Shigeru Ban et Jean de Gastines, architectes Architectures communes

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Shigeru Ban et Jean de Gastines, architectes Architectures communes
© thomas gogny/le moniteur - PHOTO - Ban et De Gastines1.eps

Sur quel concept repose l'architecture du Centre Pompidou de Metz ?

En quelques mots, il s'agit d'une toiture qui vient se poser sur un paysage, comme un chapeau.

Est-il vrai que la forme de la toiture a été inspirée par celle d'un chapeau chinois acheté par Monsieur Ban ?

Oui, à la fin des années 1990, lors d'un passage à Paris, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Comment décrire le bâtiment à quelqu'un qui ne l'a jamais vu ?

Il faut s'imaginer une grande charpente courbe en bois recouverte d'une membrane d'étanchéité blanche. L'ensemble abrite des boîtes dans lesquelles sont installées les galeries d'expositions et les différentes fonctions du Centre. La rencontre de ces éléments crée, selon nous, d'intéressants espaces entre-deux.

Quel est le point commun avec le Centre Pompidou de Paris ?

L'innovation. Notamment en matière de structure. Avez-vous déjà vu quelque part ce genre de charpente en bois ?

En quoi votre architecture est-elle adaptée au contexte messin ?

Contrairement à ces architectures-sculptures qui peuvent être implantées n'importe où dans le monde, nous voulions bâtir un édifice spécialement conçu pour son site. C'est pourquoi les trois galeries d'exposition de 80 x 15 m, qui se superposent, adoptent des orientations différentes. A chacune de leurs extrémités, des fenêtres panoramiques cadrent des monuments historiques messins : à l'ouest, la gare ferroviaire construite sous l'occupation allemande, au nord, la cathédrale Saint-Etienne, etc. Ainsi, le Centre Pompidou fait partie de la ville, bien qu'il en soit éloigné.

A quelles demandes particulières de la maîtrise d'ouvrage deviez-vous répondre concernant les salles d'expositions ?

Le programme comportait des détails explicatifs très spécifiques au sujet de la maîtrise des ambiances lumineuse et thermique. Cependant, la requête la plus marquante formulée par la maîtrise d'ouvrage était celle de devoir créer une vaste salle (1 200 m2), très haute sous plafond (21 m). C'est celle que nous appelons aujourd'hui Grande nef, située au rez-de-chaussée. Cette salle va permettre d'exposer des peintures et des sculptures de grandes dimensions qui n'ont jamais pu être montrées au public, car la hauteur des plateaux au Centre Pompidou de Paris ne le permet pas.

Quel moment précis gardez-vous en mémoire de ce chantier ?

Il y en a beaucoup. Néanmoins, nous avons franchi un grand pas lorsque le bois de la toiture est arrivé sur le site. Car après l'avoir imaginée, nous pouvions enfin la toucher du doigt. Ça a été si difficile et si long d'élaborer cette charpente, sans dépasser le budget, que cela représentait une victoire pour nous de voir les premières poutres envelopper les galeries en béton peint. Et puis ce sont ses courbes qui donnent toute son identité au bâtiment.

Avez-vous rencontré des difficultés budgétaires ?

Les bâtiments sont, au final, toujours plus chers que le budget initialement prévu. Alors oui, il a fallu que nous adaptions notre projet à l'enveloppe budgétaire. Mais, pour nous, le plus important était de ne jamais abandonner notre concept. Par exemple, la charpente a bien été réalisée en bois, et non en métal comme cela avait été suggéré un temps par notre client

Que retirez-vous de l'expérience ?

Les désagréments en général rendent les architectes plus forts. Donc ça a été une très bonne expérience pour nous.

Shigeru Ban et Jean de Gastines, architectes Architectures communes
PHOTO - Gros oeuvre1.eps

Technique Un chantier manifeste pour l'entreprise générale

Quitte à démentir le proverbe, Demathieu & Bard prouve l'existence du prophète en son pays. A deux kilomètres de son siège social de Montigny-lès-Metz, le major des indépendants du BTP dans l'Est apporte la démonstration sur […]

PHOTO - TECH Bois3.eps

Technique Une toiture en forme de chapeau chinois

La forme du Centre Pompidou-Metz, c'est surtout la charpente en bois lamellé-collé tressée comme un chapeau chinois. Son montage a débuté fin mars 2009 et s'est achevé en juillet. La charpente est une nappe de bois de 8 500 m2 qui […]

PHOTO - Tech finition1.eps

Technique Des solutions pionnières au service des œuvres

Du sol au plafond du Centre Pompidou Metz, une quarantaine d'entreprises nationales ou régionales du second œuvre ont apporté leur touche aux finitions. Le chantier a permis à nombre d'entre elles de tester des solutions inédites […]

PHOTO - programme1.eps

Programme L'art des volumes dans un musée sans réserves

Premier établissement délocalisé du Musée d'art moderne de Beaubourg, le Centre Pompidou Metz (CPM) s'avère aussi novateur que son aîné en matière d'organisation des espaces. Comptant parmi les plus grands lieux d'expositions […]

PHOTO - AME urbain1.eps

Aménagement Deux premiers îlots multifonctions

Après des années d'atermoiement, l'épineuse question de la répartition des bureaux, des commerces et des logements a été finalisée en neuf mois, de mars à octobre 2009. « La solution a consisté à rendre les projets autonomes en […]

PHOTO - bilbao flamme.eps

Metz se rêve en Bilbao lorrain

Jamais les Messins n'ont autant entendu parler de Bilbao. Dès l'annonce de l'implantation du Centre Pompidou Metz (CPM) en janvier 2003, la référence basque s'est imposée pour justifier l'engagement de Metz, ville moyenne de 123 […]

DESSIN - Sommaire forum.ai

Fusion

Entre le temps long de l'urbanisme et le temps court de l'architecture, le centre Pompidou Metz a allumé l'étincelle en 2003. Ce 11 mai 2010 avec l'inauguration de l'établissement délocalisé du musée parisien, le feu d'artifice […]

PHOTO - AME ouv1.eps

Aménagement La halle, ou les dessous chics du trait d'union

Perpendiculaire à tous les autres bâtiments du futur quartier de l'Amphithéâtre, la halle accentuera sa singularité par la surface lisse de ses façades de 180 m de long, en opposition avec la diversité architecturale des autres […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital