Le numéro de mars d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de mars d'AMC est paru
AMC n°294-mars 2021, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°294-mars 2021) et disponible en format numérique: un événement sur les 40 ans du centre Arc en rêve, un dossier sur la construction hors site, des détails "façades de briques en relief" et une matériauthèque consacrée aux produits étanches. Mais aussi les réalisations du mois: l’îlot mixte de Diener & Diener et Clément Vergély à Lyon, l'extension d’un groupe scolaire par Julien Boidot à Guécélard (Sarthe), une tour de bureaux à Puteaux par Cro&co, une halle polyvalente par Studiolada à Ancy-Dornot (Moselle), et un équipement culturel par Pierre Audat et KLV2D à Ennevelin (Nord) . En référence, les villas de Tony Garnier. 

Edito

Standardisation

Le durcissement des normes environnementales et l'injonction promue par la loi Elan de construire « plus vite et moins cher » ont fait ressurgir une vieille idée, l'industrialisation de la construction (lire p. 55). Une idée qui excite en général moins les architectes - qui redoutent d'être marginalisés - que les industriels - qui y voient un marché à conquérir - ou les décideurs publics - qui en espèrent une réponse rapide et économique aux besoins en logements et en équipements. Le sujet ne date pas d'hier puisque dès le fameux Crystal Palace de Joseph Paxton à Londres en 1851, avec ses éléments de fonte, de bois et de verre préfabriqués et montés sur place, on peut commencer à parler de construction industrialisée. Mais c'est surtout, en France, dans l'après-guerre, avec l'édification des grands ensembles d'habitat social, que de véritables moyens industriels ont été mis au service de la construction de masse. Non seulement avec la préfabrication de structures et de panneaux en béton, mais aussi avec l'organisation très rationalisée des chantiers le long des chemins de grues. On connaît la pauvreté des formes urbaines et architecturales qui en est issue, et dont on paie encore, des décennies plus tard, les conséquences. Dès lors, on s'étonne que cette question ne soit pas abordée dans le rapport remis récemment à la ministre déléguée chargée du Logement. Les deux auteurs, professionnels de l'immobilier, mettent en avant les atouts de la construction industrialisée - réduction des coûts, des délais, des nuisances de chantier, contrôle de la qualité de fabrication des composants… - sans jamais pointer les risques d'appauvrissement et d'indigence architecturale que contient la standardisation de tout ou partie d'un bâtiment, « produit » spécifique, adapté à une topographie, un climat, des usages et une culture. Saisis d'un enthousiasme nourri de technologie numérique, de soutien des pouvoirs publics et d'assouplissement juridique, ils estiment que jusqu'à 85 % de la construction pourrait se réaliser en usine ! Même si le pire n'est jamais sûr, et que nombre de bâtiments édifiés avec des composants industrialisés restent des références architecturales, il ne faudrait pas qu'au nom de la nécessaire transition écologique s'opère le grand retour de la politique des modèles-types à la sauce des années 1960. 

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

PHOTO - 24961_1477807_k2_k1_3420137.jpg

Deferrari+Modesti - Portrait

10/05/2021

300 Avant de fonder leur studio en 2010, Lavinia Modesti et Javier Deferrari ont collaboré avec Enzo Mari, Manuel Gausa et Stefano Boeri. Au fil des ans, Lavinia Modesti et Javier Deferrari se sont spécialisés dans l'aménagement et la décoration d'intérieur, le design de produits, les scénographies […]

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital