvres au […]

01/07/2022

300 Ce samedi 2 juillet 2022, l'association Photographes et Architecture et la Galerie d'architecture organisent à Paris, une vente de tirages au profit des populations ukrainiennes. Les photographes de l'architecture se mobilisent pour l'Ukraine. Ce samedi 2 juillet 2022, l’association Photographes et […]

PHOTO - 28011_1645183_k3_k1_3793506.jpg

S'ancrer dans le paysage : un centre technique […]

30/06/2022

300 Conçu par l'agence grenobloise Brenas Doucerain, ce centre technique multifonctionnel s'intègre dans le grand paysage isérois en s'inspirant des bâtisses agricoles. Il fabrique une architecture située, magnifiant sans emphase des matériaux à faible impact environnemental. A forte dominante […]

PHOTO - 28011_1644869_k3_k1_3792535.jpg

Une ferme devenue équipement culturel dans le […]

29/06/2022

300 Dans un petit village du Nord, l'architecte Pierre Audat et l'agence KLV2D transforment cet ancien corps de ferme archétypale en équipement culturel. L'intervention affirme une écriture contemporaine qui n'écrase pas, mais souligne les qualités simples de l'existant. A Ennevelin (Nord), La Marque […]

Projet de réaménagement des abords de Notre-Dame de Paris, Bas Smets, Grau, Neufville-Gayet, vue aérienne du parvis

Bas Smets, Grau et Neufville-Gayet au chevet de […]

28/06/2022

300 C’est l’équipe menée par le paysagiste Bas Smets, et composée notamment des urbanistes de GRAU et de l’agence d’architecture Neufville-Gayet, qui a été choisie pour reaménager le parvis de Notre-Dame de Paris. À l'issu d'un dialogue compétitif entamé à l'automne 2021, qui permis à quatre équipes […]

PHOTO - 28011_1644917_k3_k1_3792654.jpg

Travelling sur l'Adour, un cinéma à Biarritz par […]

28/06/2022

300 L'architecte Farid Azib réhabilite et étend un cinéma à Biarritz, offrant à l'équipement une nouvelle façade manifeste et des terrasses ouvertes sur l'Adour. À Biarritz, le volume vide d'un ancien garage en bord d'Adour accueille la troisième salle du cinéma l'Atalante, qui profite de l'opération […]

PHOTO - 28011_1644872_k4_k1_3792567.jpg

À Niort, une usine devenue office de tourisme, par […]

27/06/2022

300 À Niort (Deux-Sèvres), l'ancien séchoir de l'usine de chamoiserie et ganterie Boinot fermée en 2005, devient un office du tourisme sous la houlette de Phytolab et Franklin Azzi. Le site, de 25 000 m2, doit son nom à l'ancienne usine de chamoiserie et ganterie Boinot, fermée en 2005. Dix ans plus […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital