À Saint-Étienne, le mobilier urbain expérimental investit l'espace public

Des prototypes de mobilier urbain installés partout dans la ville : c’est l’objet de « Banc d’essai », démarche expérimentale initiée par la Ville de Saint-Étienne lors de la biennale internationale de design.

Banc d'essai - © Ville de Saint-Etienne, Jacques Bouchet
photo n° 1/9
Zoom sur l'image À Saint-Étienne, le mobilier urbain expérimental investit l'espace public

"Les cubes gigognes", Alsolu (entreprise) et Jérôme Balme+Dorothée Noirben (designers), Saint-Étienne, 2015.

Si elle ne court que sur un mois*, la biennale internationale de design de Saint-Étienne impulse une dynamique qui fait plaisir à voir dans cette ville tranquille. Banc d’essai est de celle-ci. À l’initiative de la Ville, designers et entreprises étaient invités, par un appel à projet international lancé en septembre dernier, à tester leurs prototypes dans l’espace public.

 

17 prototypes

Retenus parmi 46 candidatures selon des critères spécifiques – qualité esthétique, d’usage et d’innovation bien sûr, mais aussi démarche participative, environnementale, savoir-faire industriel…–, les 17 projets proposés par des binômes fabricants-designers ont investi les sites majeurs du territoire stéphanois : le parvis de la gare, les places du centre-ville, le site de la Manufacture où se déroule l'essentiel de la biennale, ou encore le parvis du musée d’Art moderne de Saint-Étienne. Dans ce showroom à ciel ouvert, on pouvait ainsi découvrir Ping Pong Pipe, une table de ping-pong de forme tubulaire réalisée à partir du recyclage de tube PVR (polyester renforcé de fibres de verre), les tables et banquettes récupérées d'un mobilier hors d’usage (mobilier scolaire, anciens containers à papier) baptisées avec humour « les Vieux Beaux » et, thème porteur pour le design, deux bancs connectés : E-Banc Armor et Com n’play, équipés de clés USB alimentées par des cellules photovoltaïques. D’autres assises interrogeaient plus simplement la façon de se poser en ville (Salon 21S, Pergola Kyoto, Vagues…). Le mobilier festif ou évènementiel n’était pas en reste, avec la grande tablée publique European Canteen, un kit à assembler selon différentes configurations, ou les Cubes gigognes qui, une fois déployés, accueillaient marchés et brocantes.

 

Et après ?

La biennale s’est achevée, les prototypes se sont confrontés aux usages et au retour des services gestionnaires, des élus et de la population (vote des internautes, étude sociologique in situ). Quelles suites donner à l’événement ? La Ville envisage plusieurs scénarios. Parce qu’ils répondent à des besoins fonctionnels immédiats ou portent une forte valeur de design, elle prévoit d’acheter certains prototypes qui pourront être relocalisés. D’autres pourront même faire l’objet d’une commande de mobilier liée à un aménagement en cours ou programmé. Quelques-uns sont encore en phase test jusqu’à l’été. Enfin, il y a ceux qui n’auront pas convaincu et seront démontés.

Mais une chose est sûre : forte du succès de cette édition, la Ville n’attendra pas la prochaine biennale pour reconduire cette démarche.

 

 

 

*La 9e édition s’est déroulée du 12 mars au 12 avril 2015.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • urfé

    Rien de bien concluant dans les objets proposés . Ainsi les "cubes gigognes " (photo) ne protègent pas des intempéries . Une fausse solution qui sacrifie le pratique au visuel .En somme une parodie de fonctionnalité .

  • Stéphanie

    J'aime cette ville qui s'ébroue régulièrement pour se débarrasser d'une mauvaise image qui lui colle injustement à la peau.

Collectif CLAP, Les berges sonores, 2016, Festival international de jardins ǀ Hortillonnages Amiens

Un été en France: flâner au festival des […]

13/07/2020

300 Depuis 2010, le festival international des jardins-Hortillonnages Amiens a pour vocation de promouvoir la jeune création paysagère et artistique dans un site naturel d’exception, les Hortillonnages. La onzième édition de l'événement inaugure le 14 juillet 2020, 29 nouveaux jardins, 23 installations […]

Réfectoire de l’école maternelle de l’école de plein air de Pantin Photographie

Redécouvrir des écoles visionnaires au musée […]

10/07/2020

300 Le musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes retrace, sur plus d'un siècle, les liens entre pédagogie et espace bâti, s'appuyant sur le patrimoine scolaire d'exception de la ville, dont l'école de plein air d'Eugène Beaudouin et Marcel Lods. Entre la loi Guizot de 1833 et le début de la […]

Une flèche pour Notre-Dame de Paris?

Notre-Dame de Paris: un incendie fécond pour l'île […]

10/07/2020

300 Alors que la décision de reconstruire à l'identique la flèche de Notre-Dame de Paris est finalement prise, et que l'opportunité d'organiser un concours pour l'aménagement des abords du monument est en discussion, AMC revient sur les conséquences de l'incendie qui ravagea, le 15 avril 2019, la […]

Sophie Bertrand architecte, bâtiment agricole pour polyculture à Vidaillat (Creuse)

Un hangar agricole polymorphe par Sophie Bertrand

09/07/2020

300 En Creuse, dans La Forêt Belleville à Vidaillat, l’architecte Sophie Bertrand a construit un bâtiment aussi polymorphe que fonctionnel. Par la mixité de ses usages et par la mise en valeur d’un savoir-faire local, il révèle l’intérêt de faire appel à un architecte pour un programme sous-estimé […]

Atelier Sophie Bertrand Architectures

Atelier Sophie Bertrand - Portrait

09/07/2020

300 L'architecte Sophie Bertrand est diplômée en 2001 de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand. Elle a travaillé huit ans au sein de l'agence Fabre et Speller avant de fonder sa propre structure en 2010 à Eymoutiers, dans le Limousin. Installée en Limousin à Eymoutiers, Sophie […]

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des […]

08/07/2020

300 La femme politique et chroniqueuse médiatique Roselyne Bachelot succède à Franck Riester à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s'installe rue de Valois au moment où le monde de la Culture, dont les architectes, subit durement le contrecoup de la crise sanitaire. Mis à mal […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital