86 logements et commerces à Paris par Badia Berger

Le Flat Copper déploie sa carapace de cuivre à l'angle du boulevard Mac Donald et du canal Saint-Denis au nord-est de Paris. Marqueur du grand paysage, cet immeuble des architectes Badia berger multiplie également les vues lointaines et les orientations dans chaque logement.

86 logements et commerces à Paris - Badia Berger - © T.SHIMMURA
photo n° 1/12
Zoom sur l'image 86 logements et commerces à Paris par Badia Berger

Dans le grand paysage urbain du nord-est parisien, le bâtiment s’inscrit à la croisée de réseaux multiples : boulevard Mac Donald, canal Saint-Denis, boulevard périphérique, faisceau ferré de la gare de l’Est. Par sa verticalité, l’autonomie de son volume, il signale et souligne l’intersection des systèmes et des tracés. Marqueur du grand paysage, il balise la perspective du canal jusqu’aux confins de Saint-Denis et d’Aubervilliers. Vu depuis la porte d’Aubervilliers, il constitue une toile de fond pour l’espace généreux du Boulevard Mac Donald. De plus près, la fragmentation en deux du programme articule les échelles, les différentes ambiances urbaines et paysagères du boulevard et du canal.

Côté boulevard, le bâtiment se raccorde avec précision au projet mitoyen. Le linéaire de la façade est infléchi pour accompagner l’espace public, c’est une carapace qui se plie au tracé. L’angle, telle une proue affirme la particularité du lieu. La variation des hauteurs et des architectures qui bordent le boulevard et le quai favorise la définition de deux espaces publics très différents, la rencontre de deux univers urbains superposés en un seul lieu. Une faille les articule, aère l’îlot et prolonge le mouvement déjà inscrit dans la composition du lot voisin. Elle laisse voir un jardin planté, développé au sol et en façade. Cette porosité visuelle est renforcée par le traitement du plot soulevé du sol.

Les façades très contrastées expriment la double orientation des logements. Sur le boulevard au nord, exposé au bruit, le dessin d'une fenêtre unique témoigne du confort recherché et de la volonté de s’ouvrir vers les vues. Le détail mis au point allie le confort, le luxe d’un grand vitrage et la résistance acoustique. La disposition permet de réduire la taille de l’ouvrant et de protéger l’ensemble des nuisances sonores directes. La répétitivité assure économie et précision sans produire de monotonie du fait de la puissance des volumes et de la peau.

 

Peau végétale

 

Sur l’angle, les baies arrondies sont comme les éléments d’une charnière, elle assure le basculement entre les deux écritures. A l’intérieur de l’îlot, la végétation devient le matériau privilégié d’une architecture plus intime. Depuis des jardinières installées à même les balcons, des plantes grimpantes et retombantes colonisent des structures métalliques: Clematis, Lonicera, Aristolochia etc ….

Les façades intérieures orientées sud-est et sud-ouest sont caractérisées par ses prolongements extérieurs aux géométries dynamiques, unifiés par cette peau végétale. De l’autre côté de la faille, un volume se détache et achève, par sa parenté volumétrique, l’opération voisine. L’ensemble des logements est desservi au travers du jardin ouvert sur le quai à rez-de-chaussée. Les résidents franchissent la grille qui délimite l’espace public, puis rejoignent les halls en empruntant une passerelle légèrement surélevée au-dessus du jardin et protégée des intempéries par l’avancée des balcons du premier étage. Les logements se répartissent sur les deux bâtiments et sur quatre cages d’escalier. L’ensemble des logements bénéficie de deux, voire trois orientations, notamment les trois pièces largement majoritaires dans le programme. Ces derniers s’installent ainsi entre vue lointaine côté boulevard au nord, jardin au sud et balcons vers le canal à l’ouest. Aux deux derniers niveaux, les grands logements, parfois organisés en duplex, profitent de vastes terrasses. Carapace de cuivre ajustée au nord, la façade réfléchit au loin la lumière et miroite dans les eaux du canal. A l’inverse, la façade intérieure marie métal, béton  et végétation pour créer une épaisseur habitée et apaisée.

 

 

 

 

  • Lieu :  22-24, quai de la Charente - 115, boulevard Macdonald 75019 Paris
  • Maîtrise d’ouvrage :  SNI - SEMAVIP
  • Maîtrise d’oeuvre : Badia Berger, architectes, Alain Barthe ; EVP Ingénierie, BET structure ; JLR, BET Fluides ; Lucigny Talhouet & Associés, économiste ; OASIIS, HQE: Albino Taravella, acousticien ; ERA PAYSAGE, paysagiste
  • Programme : 86 logements et commerces
  • Surface SHON : Logements : 6 534 m² ; Commerces : 452.28 m2
  • Coût travaux : 11.37 M€ HT
  • Entreprise : Eiffage
  • Calendrier : livré en 2015
  • Certification environnementale : « Habitat et environnement » profil A Label BBC Plan Climat de la Ville de Paris

     

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • fraisse

    bonne composition urbaine, mais la façade côté pont fatigue les yeux avec le sempiternel truc moderne du décalage des descentes de charge de baie... quand se libérera-t-on de la mode!!! pour raisonner et composer des façades

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Nommée à l'Équerre d'argent 2019, catégorie Habitat, résidence étudiante de 232 chambres à Palaiseau (Essonne), l’AUC (architecte), Batigère (maître d’ouvrage)

L'AUC, loger des étudiants à Saclay

26/05/2020

300 Dans cette opération de logements étudiants d'envergure livrée sur le plateau de Saclay, l'AUC imagine des colocations et des studios autour d'un vaste jardin paysagé et d'espaces de rencontre intérieurs. En dialogue avec une autre résidence universitaire, rose, construite en 2016 par 51N4E et […]

Marc-Antoine Richard-Kowienski et Anne-Julie Martinon architectes, agence Maaj

Maaj architectes - Portrait

02/06/2020

300 Anne-Julie Martinon et Marc-Antoine Richard-Kowienski ont étudié à Paris-Belleville. Ils ont fondé l’agence Maaj en 2011. La première réalisation de l'agence Maaj, un chalet en mélèze à Arêches-Beaufort (Savoie), réinterprétation des fermes de la région, a été lauréat du palmarès des lauriers de la […]

Rénovation Ecole Ingénieurs d’Yverdon-les-Bains HEIGVD. Nouveaux aménagements par inroom Geneviève Héritier (2014-2019)

Couleurs et spatialités différenciées, pour la […]

29/05/2020

300 En Suisse, l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-Bains a bénéficié d’une rénovation complète qui se démarque par la qualité des aménagements intérieurs. L’utilisation de la couleur devient un support d’attractivité et de différenciation des espaces. Tout en valorisant l’architecture de béton du […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital