Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis
© SAREA - PHOTO - 060_Image54624.jpg

Depuis treize ans, la réhabilitation de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis bat son plein sous la houlette de sept maîtrises d'œuvre. Avec une capacité théorique de 3 205 places - mais un taux d'occupation de 169 % -, c'est la prison la plus grande d'Europe. Elle rassemble deux maisons d'arrêt - une pour les hommes et une pour les femmes - et un centre pour jeunes détenus. La force du bâtiment d'origine, construit entre 1964 et 1973, tient à la façon dont l'architecte Guillaume Gillet a su canaliser les flux dans des circuits courts et efficaces en matière de sûreté. Dans la maison d'arrêt des hommes, dont la rénovation s'achève, les cellules sont réparties dans cinq tripales reliées aux parloirs dans la rotonde centrale, et aux ateliers dans l'épaisseur de l'enceinte. Pour Alain Sarfati, chargé de la rénovation des tripales, la prison de Fleury-Mérogis est un archétype très fort, mais violent dans sa répétition, sa géométrie, si bien que l'on est désorienté. Un facteur anxiogène pour les détenus qui n'aide pas à leur réinsertion. Dès lors, son propos est de rendre possible l'appropriation du lieu. La couleur fait son entrée dans les coursives et les cellules rénovées, « pour prendre le large, susciter le rêve », avec des variations d'une tripale à l'autre. Elle apparaît aussi en façade, où tous les supports sont convoqués, soubassement, gaines rajoutées en béton de fibre, allèges en Trespa. La gamme chromatique est définie pour chaque cour. Centre névralgique de la maison d'arrêt des hommes, le bâtiment central de forme hexagonale est restructuré de manière à agrandir la zone des parloirs (doublement des box). Les architectes Imholz et Beaulieu ont exploité sa structure sur pilotis pour y adjoindre en rez-de-chaussée des espaces supplémentaires, comme le primo-accueil, l'unité sanitaire, la pharmacie centrale.

Maîtrise d'ouvrage : Apij ; Coteba et Artelia, AMO ; DDT 91, conducteur d'opération

maîtrise d'oeuvre : Egis Bâtiments (mandataire)/Sarea, A. Sarfati (rénovation des tripales) ; Groupement F. et R. Imholz/Thierry Beaulieu architecte-Beaulieu Ingénierie (restructuration des bâtiments centraux)

Calendrier : 2002-2015 ; 2017, fin du chantier

Coût : 68 M€, bâtiments centraux A, B et C ; 225 M€, rénovation des 3 600 cellules

élévation intérieure d'une cellule

plan d'une cellule simple

Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis
PDF de l'article

Prisons

Depuis les années 1980, l'inflation des règles et dispositifs de sécurité a fortement impacté les établissements pénitentiaires, rendant les conditions de vie particulièrement anxiogènes pour les détenus et le personnel. […]

PHOTO - 059_Image54484.jpg

SCAU Centre pénitentiaire Aix-en-Provence

Le projet du centre pénitentiaire d'Aix-Luynes 2, comptant 735 places, concrétise les mesures d'assouplissement introduites dans les programmes de prison en vue d'obtenir des ambiances moins carcérales. Il importe notamment de […]

PHOTO - 062_Image54769.jpg

Vurpas architectes et AIA Maison d'arrêt de la Santé Paris

L'extrême densité de la maison d'arrêt de la Santé - 2,8 ha pour 800 détenus au terme de la restructuration - rend sa modernisation complexe. Pour autant, cet établissement fait preuve encore de qualités architecturales […]

PHOTO - 056_Image54437.jpg

Les établissements pénitentiaires en quête d'humanisation

Lieu de privation de liberté, une prison fonctionne comme une microsociété, avec ses quartiers d'hébergement, ses espaces dédiés à l'accueil des détenus, à la formation, au travail et au sport, son centre de soins, ses parloirs […]

PHOTO - 060_Image54624.jpg

Sarea/Beaulieu-Imholz Maison d'arrêt Fleury-Mérogis

Depuis treize ans, la réhabilitation de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis bat son plein sous la houlette de sept maîtrises d'œuvre. Avec une capacité théorique de 3 205 places - mais un taux d'occupation de 169 % -, c'est la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital