DOSSIER

SOPHIE DELHAY, ARCHITECTE : « JE NE PEUX IMAGINER LE " VIVRE ENSEMBLE " QUE SI L'INTIMITÉ EST RENDUE POSSIBLE »

Sophie Delhay, architecte

 

La fabrication du logement est aujourd'hui stimulée par l'aspect pluriel du regroupement domestique. Ce que nous appelions autrefois la famille est aujourd'hui devenu multiple, mouvant, protéiforme et le logement doit pouvoir rendre possible une multitude de réalités évolutives qui nous font sortir de la standardisation. à cet effet, je cherche des dispositifs, des systèmes ouverts, non finis, fertiles, qui puissent créer des possibles, des réceptacles de l'imprévisible. J'aime que les logements soient interprétables par les habitants, qu'ils déclenchent quelque chose qui s'appellerait l'appropriation, l'invention, la rencontre, le multiple pour soi et avec les autres.Quelque chose qui déclencherait le désir et la liberté d'habiter. Puisqu'il faut resserrer les logements sur le territoire, comment faire aussi pour que la densité devienne une valeur positive pour l'habitant ? Selon moi, en faisant en sorte qu'elle produise des proximités, des partages, de l'imprévu, de l'improbable, de l'« autre ». Je vois ces nouvelles conditions moins comme des contraintes que comme des leviers de projet. La petite échelle (celle de l'usage) et la grande échelle (celle du territoire) intimement liées forment les projets. Il n'y a pas deux situations à habiter, la ville d'un côté, le logement de l'autre, mais une seule, continue. En architecture, faire en sorte que cette continuité puisse être assumée est un acte politique. C'est pourquoi la décision des partages, plutôt que des limites, fonde à mon sens les projets. Le mot partage désigne à la fois ce qui rassemble et ce qui sépare : l'un ne va pas sans l'autre. Je ne peux imaginer le « vivre ensemble » que si l'intimité est rendue possible, mais j'aime brouiller la lisibilité, me dire que les limites du logement ne sont pas identifiables dans un ensemble, qu'on ne puisse dire si elles relèvent du collectif ou de l'individuel.J'aime quand les projets proposent une combinatoire de situations offertes aux habitants, les plus libres et inattendues possibles.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus