Youssef Tohme, voir Beyrouth

Zoom sur l'image Youssef Tohme, voir Beyrouth
© Norma éditions - Intensive Beyrouth, Youssef Tohme

Plus qu’un portrait de ville, Intensive Beyrouth place le « vivant » au cœur de son propos, donne à voir et à entendre la capitale du Liban à travers sa troublante complexité. à une approche historique et didactique classique, l’architecte franco-libanais Youssef Tohme – commissaire de la dernière biennale Agora de Bordeaux – a privilégié celle d’une confrontation de dialogues et d’images qui interrogent sur ce qu’est Beyrouth aujourd’hui, dans toute l’étendue de sa « normalité »

Coordonné par Karine Dana, le livre se compose donc d’entretiens qu’elle a conduits avec lui et des acteurs de la scène culturelle libanaise. Au fil des mots et du reportage photographique de Ziad Antar, la ville devient « un espace habité et partagé », où les libertés de tons et d’impressions, parfois contradictoires, donnent à la valeur subjective un sentiment de réalité et de compréhension saisissant de vérité. La Beyrouth fantasmée des cartes postales est d’un coup annihilée, comme l’est d’ailleurs l’exaltation de la guerre qui lui est toujours associée. Pas de catastrophisme mais une voix de l’intérieur qui se met à vous parler d’elle et de ses paradoxes, de sa culture du fragment, de sa géographie entre montagne et mer, de son présent. Et si on n’est pas vraiment surpris d’apprendre la quasi-absence d’une programmation urbanistique, on le sera davantage par l’énergie qui en ressort, la propension inouïe de la ville à construire en permanence sous le joug de la nécessité et de l’aléatoire politique.

 

Place à l'organique

 

L’un des aspects les plus intéressants de cet entremêlement de paroles tient notamment dans la volonté de ne pas aborder Beyrouth à l’aune de ses ruines. Non pas que la notion de mémoire soit révoquée – bien au contraire –, simplement il s’agit de ne pas réduire sa folie constructive sous le crible sélectif de ce que le terme « reconstruction » présuppose. A cette vision unique est substituée une superposition d’imaginaires en mouvement, une réflexion intelligente de l’immédiateté qui laisse place à la dissemblance, à l’organique et à l’actif. « Les situations de dialogue que l’architecture rend possible m’intéressent particulièrement, tout comme les moments de basculement et de retenue qui les précèdent. Mon travail se situe à la limite de l’espace maîtrisé et de l’espace fugitif », précise ainsi Youssef Tohme à l’artiste Ziad Abillama. Ce qui semble en effet surtout compter pour lui, c’est réussir à établir des liens transversaux au sein d’une discontinuité perpétuelle et rendre tangible la sensorialité d’un espace créé. Comme en témoigne sa production – l’université Saint-Joseph, les villas T, M et SC –, que ce soit par la recherche d’une matérialisation du silence, du vide ou encore d’une ambiance onirique, il y a toujours quelque chose qui tient de l’expérience spatiale et de l’émotion : la croyance que la transformation des perceptions conduit au dialogue entre les hommes, la nature et la ville. Voilà un livre qui réussit la gageure de brosser un tableau d’images et de conversations que l’on pourrait presque qualifier d’impressionniste, tant Beyrouth y apparaît vibrante et sensible, par moments presque palpable, comme l’architecture qui y est présentée.




 

 

  • Intensive Beyrouth, Youssef Tohme (coordonné par Karine Dana).
  • Norma Éditions, 2014, 136 p., 25 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 30472_1782074_k3_k1_4104284.jpg

Le renouveau des infrastructures ferroviaires : […]

05/10/2022

300 Menée par Base et Demain, la reconversion en passerelle piétonne de l'ancien pont ferroviaire de Moulins s'inscrit dans le projet plus vaste d'aménagement des rives de l'Allier. Elle donne des perspectives d'usage aux nombreux ouvrages de ce type aujourd'hui à l'abandon en France. Construit entre […]

Pavillon d’architecture

L'inifinie liberté de Sophie Berthelier et […]

04/10/2022

300 A l'occasion de la Biennale d'art et d'architecture du Frac Centre-Val de Loire, les architectes Sophie Berthelier et Véronique Descharrières déploient un pavillon éphémère qui met la rencontre entre les visiteurs, au cœur du dispositif architectural. Toujours au devant des débats culturels, le Frac […]

PHOTO - 30472_1782066_k2_k1_4104248.jpg

Regard de photographe : Aurore Bagarry, aux […]

03/10/2022

300 Représenter l'eau, élément difficile à figer à travers une image, constitue une sorte de défi photographique. Avec le réchauffement climatique, l'accès à l'eau est par ailleurs devenu un enjeu politique de premier plan. Exposée cet été à la biennale d'architecture de Versailles et visible aux […]

PHOTO - 29820_1743800_k2_k1_4008454.jpg

HISTOIRE D'UNE MUTATION - Livre

03/10/2022

300 Monographie consacrée à la Samaritaine, cet ouvrage remonte l'histoire du grand magasin parisien, mais il aborde surtout, avec une grande richesse de documents visuels, l'histoire de la renaissance de cet ensemble urbain après sa fermeture en 2005. Une renaissance, sous la houlette de LVMH […]

PHOTO - 29820_1743685_k2_k1_4008033.jpg

Un hôtel bas carbone en modules de bois […]

30/09/2022

300 Conçu par l'agence d'architecture VON M, cet hôtel constitue l'assemblage de modules préfabriqués en bois, réalisés en usine dans le Voralberg à partir de lamellé-croisé produit localement. Dans le centre-ville de Ludwigsbourg (Allemagne), cet hôtel bas carbone construit à partir de modules […]

PHOTO - 30472_1782076_k6_k1_4104313.jpg

Un cadavre exquis par des logements, un parking et […]

29/09/2022

300 Près de la gare Saint-Jean à Bordeaux, ce programme mixte imbrique 46 logements et un parking au-dessus d'un centre de propreté municipal. A la croisée des usages qui fabriquent aujourd'hui un tissu fonctionnel, l'opération revendique le collage urbain par sa façade stratifiée. Pour Benjamin Colboc […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital