A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

Maison-manifeste de l’Art nouveau, la Villa Majorelle a rouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux. Réalisée par l’architecte Henri Sauvage en 1901-1902 pour l’artiste Louis Majorelle, elle témoigne, tant dans son architecture extérieure que dans sa décoration intérieure, de la notion d'unité de l'art prônée par l’École de Nancy. La restitution des décors d’origine connus et de l’ameublement des pièces de réception et chambre à coucher invite à voyager dans le temps et dans l’intimité familiale des Majorelle. Une plongée dans l’univers exceptionnel d’une habitation imaginée comme un support d’expérimentation.

Vue de la salle à manger de la Villa Majorelle - © MEN – Cliché Siméon Levaillant, 2019
photo n° 1/9
Zoom sur l'image A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

Salle à manger au rez-de-chaussée. Villa Majorelle, à Nancy.

Articles Liés

Le lifting de la piscine des Amiraux de Sauvage, par François Chatillon

La Samaritaine, un palimpseste urbain

Après d’importants travaux de rénovation extérieure, la Villa Majorelle, classée Monument historique voit s’achever en février 2020 la réhabilitation d’une partie de ses espaces intérieurs. Première maison entièrement Art nouveau de Nancy, elle est conçue comme un ensemble dont chaque élément qui compose sa structure et son décor est imaginé en étroite interdépendance avec le reste de l’édifice. La fluidité des formes et des motifs décoratifs et le jeu continu de l’articulation entre extérieur et intérieur font de l'édifice Majorelle un exemple d’application de la notion d’unité de l’art prônée par de nombreux artistes de l’époque. C’est ainsi qu’aux côtés de l'architecte d’Henri Sauvage alors âgé de 26 ans, on retrouve les noms de Jacques Gruber pour les vitraux, d’Alexandre Bigot pour les grès, de Francis Jourdain et Henri Royer pour les peintures, sans oublier Louis Majorelle lui-même pour les ferronneries, les boiseries et le mobilier, ou encore Lucien Weissenburger pour l’exécution et le suivi du chantier. En grande partie d'origine ou d'époque le mobilier qui y est présenté permet au visiteur de prendre la mesure de cette œuvre d'art totale.

Espace à vivre

La maison voulue par Louis Majorelle devait refléter l’esprit qui régnait dans son travail: modernité, dynamisme et simplicité non ostentatoire. De dimensions raisonnables, elle est d’abord pensée pour ses habitants et leur confort quotidien. Sauvage pense espace à vivre avant élévation, distribution intérieure avant canons académiques, pour un résultat qualifié par Franz Jourdain de «fantaisie savoureuse et spirituelle» dans le long article qu’il consacre à l’édifice dans Art et Décoration en 1902.  L’ensemble de l’élévation joue des oppositions répétées: la nudité austère de la pierre d’Euville face à la polychromie des briques, grès, menuiseries et ferronneries; la verticalité affirmée de la tour de l’escalier face à l’arc elliptique de la terrasse; l’inspiration médiévale de l’arc-boutant (disparu) face à la menuiserie japonisante d’un balcon… À l’intérieur, les espaces dévolus au service, à la réception et au quotidien se répartissent avec fluidité et rationalité. Le décor, souligné par l’omniprésence du bois, sert de fil conducteur à la distribution intérieure et de lien avec l’extérieur.

Valeur d'usage

Sous la conduite de Camille André, architecte du patrimoine, restaurateurs et entreprises spécialisés se sont attelés à une rénovation minutieuse et respectueuse du bâtiment, tel que l’ont habité Louis Majorelle et sa famille. «Nous avons privilégié l’authenticité des intérieurs et avons choisi de privilégier les valeurs d’usage. Les usures dues à l’occupation domestique ont été gardées.» Une dernière phase de travaux ne nécessitant pas de fermeture au public est programmée en 2021-2022. Elle prévoit la recréation de la salle de bain et de la penderie attenante à la chambre à coucher et la création d’espaces didactiques et pédagogiques au premier étage, ainsi que la rénovation de l’atelier de Louis Majorelle au 2e étage.


Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Europan 15, Rochefort Océan

Europan 15: Let the river in, projet lauréat à […]

02/04/2020

300 Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition consacrée à cette thématique, cruciale dans la transformation des villes aujourd’hui. Avec […]

Ecole d’économie de Toulouse, Grafton architects

L'école d'économie de Toulouse, signée Grafton

01/04/2020

300 Pour accompagner cette période de confinement, AMC offre en accès libre une partie du contenu de ses derniers numéros. L'école d'économie de Toulouse, conçue par l'agence Grafton, est publié dans AMC n°285-mars 2020. Première livraison en France du duo irlandais Grafton, lauréat du prix Pritzker […]

Bureaux de l'agence d'architecture MVRDV à Rotterdam, projet d'aménagement réalisé par MVRDV

Architectes, qui êtes-vous?

31/03/2020

300 Le Conseil national de l'Ordre des architectes annonce le lancement, dès le 1er avril 2020, de la récolte de données pour nourrir la prochaine Archigraphie, l'éclairante étude démographique et économique menée sur tous les deux ans sur la population ordinale. C'est le miroir de la profession. […]

THE ARCHES PROJECT, Arches nomades pour lieux abandonnés, Boano Prismontas

Arches en kit pour start-uper en manque de fonds

30/03/2020

300 L’architecte basé à Londres, Boano Prismontas, a créé un dispositif léger d'arches modulaires pour installer des bureaux temporaires. Ces arches s’assemblent manuellement sans joint et se démantèlent rapidement, pour investir des lieux non utilisés sans toucher aux murs. C’est un concours autour de […]

Ricardo Bofill, Visions d’architecture

Ricardo Bofill, génial outsider - Livre

27/03/2020

300 Ricardo Bofill est un personnage de roman, déjà une légende tant son œuvre semble enrobée d'un filtre fictionnel qui identifie ses réalisations comme des univers autonomes et singuliers. A l'heure où frémit le retour en grâce du postmodernisme et que circulent de nouveau des images des colonnes de […]

Vue extérieure : Le Grand Louvre, Ieoh Ming Pei, Paris 1er, Équerre d’argent 1989 / prix spécial du jury

Confinés et cultivés: 4 podcasts sur […]

26/03/2020

300 Hormis la série estivale animée par David Abittan sur France Inter, Les choses de la ville, l'architecture est devenue trop rare à la radio. Pour s'en consoler, le confinement offre l'occasion de réécouter Métropolitains, l'émission culte du critique d'architecture François Chaslin, ou de découvrir […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital