Trois livres pour fêter l'ouverture au public de la villa Cavrois

Zoom sur l'image Trois livres pour fêter l'ouverture au public de la villa Cavrois
© © Robert Mallet-Stevens - ADAGP © Jean-Luc Paille? - CMN.jpg - Villa Cavrois - Bassin de natation

Articles Liés

Restaurée, la villa Cavrois de Robert Mallet-Stevens ouvre au public

Pour fêter son ouverture au public, les Éditions du patrimoine lancent deux nouveaux ouvrages consacrées à la villa Cavrois, chef-d'œuvre de Robert Mallet-Stevens construite à Croix (Nord) entre 1929 et 1932. L'occasion de relire également la monographie consacré à l'architecte moderne.

 

Achevée en juin 1932, la villa Cavrois constitue l'œuvre la plus aboutie de l’architecte Robert Mallet-Stevens grâce à la grande liberté que lui laissa son commanditaire, Paul Cavrois. Occupée par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale et malgré son classement monument historique le 10 décembre 1990, elle a subi de sévères dégradations jusqu’à son rachat par l’État en 2001. Depuis cette date, le Centre des monuments nationaux a entrepris un vaste chantier de restauration, qui vise la restitution de l’état de 1932 de la villa, à l’intérieur comme à l’extérieur. Elle a enfin ouvert ses portes au public le 13 juin 2015, après douze ans de chantier. Trois livres, édités par les Éditions du patrimoine, reviennent sur l'histoire du monument et de son architecte.

 

 

La villa Cavrois, par Paul-Hervé Parsy

(2015, 64 pages, 7 euros)

Guide au format de poche, le livre accompagne la découverte des lieux. Abondamment illustré, il rappelle l’histoire de la villa et propose une visite détaillée du monument avec des plans, une chronologie et une bibliographie.

 

La villa Cavrois, par Richard Klein

(2015, 72 pages, 12 euros)

Après une longue période d’abandon et de vandalisme (1988-2001), la villa Cavrois a été acquise par l’État en 2001. La commission nationale des monuments historiques a souhaité retrouver la distribution et les volumes intérieurs d’origine, modifiés par les cloisonnements et entresolements créés à la fin des années 1940. La villa présente, par ses matériaux, son aspect, son confort intérieur et son vocabulaire décoratif, un parti pris résolument moderne. Elle demeure toutefois, pour ce qui concerne son organisation spatiale et son programme, la transcription du modèle de la « demeure de campagne », hérité du XVIIe siècle et très abondamment reproduit aux XVIIIe et XIXe siècles. Cet ouvrage raconte l’histoire tourmentée de la villa et présente, dans un portfolio d’une cinquantaine d’images (un reportage pris au printemps 2015, un reportage du début des années 1980 avant la dispersion des meubles, et des clichés des années 1990 au pire de la déchéance de la villa), ses transformations et vicissitudes, depuis son inauguration jusqu’à sa réouverture en 2015.

 

 

Robert Mallet-Stevens, Agir pour l’architecture moderne, par Richard Klein

(2014, 176 pages, 25 euros)

Robert Mallet-Stevens (1886-1945) a été l’un des principaux acteurs de la rénovation de l’architecture et des arts décoratifs en France. Auteur d’édifices majeurs, telle la villa Noailles à Hyères, la villa Cavrois à Croix ou tous les hôtels particuliers bordant la rue qui porte son nom à Paris, il fut aussi un infatigable animateur de la scène moderne. Entre le début des années 1920 et le tournant des années 1930, sa notoriété n’a d’égale en France que celle de Le Corbusier. Architecte, décorateur, concepteur de meubles et de boutiques, d’aménagement intérieur et de décors de cinéma, Robert Mallet-Stevens, en incarnant l’association de l’architecture et des arts appliqués en France, occupe une place à la fois emblématique et singulière dans l’histoire de l’architecture moderne. Cet ouvrage propose un regard nouveau sur Mallet-Stevens en insistant sur la pluralité de ses activités. Mallet-Stevens écrit beaucoup, renouvelle l’architecture par le dessin, conçoit des décors de cinéma et de multiples devantures de magasins ; il expose régulièrement des bâtiments éphémères, enseigne et, au sein de l’Union des artistes modernes (UAM), ambitionne de démocratiser les arts décoratifs modernes. L’homme, comme le créateur, retrouve ici toute sa stature.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus