À Paris, la première phase de réhabiliation du quadrilatère Richelieu de la BNF est achevée

Célébrant l'achèvement de la première phase de sa réhabilitation, le site Richelieu, berceau historique de la Bibliothèque nationale de France à Paris, organise des portes ouvertes du 13 au 15 janvier 2017. L'occasion de redécouvrir les espaces qui ont marqué l'histoire de l'architecture, comme la salle de lecture Labrouste restaurée, ses graciles colonnes en fonte et ses majestueuses coupoles de faïence. L'occasion aussi d'apprécier la justesse de la démarche des architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, engagés dans la restauration des lieux dont la complexité est à la mesure de la richesse patrimoniale. En témoigne le magasin Labrouste qui, débarrassé des traces de ses densifications successives, retrouve sa superbe tout en offrant le confort d'une bibliothèque du XXIe siècle.

Réhabilitation du quadrilatère Richelieu, BNF, Bruno Gaudin & Virginie Bregal, architectes, Paris - © Takuji Shimmura
photo n° 1/13
Zoom sur l'image À Paris, la première phase de réhabiliation du quadrilatère Richelieu de la BNF est achevée

Magasin Labrouste, enrichi de postes de lecture

La première phase de la réhabilitation de la maison mère de la Bibliothèque nationale de France, où l’Institut national d’histoire de l’art s’est implanté depuis sa création et où s’installe aujourd’hui la bibliothèque de l’École nationale des chartes, est achevée. C’est l'un des chantiers majeurs du ministère de la Culture, réalisé avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Face à la saturation et à l’obsolescence sécuritaire du quadrilatère Richelieu, Bruno Gaudin et Virginie Bregal ont clarifié les lieux en ajustant leur intervention aux spécificités de chaque espace. La mise aux normes s’accompagne d’une amélioration de la conservation des collections, de l’accès et du confort. A la fragmentation existante, les architectes répondent par des colonnes verticales qui organisent les circulations et les réseaux techniques. L’accueil est transversal, reliant les deux rives du quadrilatère. Classée, la salle Labrouste est restaurée et ouverte sur le magasin central, dit "Labrouste" également, via une grande baie vitrée. Celui-ci a fait l’objet d’un curage raisonné pour enlever les traces de ses densifications sans gommer son histoire. Aujourd’hui, on apprécie l’entremêlement complexe des rayonnages autoportants et du plancher de fonte de Labrouste avec les structures métalliques ajoutées par Roux-Spitz dans les années 1930 et 1950. Le choix d’un vocabulaire contemporain pour les nouveaux éléments (caillebotis aluminium, filet en inox, leds) les inscrit habilement dans l’ensemble historique, dont ils révèlent l’étonnante modernité.

 

Programme complet des journées portes ouvertes du 13 au 15 janvier 2017

 

  • Lieu: Paris, IIe arr.
  • Maîtrise d’ouvrage: Oppic
  • Maîtrise d’œuvre: Bruno Gaudin & Virginie Bregal, architectes mandataires; L’Observatoire 1, concepteur lumière; Egis bâtiments, BET; Thierry Hellec, économiste de la construction spécialiste MH; ACV Acoustique, acousticie ; JF Lagneau, ACMH, avec Cizel, économiste, maîtrise d’œuvre monuments historiques
  • Programme: restructuration du site Richelieu; remise en sécurité du site et refonte des installations techniques; mise aux normes d’accessibilité; amélioration des conditions de conservation des collections; redéploiement des départements spécialisés de la BNF et installation des bibliothèques de l’Inha et de l’École nationale des Chartes; rénovation et extension des services offerts aux publics; ouverture plus largement les bibliothèques
  • Surface: 35000 m2 Shon, phase 1
  • Coût: 70,8 M€ HT, phase 1

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital