Un documentaire pour s'engager vers une architecture bas carbone et du vivant

Zoom sur l'image Un documentaire pour s'engager vers une architecture bas carbone et du vivant
© Félix Roudier & Victor Dussap - Vers une architecture bas carbone et du vivant / Énergie fossile

Articles Liés

RE 2020 : De l’aide pour entrer dans la nouvelle ère réglementaire

La Commission Européenne en quête du "Nouveau Bauhaus"

Franck Boutté, ingénieur : «L'approche carbone permet d'intégrer dans les calculs des[...]

Le mouvement Unisson(s) propose un court-métrage présentant des solutions en faveur d’une « architecture bas-carbone et du vivant », mêlant analyses de réalisations exemplaires et vulgarisation des règlementations européennes et françaises en vigueur. Des informations pas vraiment inédites, mais toujours bonnes à entendre, pour trouver un élan positif face à une crise écologique parfois paralysante.

Unisson(s), mouvement associatif regroupant architectes, paysagistes, maîtres d’ouvrages, concepteurs, élus, écoles de tous les métiers de l’aménagement et de la ville, dévoile "Vers une architecture bas-carbone du vivant", un court-métrage documentaire didactique et disponible en accès libre. Ce dernier présente une collection de bonnes pratiques visant à diffuser l'architecture écologique, à travers des analyses de réalisations et des illustrations dessinées et animées, ainsi que le rappel des réglementations en faveur de son développement.

On y découvre en détails, sou l'angle bas-carbone, la reconversion des magasins généraux de Pantin réalisée par Jung Architectures, l’Institut National de Recherche Agronomique d’Orléans conçu par Design & Architecture et NAMA Architecture, ou encore le parc du chemin de l’Île à Nanterre imaginé par les paysagistes Mutabilis et Guillaume Geoffroy Dechaume. D'autres réalisations emblématiques telles que l'immeuble de bureau 2226 à Lustenau (Autriche) pensé par Baumschlager Eberle sont également visitées, mais seulement mentionnés dans le générique.

Un (r)appel adressé aux architectes

Ce court-métrage est d'abord un rappel envoyé aux métiers de la conception du cadre de vie, architectes, urbanistes, paysagistes, quant à l'impact carbone de leurs projets. Dans un monde aux « ressources finies », ces professions sont invitées à produire des « constructions raisonnées » et à « s’engager ensemble vers le bas carbone ». Cela, comme le rappelle le documentaire, devant nécessairement se relier à la capacité « d’agir pour la qualité de vie quotidienne, pour la santé et la cohésion sociale ». L’architecte est ainsi encouragé à s’investir plus, à prendre en main son rôle de rotule entre la diversité des acteurs concernés, et celui de « chef d’orchestre » de la ville de demain chargé de « changer les réflexes et les modes de vies » actuels tout en apportant « de la poésie et de l’équité écologique ».

Les 10 commandements du bas-carbone et du vivant

Au-delà d’inviter « tout le monde à s’engager autour de l’architecte pour accélérer la transition vers une architecture bas-carbone, du vivant et au service de tous » ce court-métrage, s’attache, à travers ses dix chapitres, à présenter une variété de solutions écologiques. Le tout illustré par des dessins de Félix Roudier et Victor Dussap, et par un discours engagés et engageant, ponctué de quelques slogans. « La ville de demain devra moins démolir et mieux construire », mais également faire avec le déjà-là et les futurs usages dans l’objectif de « davantage réhabiliter, rénover, transformer, réemployer, consommer moins et mieux les matériaux ». Il est également question de revoir le rapport de l’architecture au territoire, ses traditions et ses ressources, mais également à la nature et ses bienfaits, et de prendre en compte l’énergie consommée par les usagers, pour s’extraire des énergies fossiles.

L’Europe et la France, bons élèves ?

Tandis que l’Europe est saluée pour ses nombreuses actions en faveur des réductions des émissions de gaz à effets de serre, et la mise en place de réglementations; telles que l’European Green New Deal ou les accords de Paris; qui en font un exemple pour les autres continents, la France n’est pas en reste. Terre d’émergence du nouveau Bahaus européen, l’hexagone compte parmi les précurseurs européens à travers la loi sur la transition énergétique et la RE2020 qui « vise à imposer une architecture écologique et sociale ». Autant d'éloges qu'il est nécéssaire d'interroger, au regard du nombre toujours important de nouvelles constructions en France et en Europe, dans lesquelles le béton et les autres matériaux artificiels restent maîtres. Comment accélérer le processus ? Atteindrons-nous les objectifs fixés par le GIEC ou devons-nous simplement nous gargariser de quelques réalisations exemplaires ?

  • Vers une architecture bas-carbone du vivant, 26 minutes. Direction de la réalisation et de la production : Maud Caubet ; scenario : Les Grandes Idées ; réalisation : Olivier Sabatier ; ilustration : Félix Roudier et Victor Dussap ; post-production : YOTTAProchai

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 9330_588386_k2_k1_1426985.jpg

Dossier détails : Nez de dalle

27/01/2023

300 A rebours de la mode des enveloppes continues, nombre d'architectes exhument un élément de modénature historique pour habiller leurs projets : les corniches. Mais ils ne se contentent pas d'apposer des éléments de décor en débord de la façade isolée. Epaissies, les corniches deviennent des […]

Latour ou le retour de la philosophie en […]

26/01/2023

300 Enquête dans le monde de l'architecture, pour prendre la mesure des apports de Bruno Latour (1947-2022) à cette discipline. Comment les architectes mobilisent-ils, dans leur pratique et recherche, les notions et outils de celui qui fut tout à la fois sociologue, anthropologue et philosophe des […]

Fauteuil avec Pilati, tapis Constellations avec une literie Mobilier national, PINTO

Maison & Objet et in the City, en bleu, or, et […]

26/01/2023

300 Malgré le froid, les grèves, le public s’est déplacé en nombre pour la semaine de célébration du design du 18 au 23 janvier 2023. Dans Paris ou jusqu’aux halls du Salon de Villepinte, parcours en couleurs. Retour sur ce qu'il faut retenir de cette édition 2023, où en dépit des teintes officielles à […]

Balkrishna Doshi, lauréat du Pritzker Prize 2018

L'indien Balkrishna Doshi, prix Pritzker, est […]

25/01/2023

300 Il était le premier Indien récompensé par la plus prestigieuse des distinctions en architecture, le prix Pritzker 2018. Balkrishna Doshi est décédé le 24 janvier 2023 à Ahmedabad (Inde), à l'âge de 95 ans. Son architecture explore à travers le modernisme, les relations entre les besoins fondamentaux […]

Balkrishna Doshi lauréat du prix Pritzker 2018 - Indian Institute of Management, Bangalore

Retour en images sur 10 réalisations de Balkrishna […]

12/03/2018

300 Récompensé en 2018 pour sa longue carrière, Balkrishna Doshi est le premier architecte indien à recevoir le prestigieux prix Pritzker. Parmi ses réalisations - institutions, programmes mixtes, habitations, espaces publics, galeries et résidences privées - nombre d'entre elles sont situées à […]

Jeune architecture : appel à candidatures pour les femmes de moins de 40 ans

Jeune architecture : AMC s’engage pour la […]

11/01/2023

300 Parce que le monde de l’architecture peine à visibiliser la pratique des professionnelles dans la maîtrise d’œuvre et les métiers de l’architecture, la rédaction d’AMC s’engage pour valoriser les jeunes talents féminins d’aujourd’hui. Un appel à candidatures est ouvert aux femmes moins de 40 ans, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital