A la Philharmonie de Paris, l'électro prend forme sous les doigts des 1024

Hypnotisant ! Chaque œuvre du duo de 1024 Architecture provoque une fascination chez le spectateur.

L'exposition Electro à la Philharmonie de Paris - © Gil lefauconnier
photo n° 1/4
Zoom sur l'image A la Philharmonie de Paris, l'électro prend forme sous les doigts des 1024

Vernissage exposition "Electro", philharmonie de Paris le 8 avril 2019

Dès leurs débuts, il y a dix ans, du jeu de déformation des lignes des cours de tennis pour l’Open de Paris Bercy ou dans les structures tubulaires qu’ils électrisent pour le DJ Etienne de Crécy, Pier Schneider et François Wunschel démultiplient les dimensions pour convier dans des territoires insoupçonnés. Au cœur de l’exposition Electro, de Kraftwerk à Daft Punk à la Philharmonie de Paris (jusqu’au 11 août 2019) dont ils ont réalisé la scénographie, ils installent une sculpture dynamique intitulé Core. Cet organe en tiges de diodes luminescentes semble vivant tant il interagit aux compositions rythmiques de Laurent Garnier pour fabriquer des ondulations plurielles, arrangements de fluidité et de syncopes. Difficile de ne pas être captés, captivés, happés et transportés par ce dispositif totémique.

Opus

Dans une autre mesure, les 1024 ont ébranlé les murs de la salle modulable de la Scala Paris les 22 et 23 juin derniers. Dans le cadre du festival ManiFeste 2019 de l’IRCAM, ils ont imaginé OPUS, une composition musicale et visuelle, cette fois virtuelle, en collaboration avec TOVEL (Matteo Franceschini) et le Quartetto Maurice. Dans ce spectacle total, jouant de compressions et dilatations spatiales, des esquisses pointillistes et filaires se mêlent aux résonances et dissonances combinées entre instruments à cordes et sons synthétiques. Cette expérience immersive propulse le spectateur dans des univers particuliers, particulaires. Des paysages martiens, au même titre que des architectures néo-futuristes, sont atomisés par des vents cosmiques pour se recombiner en d’autres morphes. Réalisés à partir de relevés photo-topographiques en 3D effectués par des drones, ces scans génèrent des nuages de points qui sont déformés en simultané par les ondes sonores. Les concepteurs évoquent ce travail comme un jeu d’enfant ; il aura cependant nécessité deux ans de travail et des logiciels spécifiques avec des réglages extrêmement précis, jusqu’à la dernière minute, pour atteindre un tel niveau de résolution et parvenir à embarquer le public vers des ailleurs toujours plus surprenant.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus