A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a mis en lumière les maux de l'habitat, trop étroit, peu ouvert sur l'extérieur, surtout trop figé, donc inadapté aux évolutions des modes de vie. Pourtant, des architectes explorent depuis longtemps des alternatives à la standardisation qui gangrène la production du logement en France. Dans cette résidence sociale de 40 logements bâtie à Dijon, l'architecte Sophie Delhay met en œuvre son travail de longue haleine sur la liberté d'usage des espaces de vie. Ici, les pièces ne sont plus définies par leur fonction mais par leur surface, 13 m2. Pas de monofonctionnalité imposée, mais une liberté d'habiter. Cette opération a été distinguée par le prix Habitat, au palmarès de l'Equerre d'argent 2019.

Lauréat Équerre 2019, catégorie Habitat, résidence La Quadrata à Dijon (Côte d’Or), Sophie Delhay (architecte), Grand Dijon Habitat (maître d’ouvrage) - © BERNARD VERNEY
photo n° 1/11
Zoom sur l'image A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

Articles Liés

SOPHIE DELHAY, ARCHITECTE : « JE NE PEUX IMAGINER LE " VIVRE ENSEMBLE " QUE SI L'INTIMITÉ[...]

53 LOGEMENTS ET ESPACES PARTAGÉS - SOPHIE DELHAY ARCHITECTE - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT[...]

Équerre d'argent 2019: le palmarès complet

Dans le futur écoquartier Via Romana, face à la zone industrielle nord de Dijon, la résidence dessinée par l'architecte Sophie Delhay, à l’épannelage en escalier, découle d’une conception des logements de l’intérieur vers l’extérieur. Si les deux ailes du bâtiment multiplient les terrasses accessibles, les nombreux redans évitent une exposition trop brutale. La vingtaine de loggias, profondes, participe du même souci d’ouverture et de discrétion. Le jeu d’ombres accentue les creux, tandis que l’unité de la vêture métallique en tempère l’effet plastique. En acrotère, la tôle d’aluminium anodisé adopte un côté diaphane, tant elle est percée de petits trous révélant son ossature. Cette subtilité va de pair avec le soin apporté autour des baies: nombre de fenêtres sont soulignées par un encadrement intérieur en bois qui ménage des rangements. Des assises (H 45 x p 60 cm) viennent épaissir la façade, non sans rappeler les niches des murs de pierre des châteaux moyenâgeux. Cette singularité participe du refus de différencier les chambres des séjours: une pièce est définie par sa surface (13 m2) et sa géométrie (3,6 x 3,6 m), non par un mode de vie. Ces «unités» sont assemblées et réparties de manière rigoureuse, en adéquation avec les typologies.

Equilibre entre vies privée et collective

Les scénarios sont alors multiples à travers des pièces qui communiquent par de grands coulissants. Larges de 120 cm, ces panneaux renouvellent ­l’archétype de la porte. Toute hauteur, ils buttent avec élégance sur le poteau central, laissé brut de béton, ou s’escamotent pour révéler des percées visuelles suivant des diagonales de plus de 10 m. La lecture de la cellule minimale est limpide. Elle offre une spatialité dilatée par l’absence de couloir ou évite l’espace perdu par une entrée traditionnelle, comme dans les logements intermédiaires, accessibles par la loggia. L’opération concrétise une pensée sensible sur l’art d’habiter, soucieuse de trouver l’équilibre entre sphère privée et vie ­collective. Elle n’exclut pas le lieu du rassemblement, déployé en R+2 et R+3, comme une grande fenêtre urbaine écorchant avec précision l’angle nord-est du bâtiment.

  • Lieu : Dijon, Côte d'Or
  • Maîtrise d’ouvrage : Grand Dijon Habitat
  • Maîtrise d’œuvre : Sophie Delhay, architecte ; Clara Berthet & JDM, paysagiste ; EVP, BET structure ; B52, BET fluides ; Verdi, BET VRD ; VPEAS, économiste
  • Programme : 40 logements modulables et un espace partagé
  • Surface : 2 600 m2 Shon
  • Coût : 4 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Lot E, Brenac & Gonzalez & Associés architecte mandataire, MOA Architecture architecte associé, Paris (XVIIIe)

125 logements par MOA Architecture pour le […]

20/01/2021

300 Inscrite dans le projet urbain conçu par l'AUC pour le quartier Chapelle International à Paris (XVIIIe), la tour de logement E2 conçu par MOA Architecture se dresse sur un socle actif qu'elle partage avec son homologue E1 conçu par Brenac&Gonzalez&Associés, avec lequel elle s'accorde sur le principe […]

Le campus de l'Institut indien de management d'Ahmedabad conçu par Louis Kahn, Balkrishna Vithaldas Doshi et Anant Raje en 1962.

À Ahmedabad, les dortoirs de Louis Kahn sauvés de […]

19/01/2021

300 Début décembre, une pétition a été lancée par The Architectural Review, après la décision de l’Institut indien de management d'Ahmedabad (IIAM) de démolir 14 des 18 dortoirs du campus conçu par Louis Kahn, Balkrishna Doshi et Anant Raje en 1962. En un mois, plus de 600 architectes et universitaires, […]

Abonnés AMC

Lycée à Châteaurenard par Rémy Marciano et José Morales

Lycée à Châteaurenard par Rémy Marciano et José […]

18/01/2021

300 L'intégration dans le territoire agricole et collinaire de ce lycée conçu par Rémy Marciano et José Morales qui accueille 900 élèves s'appuie sur son inscription dans la continuité des lanières paysagères alentour. Sa localisation au nord-est de la parcelle libère un vaste espace de vie au sud, […]

Abonnés AMC

Centre sportif Charcot par Odile+Guzy à Paris (XIIIe)

Centre sportif Charcot par Odile+Guzy à Paris

15/01/2021

300 Le centre sportif d'Odile+Guzy assure une habile transition entre le quartier sur dalle de la ZAC Paris-Rive-Gauche (XIIIe arr.) et le tissu ancien bordant la rue du Chevaleret. Lesté par trois niveaux de parkings souterrains, il s'étale et s'enfonce sur sa parcelle triangulaire en pente. Sur sa […]

Grand Prix PARI Pavillon d’accueil d’une scierie, Corzé (Maine-et-Loire), 2017, Atelier d’architecture Ramdam

Le palmarès des prix PARI en Pays de la Loire

14/01/2021

300 PARI est un nouveau prix d’architecture lancé par la maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire, qui a choisi de le placer sous le signe de la résilience et de l’optimisme. L’enjeu étant de questionner l’architecture dans sa capacité d’adaptation pour inventer un construit nouvelle […]

Jean Chabanne

Disparition de l’architecte et urbaniste Jean […]

13/01/2021

300 Le fondateur de l’agence Chabanne, l’architecte et urbaniste Jean Chabanne, s’est éteint le 28 décembre 2020 à l’âge de 74 ans. C’est son fils Nicolas Chabanne, président de l’agence depuis 2011, qui l’annonce dans un communiqué. Jean Chabanne fonde son agence en 1969, après avoir obtenu son diplôme […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital