Voyage dans les limbes rossiennes

Zoom sur l'image Voyage dans les limbes rossiennes
Aldo Rossi architecte du suspens, en quête du temps propre de l’architecture, Can onaner. Editions Métis Presses, 2016

L’ambitieux essai de l’architecte franco-turc Can Onaner propose de déconstruire l'inquiétante étrangeté qui émane des réalisations d'Aldo Rossi, en puisant ses outils dans la psychanalyse.

Il y a quelque chose d’effrayant dans la rigueur et l’austérité de l’architecture d’Aldo Rossi, quelque chose de grave qui la distingue dans la famille postmoderne où on la range souvent un peu vite. Comme la cour de l’école primaire de Broni (1969-1970), aussi cruelle que celle d’une prison. On a déjà vu cent fois les fenêtres carrées des maisonnettes à toiture double pan qui peuplent ses projets et les triangles équilatéraux qu’il fait fontaine ou pont selon les lieux. Où les a-t-on vus précisément ? Partout, et nulle part à la fois. Ces formes élémentaires sont le spectre d’une culture commune, les fantômes de nos souvenirs d’enfants. D’où l’inquiétante étrangeté freudienne qui enveloppe quiconque longe les tombeaux du cimetière de Modène (1971-1978), alignés tels des cabines de plage. Le malaise qu’infuse la production rossienne par la répétition compulsive de symboles semble universel. L’ambitieux essai de l’architecte franco-turc Can Onaner propose de déconstruire ce sentiment, de sonder les inconscients en puisant ses outils dans la psychanalyse pour saisir, à partir d’une relecture originale des écrits et de la production italienne de Rossi, la complexité du processus créateur qui en est à l’origine. Il invite à un voyage dans des limbes dont l’aridité du texte se plaît à accentuer l’obscurité, ce temps suspendu mis en place par Rossi dans des projets imaginés comme des espaces en attente de l’événement qui les fera vivre.

Ascétisme

« L’architecture doit être peu caractérisée, elle ne doit être manifeste que dans la mesure où elle sert l’imagination ou l’action », écrit Rossi dans Autobiographie scientifique. Selon Can Onaner, le type (la cabine de plage, le théâtre, la colonne, etc.) qui nourrit le procédé de répétition rossien, contient en latence l’énergie capable de le bouleverser. Par son utilisation, Aldo Rossi signerait un contrat masochiste donnant gré à l’usager de travestir la froideur de l’espace mis en place. Au fond, et la richesse iconographique de l’ouvrage en est la meilleure illustration, qu’importe l’intérieur des bâtiments et leurs usagers – jamais montrés, c’est l’image qui prédomine. Dans l’œil de Rossi, l’ascétisme de l’architecture n’est pas une aridité, c’est « un phantasme punitif nécessaire à la libération et au plaisir défendu », analyse Can Onaner. Dès lors, et c’est une leçon pour nos sociétés contemporaines qui prônent l’innovation à tout prix, la nouveauté chez Rossi n’est pas dans la solution formelle mais dans son utilisation. Tels ces enfants qui rient, crient et réinventent à chaque jeu la cour monumentale et froide de l’école de Fagnano Olona (1972-1976).

 

  • Aldo Rossi architecte du suspens, en quête du temps propre de l’architecture, Can onaner.
    Métis Presses, 2016, 175 p., 34 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tente Superpausée, Collectif Vous, Ploemel (Morbihan), un espace détente sur trampolines de bateau

Bel été

31/07/2020

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et les livres à ne pas manquer, une sélection de réalisations...). Et n’oubliez pas de […]

Ecole polyvalente de 12 classes et multi-accueil petite enfance, Paris XVIIIe arr., TOA architectes

Coup d'œil sur Chapelle international #4: grandir […]

31/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

La paysagiste Jacqueline Osty, Grand Prix de l'urbanisme 2020

Jacqueline Osty, la paysagiste faiseuse de ville, […]

30/07/2020

300 Le Grand Prix de l’urbanisme 2020 est décerné à la paysagiste Jacqueline Osty. La distinction, attribuée par le ministère de la Transition écologique aux professionnels de l'aménagement du territoire pour leur participation à faire progresser la fabrique urbaine, lui sera officiellement remise à la […]

310 Logements familiaux et étudiants, Ignacio Prego architectures, Paris XVIIIe arr.

Coup d'œil sur Chapelle international #3: mixité […]

30/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

Le quartier Chapelle international en chantier, Paris XVIIIe arr., AUC urbaniste

Coup d'œil sur Chapelle international #1: l'AUC […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Hôtel Logistique et équipements publics, Paris XVIIIe arr., A.26 architectures

Coup d'œil sur Chapelle international #2: 400 […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital