Voyage dans les limbes rossiennes

Zoom sur l'image Voyage dans les limbes rossiennes
Aldo Rossi architecte du suspens, en quête du temps propre de l’architecture, Can onaner. Editions Métis Presses, 2016

L’ambitieux essai de l’architecte franco-turc Can Onaner propose de déconstruire l'inquiétante étrangeté qui émane des réalisations d'Aldo Rossi, en puisant ses outils dans la psychanalyse.

Il y a quelque chose d’effrayant dans la rigueur et l’austérité de l’architecture d’Aldo Rossi, quelque chose de grave qui la distingue dans la famille postmoderne où on la range souvent un peu vite. Comme la cour de l’école primaire de Broni (1969-1970), aussi cruelle que celle d’une prison. On a déjà vu cent fois les fenêtres carrées des maisonnettes à toiture double pan qui peuplent ses projets et les triangles équilatéraux qu’il fait fontaine ou pont selon les lieux. Où les a-t-on vus précisément ? Partout, et nulle part à la fois. Ces formes élémentaires sont le spectre d’une culture commune, les fantômes de nos souvenirs d’enfants. D’où l’inquiétante étrangeté freudienne qui enveloppe quiconque longe les tombeaux du cimetière de Modène (1971-1978), alignés tels des cabines de plage. Le malaise qu’infuse la production rossienne par la répétition compulsive de symboles semble universel. L’ambitieux essai de l’architecte franco-turc Can Onaner propose de déconstruire ce sentiment, de sonder les inconscients en puisant ses outils dans la psychanalyse pour saisir, à partir d’une relecture originale des écrits et de la production italienne de Rossi, la complexité du processus créateur qui en est à l’origine. Il invite à un voyage dans des limbes dont l’aridité du texte se plaît à accentuer l’obscurité, ce temps suspendu mis en place par Rossi dans des projets imaginés comme des espaces en attente de l’événement qui les fera vivre.

Ascétisme

« L’architecture doit être peu caractérisée, elle ne doit être manifeste que dans la mesure où elle sert l’imagination ou l’action », écrit Rossi dans Autobiographie scientifique. Selon Can Onaner, le type (la cabine de plage, le théâtre, la colonne, etc.) qui nourrit le procédé de répétition rossien, contient en latence l’énergie capable de le bouleverser. Par son utilisation, Aldo Rossi signerait un contrat masochiste donnant gré à l’usager de travestir la froideur de l’espace mis en place. Au fond, et la richesse iconographique de l’ouvrage en est la meilleure illustration, qu’importe l’intérieur des bâtiments et leurs usagers – jamais montrés, c’est l’image qui prédomine. Dans l’œil de Rossi, l’ascétisme de l’architecture n’est pas une aridité, c’est « un phantasme punitif nécessaire à la libération et au plaisir défendu », analyse Can Onaner. Dès lors, et c’est une leçon pour nos sociétés contemporaines qui prônent l’innovation à tout prix, la nouveauté chez Rossi n’est pas dans la solution formelle mais dans son utilisation. Tels ces enfants qui rient, crient et réinventent à chaque jeu la cour monumentale et froide de l’école de Fagnano Olona (1972-1976).

 

  • Aldo Rossi architecte du suspens, en quête du temps propre de l’architecture, Can onaner.
    Métis Presses, 2016, 175 p., 34 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Nommés à la Première Œuvre 2019, 12 logements sociaux à Jouques (Bouches-du-Rhône), Atelier EGR (architecte), Famille et Provence (maître d’ouvrage)

Construire la densité, en périphérie - 12 […]

28/01/2020

Les architectes de l'Agence EGR font le pari de la densité pour cet ensemble de 12 logements sociaux, livré en périphérie de Jouques (Bouches-du-Rhône). Questionner l’étalement urbain qui submerge les campagnes relève de la déontologie […]

Habiter la terre, L’art de bâtir en terre crue : traditions, modernité et avenir,  ouvrage collectif sous la dir. de Jean Dethier

Jean Dethier fait l'éloge de la Terre crue, au […]

28/01/2020

A l'occasion de la sortie de l'édition en quatre langues de son ouvrage Habiter la Terre (Flammarion, 2019), l'architecte Jean Dethier donnera une conférence illustrée, le 7 février 2020 au Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris. Bien que dans ces temps de […]

Aurélie Cousi, nommée aux fonctions de directrice, adjointe au directeur général des patrimoines, chargée de l’architecture

Aurelie Cousi nommée directrice de l’Architecture

28/01/2020

Le ministère de la Culture va enfin avoir une directrice chargée de l’architecture qui rentrera en fonction le 1er février prochain. Sur proposition de Franck Riester, ministre de la Culture, le Président de la République a nommé  en Conseil des […]

Point de vue sur l'enseignement de l'architecture

"Cessons d'opposer théoriciens et praticiens", […]

27/01/2020

Des architectes, des géographes et des urbanistes, enseignants et chercheurs au sein des écoles d'architecture, réagissent collectivement à l'appel à contributions lancé par la Société français des architectes (SFA). Dans un […]

Albums des jeunes architectes et paysagistes 2020

Ajap 2020: les candidatures sont ouvertes !

27/01/2020

Les jeunes professionnels de France et de Navarre l'attendaient avec impatience: l'ouverture des candidatures aux Albums des jeunes architectes et paysagistes 2020. C'est enfin lancé et il va falloir être efficace. Date limite d'inscription: 14 février 2020. […]

L’escargot, la méduse et le bégonia, projet lauréat Europan 15, site de Rochefort Océan

Europan 15: L'escargot, la méduse et le begonia, […]

24/01/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus