ABDPA – Transformation d’une loge de concierge – Paris

Transformation d’une ancienne loge de concierge en logement, ABDPA Architectes, Paris - © Daniele Rocco
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ABDPA – Transformation d’une loge de concierge – Paris

 

Le projet vise au réaménagement d’une ancienne loge située au rez-de-chaussée d’un immeuble du XIXe siècle et ne bénéficiant d’aucune commodité pour héberger un jeune couple. Exploitant au mieux la grande hauteur sous plafond disponible (3,8 m), il crée deux mezzanines habitables qui libèrent l’espace et condensent les usages domestiques. L’une des mezzanines propose un espace de rangement desservi par une échelle et se niche au dessus de la salle d’eau. La seconde est formée d’un ensemble de plateaux à mi-hauteur, qui définissent l’espace de la chambre et intègrent un sanitaire et un dressing en partie basse. Ce second dispositif mobilier est totalement menuisé. Il est constitué d’une ossature préfabriquée en atelier et d’un panneautage de contreplaqué chêne. C’est un meuble traversé : une partie du meuble est soulevée pour libérer un couloir menant à la cuisine. Une autre s’abaisse pour intégrer une volée d’escaliers à quart tournant, qui dessert la chambre. C’est également un meuble support : la chambre est positionnée sur deux plateaux à mi-niveau, l’un servant de palier, l’autre de lit. Cette configuration permet de se tenir debout près du lit, ce qui remédie à l’inconfort habituel des mezzanines. Une partie du meuble fonctionne comme un écran qui délimite les espaces nuit et jour. Ce cloisonnement protège l’intimité du lit en empêchant les vues depuis le salon et la rue. C’est enfin un meuble contenant : il ménage des espaces de rangement et de services efficaces, aux dimensions optimisées. Ces éléments sont dissimulés par des panneaux mobiles et des portes à charnières invisibles. Ce travail dans l’épaisseur permet d’offrir des placards à proximité immédiate du lit et d’installer une machine à laver dans le dressing. Afin de maîtriser au mieux la production de ce grand meuble, les architectes ont mené un travail volumétrique spécifique : maquette à grande échelle, modélisation tridimensionnelle complète… Ce travail précis a permis d’ajuster le dessin du meuble aux existants, de définir finement ses niveaux altimétriques et les volumes propres à chaque activité. Sa géométrie délicate résulte de ces opérations, elle est complexe mais épurée et adaptée aux usages de ses occupants. Son expression plastique est simple, elle traduit une conception économique du projet, sans finitions rajoutées. Le meuble est constitué de contreplaqué chêne vernis mat pour l’habillage et de chêne massif pour certaines parties plus susceptibles d’usure (marches et palier de mezzanine). Les éléments de quincaillerie et les appareillages électriques apparents sont en finition Inox. Le contraste entre ce meuble contemporain et l’espace de la loge est assumé. Ainsi, les composantes habituelles d’un appartement parisien sont respectées : revêtements peints, rénovation des menuiseries bois double vitrage, conservation de la cheminée et traitement des sols existants (vitrification du parquet et nettoyage des carreaux de grès en damier)… Réinvestissant le studio par des usages contemporains, le projet démultiplie son potentiel d’utilisation.

 

 

  • Lieu : Paris, XIXe
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d’œuvre : ABDPA, Antoine Brochard, Jérémy Debois, Jean-Marc Pitet, architectes mandataires
  • Programme : transformation d’une ancienne loge de concierge en un logement pour un jeune couple
  • Calendrier : 2014
  • Surface : 28 m²
  • Coût : 56 500 € HT, études et travaux

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus