À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements collectifs à la Gare d'eau

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la Gare d’eau, à Lille. 

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019 - © LDKphoto
photo n° 1/11
Zoom sur l'image À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements collectifs à la Gare d'eau

Au niveau de la Gare d’eau à Lille, Charles-Henri Tachon et son équipe livrent 54 logements collectifs. Seule construction de la place, l’opération profite d’une situation dégagée hors pair. Longue de près de 90m, elle se compose d’un socle commercial massif, surmonté d’un volume où les différentes typologies, et plus particulièrement leurs multiples espaces extérieurs, créent un mouvement des façades.

 

Matérialité référencée

En écho à l’histoire industrielle du site et à l’habitat ouvrier, la brique s’est rapidement imposée. Au vu de l’importante longueur du bâtiment, les architectes optent pour un parement en brique pleine claire dont les nuances, changeantes d’un module à l’autre, réchauffent l’atmosphère de la place. Des menuiseries en bois clair et des éléments de serrurerie thermolaqués de couleur ocre complètent le tableau. Derrière ce dessin qui paraît onduler au rythme de la rivière se cache une structure voile-dalle en béton armé rigoureusement tramée, des étages au parc de stationnement.

 

Orientations multiples et variées

L’opération regroupe 50 logements neufs et 4 autres dans un corps de bâtiment réhabilité, en tête de complexe. La partie neuve s’articule autour de trois circulations verticales dont les accès se font par des halls en double hauteur, se fondant ainsi parmi les locaux commerciaux présents aussi à rez-de-chaussée. A l’intérieur, les plus grandes typologies - T4 et T5 - sont toujours traversantes et judicieusement orientées pour profiter d’un ensoleillement maximal dans les séjours, qui sont systématiquement prolongés par de généreux balcons. Les T3 disposent tous d’une double voire triple orientation pour certains. Quant aux T2, ne bénéficiant que d’une orientation simple, ils profitent néanmoins pleinement d’une vue dégagée sur la Gare d’eau.
 
Parmi les appartements neufs, quatre grands logements se démarquent par une double hauteur présente dans leur séjour à la manière de celle des ateliers d’artiste. Chacun présente un plan où se suivent cuisine, salle à manger et salon, traversant ainsi tout le bâtiment, d’une façade à l’autre. 
 

  • Lieu : Place de la Gare d’eau, Lille (59)
  • Maîtrise d’ouvrage : Nacarat
  • Maîtrise d'oeuvre : Charles-Henri Tachon, architecte
  • Programme : Construction de 54 logements collectifs, locaux commerciaux & 100 places de stationnement
  • Surface : logements : 4 190 m² SDP ; commerces : 1 080 m² SDP
  • Calendrier : livraison, 2018
  • Coût : 7,4 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

ATELIER 9.81

Atelier 9.81 réalise 63 logements sociaux et une […]

26/06/2019

Dans un quartier faubourien de Lille, le long d’un axe de circulation bordé d’anciennes maisons de ville en brique, l’espace public se dilate pour former une place sur laquelle débouche une station de métro : c’est ici qu’est venue […]

Equerre d'argent 2019

Equerre d'Argent 2019 : proposez vos réalisations […]

24/06/2019

Depuis 1983, l’Équerre d’Argent a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production architecturale réalisée sur le territoire français. Participez à la 37e édition en proposant votre projet avant le 6 septembre 2019 à […]

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Ouvrage d'arts, Passerelle à Creil (Oise), Jean-François Blassel (architectes), Communauté de l’agglomération creilloise (maître d'ouvrage)

La passerelle Nelson Mandela de Jean-François […]

25/06/2019

Symbole de la rénovation urbaine de Creil, la passerelle Nelson Mandela se lit comme un balcon léger et délicat posé sur le paysage.  Offerte aux piétons et aux cyclistes, longue de 112 mètres, elle enjambe l’Oise et relie aujourd’hui deux […]

Un mille-feuille géant signé Martial Marquet et […]

25/06/2019

Dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Versailles, Martial Marquet et CAB architectes s’interrogent sur les notions de l’archaïsme et du contemporain, et proposent un dispositif immersif qui convie ces deux « antagonismes ». "Archaïque feat. […]

La halle de l'Institut de France à Paris, Marc Barani, 2019

La petite halle industrielle de l'Institut de […]

24/06/2019

Avec son nouvel auditorium et son foyer, créés à l’intérieur d’une ancienne halle du XIXe siècle où l’on battait la monnaie, l’Institut de France affirme son attachement au passé et son ouverture à l’architecture […]

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de l’Académie des Beaux-arts

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de […]

24/06/2019

Décerné tous les deux ans à un architecte pour l'ensemble de son parcours, le Grand prix d'architecture de l'Académie des Beaux-arts, alias prix Charles Abella, est attribué cette année à l'architecte portugais Álvaro Siza […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus