Le numéro de mars d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro de mars d'AMC est paru
AMC n°294-mars 2021, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°294-mars 2021) et disponible en format numérique: un événement sur les 40 ans du centre Arc en rêve, un dossier sur la construction hors site, des détails "façades de briques en relief" et une matériauthèque consacrée aux produits étanches. Mais aussi les réalisations du mois: l’îlot mixte de Diener & Diener et Clément Vergély à Lyon, l'extension d’un groupe scolaire par Julien Boidot à Guécélard (Sarthe), une tour de bureaux à Puteaux par Cro&co, une halle polyvalente par Studiolada à Ancy-Dornot (Moselle), et un équipement culturel par Pierre Audat et KLV2D à Ennevelin (Nord) . En référence, les villas de Tony Garnier. 

Edito

Standardisation

Le durcissement des normes environnementales et l'injonction promue par la loi Elan de construire « plus vite et moins cher » ont fait ressurgir une vieille idée, l'industrialisation de la construction (lire p. 55). Une idée qui excite en général moins les architectes - qui redoutent d'être marginalisés - que les industriels - qui y voient un marché à conquérir - ou les décideurs publics - qui en espèrent une réponse rapide et économique aux besoins en logements et en équipements. Le sujet ne date pas d'hier puisque dès le fameux Crystal Palace de Joseph Paxton à Londres en 1851, avec ses éléments de fonte, de bois et de verre préfabriqués et montés sur place, on peut commencer à parler de construction industrialisée. Mais c'est surtout, en France, dans l'après-guerre, avec l'édification des grands ensembles d'habitat social, que de véritables moyens industriels ont été mis au service de la construction de masse. Non seulement avec la préfabrication de structures et de panneaux en béton, mais aussi avec l'organisation très rationalisée des chantiers le long des chemins de grues. On connaît la pauvreté des formes urbaines et architecturales qui en est issue, et dont on paie encore, des décennies plus tard, les conséquences. Dès lors, on s'étonne que cette question ne soit pas abordée dans le rapport remis récemment à la ministre déléguée chargée du Logement. Les deux auteurs, professionnels de l'immobilier, mettent en avant les atouts de la construction industrialisée - réduction des coûts, des délais, des nuisances de chantier, contrôle de la qualité de fabrication des composants… - sans jamais pointer les risques d'appauvrissement et d'indigence architecturale que contient la standardisation de tout ou partie d'un bâtiment, « produit » spécifique, adapté à une topographie, un climat, des usages et une culture. Saisis d'un enthousiasme nourri de technologie numérique, de soutien des pouvoirs publics et d'assouplissement juridique, ils estiment que jusqu'à 85 % de la construction pourrait se réaliser en usine ! Même si le pire n'est jamais sûr, et que nombre de bâtiments édifiés avec des composants industrialisés restent des références architecturales, il ne faudrait pas qu'au nom de la nécessaire transition écologique s'opère le grand retour de la politique des modèles-types à la sauce des années 1960. 

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

Le numéro de mars d'AMC est paru
Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC

Au Pavillon de l’Arsenal à Paris, un catalogue de […]

02/12/2022

300 À Paris, 70% des autorisations d’urbanisme déposées ces deux dernières années concernent des opérations de transformation, et cette part ne cesse d’augmenter. Le meilleur moyen de baisser les émissions de ce secteur, un des plus carbonés, est de ne pas démolir pour reconstruire, mais de conserver […]

PHOTO - 31228_1825672_k4_k1_4216253.jpg

Initier une échelle de proximité: un groupe […]

16/11/2022

300 Premier équipement public de la ZAC Mellinet à Nantes, le groupe scolaire Alice-Guy conçu par l'agence Raum engage, par l'architecture, la vie collective dans son quartier. Sa capacité d'intégration et d'appropriation passe par la rigueur de sa composition et la richesse des situations spatiales […]

PHOTO - 31228_1825678_k3_k1_4216271.jpg

Prendre soin de la biodiversité : le nouveau siège […]

18/11/2022

300 À Paris (XIIe arr.), la silhouette élancée du nouveau siège de l'AP-HP dessiné par Chartier-Dalix, bénéficie de la concavité de ses trois façades. Avec son assise triangulaire, l'édifice s'écarte de la trame en damier de l'hôpital Saint-Antoine pour développer un cœur d'îlot vert. En 2018, Martin […]

PHOTO - 29036_1700643_k6_k1_3912804.jpg

La minéralité soignée de 100 logements et une […]

25/04/2022

300 Au pied des tours Duo, sur la face nord du quartier Bruneseau, les agences Nicolas Reymond (NRAU) et Michel Guthmann (MGAU) viennent de livrer un programme mixte associant 100 logements, une école, des commerces, des bureaux et un parc de stationnement. Le tout dans deux plots de verre et de métal […]

Jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde), nommé à l'Équerre d'argent 2022 catégorie Espaces publics et paysagers, maîtrise d’ouvrage : EPA Bordeaux Euratlantique, maîtrise d’œuvre : TVK, Pascal Cribier et Patrick Ecoutin

A Bordeaux, TVK décloisonne la pratique du sport […]

15/11/2022

300 A Bordeaux, en rive droite de la Garonne et face à la cité historique, le jardin sportif Suzanne-Lenglen imaginé par TVK forme un maillon essentiel du réseau d’espaces publics structurant la ZAC Garonne Eiffel. TVK qui en a été l’architecte urbaniste mandataire, associé à Patrick Ecoutin pour la […]

Muoto, porte-drapeau à la Biennale de Venise 2023

30/11/2022

300 C'est le studio Muoto qui représentera la France à la 18e biennale d’architecture de Venise, du 20 mai au 26 novembre 2023. Le projet « Ball Theater / La fête n’est pas finie » porté par l’agence, associée à Georgi Stanishev et Clémence La Sagna pour la scénographie, Jos Auzende pour le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital