A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a mis en lumière les maux de l'habitat, trop étroit, peu ouvert sur l'extérieur, surtout trop figé, donc inadapté aux évolutions des modes de vie. Pourtant, des architectes explorent depuis longtemps des alternatives à la standardisation qui gangrène la production du logement en France. Dans cette résidence sociale de 40 logements bâtie à Dijon, l'architecte Sophie Delhay met en œuvre son travail de longue haleine sur la liberté d'usage des espaces de vie. Ici, les pièces ne sont plus définies par leur fonction mais par leur surface, 13 m2. Pas de monofonctionnalité imposée, mais une liberté d'habiter. Cette opération a été distinguée par le prix Habitat, au palmarès de l'Equerre d'argent 2019.

Lauréat Équerre 2019, catégorie Habitat, résidence La Quadrata à Dijon (Côte d’Or), Sophie Delhay (architecte), Grand Dijon Habitat (maître d’ouvrage) - © BERNARD VERNEY
photo n° 1/11
Zoom sur l'image A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Articles Liés

SOPHIE DELHAY, ARCHITECTE : « JE NE PEUX IMAGINER LE " VIVRE ENSEMBLE " QUE SI L'INTIMITÉ[...]

53 LOGEMENTS ET ESPACES PARTAGÉS - SOPHIE DELHAY ARCHITECTE - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT[...]

Équerre d'argent 2019: le palmarès complet

Dans le futur écoquartier Via Romana, face à la zone industrielle nord de Dijon, la résidence dessinée par l'architecte Sophie Delhay, à l’épannelage en escalier, découle d’une conception des logements de l’intérieur vers l’extérieur. Si les deux ailes du bâtiment multiplient les terrasses accessibles, les nombreux redans évitent une exposition trop brutale. La vingtaine de loggias, profondes, participe du même souci d’ouverture et de discrétion. Le jeu d’ombres accentue les creux, tandis que l’unité de la vêture métallique en tempère l’effet plastique. En acrotère, la tôle d’aluminium anodisé adopte un côté diaphane, tant elle est percée de petits trous révélant son ossature. Cette subtilité va de pair avec le soin apporté autour des baies: nombre de fenêtres sont soulignées par un encadrement intérieur en bois qui ménage des rangements. Des assises (H 45 x p 60 cm) viennent épaissir la façade, non sans rappeler les niches des murs de pierre des châteaux moyenâgeux. Cette singularité participe du refus de différencier les chambres des séjours: une pièce est définie par sa surface (13 m2) et sa géométrie (3,6 x 3,6 m), non par un mode de vie. Ces «unités» sont assemblées et réparties de manière rigoureuse, en adéquation avec les typologies.

Equilibre entre vies privée et collective

Les scénarios sont alors multiples à travers des pièces qui communiquent par de grands coulissants. Larges de 120 cm, ces panneaux renouvellent ­l’archétype de la porte. Toute hauteur, ils buttent avec élégance sur le poteau central, laissé brut de béton, ou s’escamotent pour révéler des percées visuelles suivant des diagonales de plus de 10 m. La lecture de la cellule minimale est limpide. Elle offre une spatialité dilatée par l’absence de couloir ou évite l’espace perdu par une entrée traditionnelle, comme dans les logements intermédiaires, accessibles par la loggia. L’opération concrétise une pensée sensible sur l’art d’habiter, soucieuse de trouver l’équilibre entre sphère privée et vie ­collective. Elle n’exclut pas le lieu du rassemblement, déployé en R+2 et R+3, comme une grande fenêtre urbaine écorchant avec précision l’angle nord-est du bâtiment.

  • Lieu : Dijon, Côte d'Or
  • Maîtrise d’ouvrage : Grand Dijon Habitat
  • Maîtrise d’œuvre : Sophie Delhay, architecte ; Clara Berthet & JDM, paysagiste ; EVP, BET structure ; B52, BET fluides ; Verdi, BET VRD ; VPEAS, économiste
  • Programme : 40 logements modulables et un espace partagé
  • Surface : 2 600 m2 Shon
  • Coût : 4 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27054_1596036_k8_k1_3684085.jpg

La recherche en agence (5/5) : offrir un cadre […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Immeuble tertiaire, Babin+Renaud, Lille

Sur les rives de la Deûle, Babin+Renaud utilise la […]

27/10/2021

300 Au sein de l'écoquartier des Rives de la Haute Deûle, à Lille, l'îlot conçu par Babin+Renaud accueille trois volumes de bureaux et d'activité de 5 700 m2, identifiables par l'unité des façades en briques qui font écho aux usines voisines. Réparti en un R+4 et deux R+2, le programme d'espaces de […]

PHOTO - 27054_1596048_k2_k1_3684118.jpg

Composition re-composition, un centre pédagogique […]

26/10/2021

300 Située à Gooik, à l'ouest de Bruxelles, cette ancienne ferme a fait l'objet d'une restructuration par l'architecte flamand Jo Taillieu avec l'ajout d'une structure de verre inspirée des serres agricoles. Elle abrite désormais un pôle pédagogique, résolument tourné vers le paysage. Avec un contenu […]

Christian de Portzamparc

Équerre d'argent 2021: Christian de Portzamparc, […]

26/10/2021

300 Les vingt réalisations en lice pour le prix de l'Équerre d'argent 2021 et les cinq pour celui de la Première Œuvre 2021 seront dévoilées dans quelques jours. Les nommés présenteront leurs projets devant un jury présidé par le lauréat du prix Pritzker, Christian de Portzamparc. Annonce du palmarès le […]

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital