A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a mis en lumière les maux de l'habitat, trop étroit, peu ouvert sur l'extérieur, surtout trop figé, donc inadapté aux évolutions des modes de vie. Pourtant, des architectes explorent depuis longtemps des alternatives à la standardisation qui gangrène la production du logement en France. Dans cette résidence sociale de 40 logements bâtie à Dijon, l'architecte Sophie Delhay met en œuvre son travail de longue haleine sur la liberté d'usage des espaces de vie. Ici, les pièces ne sont plus définies par leur fonction mais par leur surface, 13 m2. Pas de monofonctionnalité imposée, mais une liberté d'habiter. Cette opération a été distinguée par le prix Habitat, au palmarès de l'Equerre d'argent 2019.

Lauréat Équerre 2019, catégorie Habitat, résidence La Quadrata à Dijon (Côte d’Or), Sophie Delhay (architecte), Grand Dijon Habitat (maître d’ouvrage) - © BERNARD VERNEY
photo n° 1/11
Zoom sur l'image A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Articles Liés

SOPHIE DELHAY, ARCHITECTE : « JE NE PEUX IMAGINER LE " VIVRE ENSEMBLE " QUE SI L'INTIMITÉ[...]

53 LOGEMENTS ET ESPACES PARTAGÉS - SOPHIE DELHAY ARCHITECTE - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT[...]

Équerre d'argent 2019: le palmarès complet

Dans le futur écoquartier Via Romana, face à la zone industrielle nord de Dijon, la résidence dessinée par l'architecte Sophie Delhay, à l’épannelage en escalier, découle d’une conception des logements de l’intérieur vers l’extérieur. Si les deux ailes du bâtiment multiplient les terrasses accessibles, les nombreux redans évitent une exposition trop brutale. La vingtaine de loggias, profondes, participe du même souci d’ouverture et de discrétion. Le jeu d’ombres accentue les creux, tandis que l’unité de la vêture métallique en tempère l’effet plastique. En acrotère, la tôle d’aluminium anodisé adopte un côté diaphane, tant elle est percée de petits trous révélant son ossature. Cette subtilité va de pair avec le soin apporté autour des baies: nombre de fenêtres sont soulignées par un encadrement intérieur en bois qui ménage des rangements. Des assises (H 45 x p 60 cm) viennent épaissir la façade, non sans rappeler les niches des murs de pierre des châteaux moyenâgeux. Cette singularité participe du refus de différencier les chambres des séjours: une pièce est définie par sa surface (13 m2) et sa géométrie (3,6 x 3,6 m), non par un mode de vie. Ces «unités» sont assemblées et réparties de manière rigoureuse, en adéquation avec les typologies.

Equilibre entre vies privée et collective

Les scénarios sont alors multiples à travers des pièces qui communiquent par de grands coulissants. Larges de 120 cm, ces panneaux renouvellent ­l’archétype de la porte. Toute hauteur, ils buttent avec élégance sur le poteau central, laissé brut de béton, ou s’escamotent pour révéler des percées visuelles suivant des diagonales de plus de 10 m. La lecture de la cellule minimale est limpide. Elle offre une spatialité dilatée par l’absence de couloir ou évite l’espace perdu par une entrée traditionnelle, comme dans les logements intermédiaires, accessibles par la loggia. L’opération concrétise une pensée sensible sur l’art d’habiter, soucieuse de trouver l’équilibre entre sphère privée et vie ­collective. Elle n’exclut pas le lieu du rassemblement, déployé en R+2 et R+3, comme une grande fenêtre urbaine écorchant avec précision l’angle nord-est du bâtiment.

  • Lieu : Dijon, Côte d'Or
  • Maîtrise d’ouvrage : Grand Dijon Habitat
  • Maîtrise d’œuvre : Sophie Delhay, architecte ; Clara Berthet & JDM, paysagiste ; EVP, BET structure ; B52, BET fluides ; Verdi, BET VRD ; VPEAS, économiste
  • Programme : 40 logements modulables et un espace partagé
  • Surface : 2 600 m2 Shon
  • Coût : 4 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Collectif CLAP, Les berges sonores, 2016, Festival international de jardins ǀ Hortillonnages Amiens

Un été en France: flâner au festival des […]

13/07/2020

300 Depuis 2010, le festival international des jardins-Hortillonnages Amiens a pour vocation de promouvoir la jeune création paysagère et artistique dans un site naturel d’exception, les Hortillonnages. La onzième édition de l'événement inaugure le 14 juillet 2020, 29 nouveaux jardins, 23 installations […]

Réfectoire de l’école maternelle de l’école de plein air de Pantin Photographie

Redécouvrir des écoles visionnaires au musée […]

10/07/2020

300 Le musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes retrace, sur plus d'un siècle, les liens entre pédagogie et espace bâti, s'appuyant sur le patrimoine scolaire d'exception de la ville, dont l'école de plein air d'Eugène Beaudouin et Marcel Lods. Entre la loi Guizot de 1833 et le début de la […]

Une flèche pour Notre-Dame de Paris?

Notre-Dame de Paris: un incendie fécond pour l'île […]

10/07/2020

300 Alors que la décision de reconstruire à l'identique la flèche de Notre-Dame de Paris est finalement prise, et que l'opportunité d'organiser un concours pour l'aménagement des abords du monument est en discussion, AMC revient sur les conséquences de l'incendie qui ravagea, le 15 avril 2019, la […]

Sophie Bertrand architecte, bâtiment agricole pour polyculture à Vidaillat (Creuse)

Un hangar agricole polymorphe par Sophie Bertrand

09/07/2020

300 En Creuse, dans La Forêt Belleville à Vidaillat, l’architecte Sophie Bertrand a construit un bâtiment aussi polymorphe que fonctionnel. Par la mixité de ses usages et par la mise en valeur d’un savoir-faire local, il révèle l’intérêt de faire appel à un architecte pour un programme sous-estimé […]

Atelier Sophie Bertrand Architectures

Atelier Sophie Bertrand - Portrait

09/07/2020

300 L'architecte Sophie Bertrand est diplômée en 2001 de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand. Elle a travaillé huit ans au sein de l'agence Fabre et Speller avant de fonder sa propre structure en 2010 à Eymoutiers, dans le Limousin. Installée en Limousin à Eymoutiers, Sophie […]

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des […]

08/07/2020

300 La femme politique et chroniqueuse médiatique Roselyne Bachelot succède à Franck Riester à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s'installe rue de Valois au moment où le monde de la Culture, dont les architectes, subit durement le contrecoup de la crise sanitaire. Mis à mal […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital