Valorisation, réutilisation, pédagogie : les centres de traitement des déchets en quête de spatialité

Zoom sur l'image Valorisation, réutilisation, pédagogie : les centres de traitement des déchets en quête de spatialité
© Lukas Riebling - PHOTO - 29305_1715019_k2_k1_3943829.jpg

L'incinérateur de Vienne (Friedensreich Hundertwasser, arch., 1992).

Pour lire l'intégralité de cet article, abonnez-vous à AMC - édition Abonné Pour lire l’intégralité de cet article, tester gratuitement AMC - édition Abonné

Articles Liés

L'économie circulaire, une filière qui exige des compétences nouvelles et des acteurs[...]

Ski et trail au sommet... d'une usine de valorisation des déchets

Un centre de tri des temps modernes, par Monique Labbé à Clichy-Batignolles

« Si rien ne change rapidement, la production mondiale des déchets ménagers augmentera de 70 % d'ici 2050, sous l'effet de l'urbanisation et de la croissance démographique », prévient la Banque mondiale dans le rapport « What a Waste 2.0 : A Global Snapshot of Solid Waste Management to 2050 ». Les pays riches génèrent plus d'un tiers des déchets de la planète -alors qu'ils ne représentent que 16 % de la population- Chine et Etats-Unis en tête. Il y a une trentaine d'années, l'apparition d'immenses nappes de matières plastiques flottant à la surface des océans avait provoqué la stupeur de l'opinion publique. Aujourd'hui, la prise de conscience se traduit par divers dispositifs visant à développer le tri à la source, le compostage, le réemploi et à réduire globalement le gaspillage. La mise en œuvre de ces objectifs renouvelle les équipements de traitement des déchets à toutes les échelles du territoire, avec une architecture qui s'ouvre sur la ville et participe à impliquer les citoyens.

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les déchets organiques générés par les populations urbaines étaient recyclés en engrais, pour être vendus aux agriculteurs des environs. Les tissus usagers étaient récupérés par les chiffonniers pour être recyclés par l'industrie papetière. L'arrivée des engrais chimiques sur le marché, l'évolution des techniques de production du papier et la croissance urbaine rapide feront peu à peu disparaître ces pratiques et les villes se doteront de moyens rationnels de gestion des déchets à grande échelle. Dans le Paris haussmannien, le premier dispositif organisé d'enlèvement des ordures ménagères est mis en place par le préfet Poubelle avec les conteneurs qui ont pris son nom, malgré l'opposition des propriétaires immobiliers et des concierges, qui ne voulaient pas en supporter le coût ni la gestion quotidienne. Il lui faudra [...]

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital