176 house E+M à Sant Cugat del Vallès par Josep Ferrando

L’architecte barcelonais Josep Ferrando a conçu une maison à la japonaise en tirant profit d’une parcelle de 6 m de large. 

 

176 house E+M à Sant Cugat del Vallès par Josep Ferrando - Des vues verticales ont été ménagées pour briser la continuité très étroite du plan horizontal. - © Adria Goula Photo
photo n° 1/10
Zoom sur l'image 176 house E+M à Sant Cugat del Vallès par Josep Ferrando

L’architecte barcelonais Josep Ferrando a conçu une maison à la japonaise en tirant profit d’une parcelle de 6 m de large. Derrière une façade ancienne coincée entre deux mitoyens, il est en effet difficile d’imaginer que se cache une habitation de 225 m2. En réponse à l’obligation de conserver la façade, une maison en béton y a été accolée. Organisée sur quatre niveaux, elle a un volume divisé longitudinalement pour générer des espaces de circulation. La porte voûtée conduit à l’entrée reliant la cuisine et la salle à manger, tandis qu’un escalier en béton dessert un salon en sous-sol. Ce dernier bénéficie d’une vue au-dessus du jardin, le sol du terrain étant surbaissé à l’arrière. Il est enrichi d’un atrium, source de lumière pour les pièces du dessus. Afin de ménager des vues verticales et d’atténuer la continuité du plan horizontal, trois volumes en quinconce sont suspendus dans les étages supérieurs. Ces enveloppes en bois tenues par des profilés métalliques en L reprennent la typologie basique d’une maison ; elles abritent la chambre d’un enfant, la salle de bains familiale, ainsi qu’un bureau ouvrant sur le toit-terrasse. En s’inspirant de la théorie du Raumplan d’Adolf Loos, Josep Ferrando a cherché à créer un jeu de perspectives et de projections entre les espaces fragmentés. La composition des chambres n’est pas dictée par les niveaux de plancher standard, mais par la hauteur qui convient à leur utilisation. De cette manière, comme si l’habitation était un morceau de bois creux mis en scène par le vide et la lumière, les étages tendent à fusionner, et les espaces à se rapporter les uns aux autres. Épousant un mur entier, un réseau d’étagères offre un lieu de stockage pour chaque niveau et achève d’établir un lien visuel avec le bois qui habille la quasi-totalité de l’intérieur.

 

  • Lieu : blabla
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'oeuvre : Josep Ferrando, architecte ; Josep Nel.lo, BET structure
  • Programme : logement individuel
  • Surface : 225 m2
  • Coût : 300 000 €
  • Matériaux : murs en béton, parois en bois stratifié et mobilier en contreplaqué

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Bunk desk, bureau à étage signé Andre Gunnarsson

Enquête: l'open space domestiqué

25/07/2017

Depuis quelques années, les designers proposent du mobilier de bureau accueillant, flexible et aux formes organiques. Adaptés aux modes de travail nomades et connectés, ils s'inscrivent dans des espaces de vie qui calment l’agitation de l’activité […]

Hatch d'Unifor, système d'agencement modulable

Sélection produits: postes de travail

25/07/2017

  Le bien-être au travail est devenu un enjeu pour les entreprises, et source d'inspiration pour les fabricants, comme en témoignaient Orgatec cet automne à Cologne et Workspace en mars à Paris. Entretien avec Sophie Henley-Price, associée chez Studios […]

Concours étudiant: réhabiliter le patrimoine en […]

25/07/2017

Comment repenser la réhabilitation urbaine en partant de la matérialité de la ville? Tel est le défi lancé par le groupe cimentier français Vicat aux étudiants architectes, ingénieurs et paysagistes du Rhône à travers le concours […]

Réinventer la Seine, Rêver, FAAR Architecture, CAWA Architecte, Bassins historiques Barre, Vauban, Eure et Vatine, Le Havre

Les 20 projets qui réinventeront la Seine entre […]

24/07/2017

On connaît enfin les résultats de l’appel à projets "Réinventer la Seine", lancé en mars 2016 par la Ville de Paris, les agglomérations de Rouen et du Havre et Haropa – Port de Paris Seine Normandie. Vingt projets, portés par des […]

Atelier Provisoire

Atelier Provisoire

24/07/2017

Société coopérative bordelaise, Atelier Provisoire réunit Aline Rodrigues Lefort, Laurent Vilette, Hélène Soubiran, Rafael Santamaria, Vincent Paredes et Thomas Espert. Elle a instauré une méthode de travail par duo, les quinze combinaisons […]

Maison Louis Carré Coul 1

L’artiste Laëtitia Badaut Haussmann investit la […]

21/07/2017

La Maison Louis Carré a été édifiée sur les plans de l’architecte finlandais Alvar Aalto pour le galeriste et collectionneur Louis Carré. Ce chef-d’œuvre de l’architecture moderne, terminé en 1959, est le seul édifice […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus